Un Reflet de Lune – Estelle Faye

Synopsis :
Paris, un siècle après l’apocalypse. La capitale est plongée dans les pluies de printemps et Chet, dans une affaire qui le dépasse. Des sosies apparaissent pour lui faire porter le chapeau de crimes dont il est innocent. Du lagon du Trocadéro au repaire lacustre des pirates de la Villette, Chet arpente les bords de la Seine en crue à la recherche de ces mystérieux doubles, autant que de lui-même.

Mon avis :
Quand j’ai vu l’annonce d’un nouveau livre avec Chet, il était certain que je me dépêcherai de le lire. Parce que Chet ! C’est donc avec joie que j’ai ouvert et dévoré ce livre en une après midi et que je n’ai pas encore eu le courage de reprendre une nouvelle lecture !

Paris en personnage
On retrouve ou on découvre (Un Éclat de givre et Un Reflet de Lune sont indépendants 😉 ) Chet dans son Paris post apo. Un Paris qui souffre de la pluie continue, avec ses clans (bohémien, enfants psy, marayeurs… ), ce Paris génétiquement modifié… La ville n’est pas uniquement un décor, elle est aussi un personnage à part entière, une ville que l’on se surprend à apprécier malgré tout ce qu’elle a enduré et ce qu’elle fait endurer à ses habitants.

Chet, Ses amis, ses amours, ses emmerdes
J’ai eu grand plaisir à retrouver Chet, ce personnage sans pareil avec son look, son charme fou (aaaaah Chet *soupir*), ses amis, ses amours (même des passages), ses défauts et surtout ses embrouilles. On se demande toujours dans quel bâteau il s’est glissé et ce qui va lui arriver. Une fois de plus, il n’y est pour rien mais est entrainé dans un tourbillon de choses qui le dépasse. Accompagné de personnes qui lui sont chères (où qui aurait pu le devenir) il va réussir à élucider tout ça.

En conclusion,
Un vrai plaisir de retrouver à la fois Chet, Paris et l’écriture d’Estelle Faye. Un livre physique superbe, une histoire avec des rebondissement et surtout un personnage tellement unique auquel on s’attache !

Pour aller plus loin : Le site de l’autrice
Article associé : Un Éclat de Givre (article un peu « avorté »)
D’autres avis chez : Dup, Célindanaé, Aelinel

Bilan du Projet Maki et Départ du Projet Ombre !

Bon voilà, je reviens sur le challenge du Projet Maki qui consistait à lire 1 nouvelle/semaine durant 1 an (Mon article de présentation)
Alors comment dire…
J’était partie en me disant que c’était vraiment simple à tenir, je tenais le bon bout et… d’un coup j’ai lacher l’affaire, j’ai même changé de niveau en cours d’année, histoire de garder espoir et tenter de réussir quand même…
Mais non, j’ai abandonné toute idée de ce challenge en cours d’année. J’ai suivi de loin les récap et j’ai zappé ^^’

Toutefois Manon d’OmbreBones a décidé de lancer une saison 2 à ce challenge, mais en lui changeant de nom : Le Projet Ombre. J’ai sauté sur l’occasion pour me dire que je pourrais prendre ma revanche sur le Projet Maki !
Néanmoins, je vais me la jouer petit bras cette fois en prenant le niveau le plus bas et le plus simple (comme ça je suis quasi certaine de réussir ! )

Quelques règles ont cependant changé :

  • Les lectures peuvent être dans n’importe quel genre littéraire du moment qu’elles sont dans un format court (nouvelles, novelette, novella ! )
  • Si on lit un recueil ou une anthologie, cela peut compte comme le nombre de nouvelles l’ouvrage contient (ex : s’il y a 10 nouvelles, ça compte 10 nouvelles à condition d’écrire un petit mot pour chaque)
  • Un point régularité, l’idée est quand même de lire au moins une nouvelle par mois, soit 12 nouvelles par an (ça commence mal, j’ai déjà loupé le 1er mois ! )

J’ai donc choisi le niveau « L’ombre du palmier » pour me la jouer vraiment petit bras ^^’
L’ombre du palmier : vous participez au challenge à la cool, sans vous fixer d’objectifs précis hormis celui de lire au moins un texte au format court en 2021. Peut-être que vous allez faire mieux mais vous n’avez pas trop envie de vous avancer.

Le Logo du challenge par Anne Laure de Chut Maman Lit

Comme pour chacun des challenges auxquels je participe, je vais créer une page récapitulative mais en attendant, voici un début de PAL ;

  • Papier
    • Collectif – Destinations (Anthologie Imaginales 2016)
    • Collectif – Légendes Abyssales (Anthologie Salon Fantastique 2016)
    • Davoust, Lionel – L’importance de ton regard (Recueil)
  • Numérique
    • Collectif – Utopiales Jeunesse 2020 (lecture en cours, donc je noterai la date de lecture 😉 )
    • Guibé, Mathieu – À un sanglot de moi tu reposes
    • Nombreuses nouvelles à l’unité (seront chroniqués par « lot » dans des Spicilèges)