Paris des Merveilles, tome 1 : Les Enchantements d’Ambremer – Pierre Pevel

Synopsis : 
Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon avis : 
Voilà un moment que cette trilogie me tentait mais je ne trouvais jamais le moment pour m’y lancer. Avec Lynnae, on parlait de la lire ensemble un jour ou l’autre et vu qu’on est confiné·e et qu’on a un peu plus de temps que d’habitude, on en a donc profité (à défaut de pouvoir faire notre sortie shopping à la friperie à cause de l’actualité… ) pour lire ce livre, chacun·e chez soi 😉 Mais comme c’est une relecture pour mon acolyte, il n’y un article que chez moi 😉

Le Paris des Merveilles, 
Paris (et ses alentours très proches) en décor. A force de lire des livres se passant à Paris, je vais finir par connaitre la ville ^^’
J’ai particulièrement apprécié ce Paris Belle Époque où le métro se développe, la Tour Eiffel est en bois magique et où les rues me disent quelques choses. Mais aussi toute la partie merveilleuse avec les fées, les gnomes, les chênes savants ❤

Un duo détonnant et d’autres personnages intéressants
J’ai adoré le duo Griffont – Saint Gil. J’ai plus ou moins vu venir leur relation mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier leur relation réellement détonnante.
On y croise aussi de nombreux personnages secondaires voir tertiaires intéressant. En effet LaBricole ou encore La Falissière ou encore nombres de mages tout juste croisés. Ils sont à peine effleurés et j’espère en savoir un peu plus sur eux plus tard.

Une enquête bien partie mais…
Nous suivons donc Griffont d’un côté et Isabel de l’autre jusqu’à ce qu’ils se retrouvent pour mener une enquête étrange dans les confins d’Ambremer. Au départ, l’intrigue était intéressante avec ses diverses pistes qui se rejoignent mais arriver dans les derniers chapitres, un deus ex machina et c’est fini et ça a été un peu vite à mon gout.
J’ai eu un sentiment d’un petit coup de « TGCM » et c’est fini 😦 Du coup, je suis un peu déçue par la résolution de l’énigme, j’aurais tellement aimé que ça dure encore un peu.

En conclusion,
Un premier tome intéressant avec des personnages et un décor qui m’ont beaucoup plu mais toutefois une enquête qui se finit un peu rapidement à mon goût. Je lirai la suite sans aucun doute car je veux savoir ce que sont devenu certains « vilains ».

D’autres avis chez : Dup, Sia, Zina, …

Spicilège de Nouvelles #7

Récapépét’ : Spicilège « vient du latin spicilegium, action de glaner ; de spica, épi et legere, choisir.  » (cf wiki), terme désuet et qui signifie aussi « recueil, anthologie, choix, miscellanée, … » et donc qui colle parfaitement à l’idée d’un article avec plein de nouvelles en vrac dedans. Et dernier point méga super important dans le choix du nom de la rubrique, spicilège, ça rime avec Neige!


logospicilège

Me revoilà avec un spicilège de nouvelles ! Le dernier datant de 2014 lors du JLNN. Il faut dire que depuis le temps j’ai rarement lu des nouvelles à l’unité alors que j’en ai un belle floppée qui n’attend que de sortir de ma « PAL numérique qui n’existe pas » (oui c’est son vrai nom 😉 )
PreScriptum : je note la date de ma lecture pour la tenue du Projet Maki 😉

Le Temple des Transactions douteuses – Alex Evans (11/02/2020)
J’ai lu il n’y a pas si longtemps La Machine de Léandre et cette nouvelle gratuite était proposée et devait être dans le même univers. Clairement, je n’en ai pas eu l’impression mais j’ai beaucoup apprécié Vif Argent et l’Epaulard dans leur transaction douteuse. cette nouvelle m’a un peu rappelé l’univers de Locke Lamora ou encore de La Trilogie de l’Ombre (facile, des voleurs, une cité portuaire, des roublardises…

Karl Seel, exterminateur de sirènes – Thomas Geha (21/02/2020)
J’avais besoin d’une transition entre 2 livres donc cette micro nouvelle me semblait idéale… Mais bof en fait ^^’ (et puis ça trainait depuis trop longtemps dans ma PALn 😉 ). C’est un journal de bord où l’on suit Karl Seel, un exterminateur de sirènes sauf que les sirènes ne sont pas des êtres mi femme-mi poisson mais des extra-terrestres… c’est un peu la fin du monde, et Karl n’a pas l’air d’avoir toute sa tête ^^’
Une nouvelle très courte (7 pages) et assez brute… j’ai (re)découvert par la suite qu’elle était issue d’un match d’écriture ce qui explique le côté « brut et peu travaillé » de la nouvelle 😉 )

Un monde magique – Elodie Serrano (01/03/2020)
Ce nom vous dit quelque chose ? forcément j’ai lu Cuits à Point de l’autrice il y a peu et j’ai découvert qu’elle avait quelques nouvelles autopubliées dispo sur son blog alors c’était le moment de découvrir un peu plus sa plume.
Me voilà donc embarqué dans une monde où la magie est monnaie courante et où des autorité compétentes doivent gérer des anomalies et où parfois le monde sans magie pourrait faire rêver.

Germination – Elodie Serrano (06/03/2020)
L’histoire d’une gamine passionnée de jardinage, de patate germée, un brin de fantastique et surtout pas mal d’esprit butée pour une jolie nouvelle 😀

Le collectionneur d’étoiles – Elodie Serrano (11/03/2020)
Une jolie histoire sur un collectionneur d’étoiles du ciel. Un vieil homme qui avait un but mais qui au final s’est rendu compte que lorsque c’est terminé, il se retrouve triste et prend une sage décision !

Voilà pour ce spicilège !

Et donc pour une nouvelle avancée dans le Projet Maki (mais erm, j’ai perdu le compte, j’attends donc le passage du Maki pour me dire où j’en suis ^^’ )