Fin de Série, Bilan des 5 ans

Nouvelle année signifie nouveau bilan du Fin de Séries.
Bon j’ai pris un peu de retard sur ce bilan mais rien de dramatique.
C’est donc parti pour faire le point sur cet auto-challenge et de voir où j’en suis niveau sagas littéraires !

Library GIF - Find & Share on GIPHY

Début 2016 

34 séries en cours dont 8 à jours
31 séries finie
18 séries en attente
16 séries abandonnée

Début 2017

36 séries en cours dont 9 à jours
31 séries finie
9 séries en attente
19 séries abandonnée

Alors, alors ! On remarquera que j’ai débuté 2 nouvelles séries uniquement ! J’ai abandonné 3 séries cette année mais surtout… j’ai « viré » la moitié de mes séries en attente puisque que j’ai fait un ménage assez drastique dans ma PAL. D’autres apparaîtrons surement dans l’année ou plus tard 😉
J’ai donc peu lu de séries en 2016, enfin non, je n’ai pas lu de quoi boucler une série mais j’ai lu plusieurs tomes 2 ou tomes 3 durant l’année.
Et le pire dans cette histoire c’est que j’ai un tome 5 en cours et … flûte ! Ce n’est pas le dernier de la série moi qui croyait commencer l’année en en finissant une !

Doctor Who GIF - Find & Share on GIPHY

Récapitulatif du nombre de séries en général depuis l’année 0 (2012)

2012 : 65
2013 : 80
2014 : 95
2015 : 93
2016 : 99
2017 : 95

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai viré des séries en attente (séries que je n’avais pas encore commencé) parce qu’au final, ça traine dans la bibli mais ça ne m’intéresse plus ^^’

Voilà pour le bilan rapide de mes séries. Ça avance doucement et j’arriverai un jour à toutes les exterminer 😛

Hoppip GIF - Find & Share on GIPHY

Larmes de Cendres, tome 1 : Prémices – Lydie Blaizot

Synopsis :
En Sibérie, Darya Kovalevski, jeune orpheline, est passeuse de drogue pour un ami mafieux. Ce boulot dur et solitaire lui convient parfaitement car, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle souffre d’une étrange affliction : elle voit les vivants tels qu’ils seront le jour de leur mort. Une épreuve difficile à vivre au quotidien, surtout qu’elle s’accompagne des apparitions fréquentes d’un fantôme dont Darya ne comprend pas le langage. Un jour, son patron lui propose un nouvel emploi : servir de guide à un étranger, Rempert Dal Magro. Dès qu’elle le voit, sa différence saute aux yeux de la jeune fille et amène celui-ci à se confier sur sa situation un peu particulière. Il est un vampire dont l’âge altère son mental. Schizophrène, il a tendance à perdre les pédales et sa mémoire s’efface à un rythme inquiétant. Aujourd’hui proche de la folie et de l’amnésie complète, il veut à tout prix achever des recherches entamées plusieurs années plus tôt pour remédier au problème. Les dernières pièces du puzzle se trouvent en Sibérie et il a besoin de Darya pour les retrouver. Mais la jeune fille ne risque-t-elle pas sa vie avec lui ?

Mon avis :
L’an dernier, je me suis inscrite aux partenariats du Chat Noir pour recevoir et découvrir un livre de leur catalogue. N’ayant pas été choisi lors des 3 premiers trimestres, j’ai envoyé un mail à la maison d’édition expliquant que j’aurai surement du mal à tenir le délai vu que je serai logiquement choisie pour le dernier trimestre de l’année qui annonçait la venue de mon petit flocon. Malgré une réponse compréhensive à mon message, j’ai quand même reçu un des deux livres du dernier trimestre. L’envie de lire n’était pas trop là, mais j’ai eu un sursaut d’envie de lire et j’ai commencé ce livre une semaine avant l’arrivée de Victor et je l’ai terminé… il y a quelques jours (le temps de s’organiser, de trouver un peu de temps et surtout d’envie de lire)

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– le couverture qui correspond (presque) parfaitement selon moi à la description de Darya
– les lieux. Ce n’est pas hyper courant de lire (enfin selon moi et mes lectures) des
– le personnage de la Mort, il est tellement différent de l’image que l’on se fait de la Mort que j’ai adoré 🙂
– l’évolution de Darya. Ça prend son temps, mais on finit par la voir changer et enfin comprendre qui elle est.
– les « explications » sur la nourriture. On se situe en Russie « profonde », les plats russes je n’y connais rien mais j’ai vraiment apprécié lire « machin mange un …, explication de ce que c’est »
– le « fossé » entre Darya et Rempert. Leur différence est assez amusante mais se laisse oublier.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– les « changements de noms ». Je m’explique. Au début, j’ai été pas mal perdue parce qu’on appelle les personnages un coup par leur prénom, un coup par leur nom de famille… Alors quand on découvre un nouveau personnage c’est assez déroutant. J’ai notamment eu pas mal de difficulté avec le curé et son acolyte.

Je regrette : 
– l’histoire d’amour qui pue à plein nez dès la rencontre entre les 2 personnages en question

En conclusion, 
Un premier tome intéressant où on découvre de nombreux personnages haut en couleur, un univers dans un lieu assez peu commun et une mythologie vampirique intéressante. Il est juste dommage que l’histoire d’amour s’est faite sentir dès la 1ère rencontre et s’est passé de façon un peu trop « simple » à mon goût ^^’ (ou alors je m’en doutais tellement que j’ai trouvé ça prévisible)