Nana – Emile Zola

Synopsis:
Zola brûlait d’écrire Nana. « Je crois que ce sera bien raide. Je veux tout dire, et il y a des choses bien grosses. Vous serez content de la façon paternelle et bourgeoise dont je vais peindre les bonnes « filles de joie ». En fait de joie, l’actrice, Nana, dévore les hommes, croque les héritages et plonge les familles dans le désespoir. Belle et prodigue, elle mène une danse diabolique dans le Paris du Second Empire, le Paris des lettres, de la finance et du plaisir. En se détruisant elle-même, elle donne le coup de grâce à une société condamnée, détestée par Zola. Neuvième volume de la série des Rougon-Macquart, Nana est le plus enivrant d’érotisme et de passion déchaînée.

Mon avis :
Nana…
L’insolente (enfin selon moi).
Son enfance évoquée dans L’Assomoir m’a fortement poussé à lire son histoire…
Une fille puis une femme, aimée et détestée, qui vit dans une luxe comme c’est pas permis par rapport à ses pauvres parents…
Une beauté (de l’époque) ronde et blonde comme un chérubin (comme cela peut être trompeur)…
Une histoire comme il en existait beaucoup au temps de Zola…
Je l’ai vraiment appréciée cette insolente Nana dans sa suprématie comme sa déchéance…
(eh oui… plus on monte haut plus la chute est rude…)

Nana

Bonne Lecture

Publicités
Poster un commentaire

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :