Mars la Rouge – Kim Stanley Robinson

Synopsis:
Mars la Rouge est le premier volet d’une trilogie qui se déploie de l’âge des pionniers à celui d’une Terre nouvelle. Avec ses conflits politiques et amoureux, ses révoltes et ses odyssées. Ses messies et ses rebelles…
Le XXIe siècle. Cinquante hommes et cinquante femmes, représentant les nations majeures et toutes les disciplines scientifiques, embarquent à bord de l’Arès, un immense vaisseau spatial, un micro-monde où ils vont vivre pendant plus d’un an avant d’atteindre Mars, à cent millions de kilomètres de là. Un homme, déjà, a posé le pied sur Mars : John Boone. Héros mythique depuis son retour sur Terre, il s’est porté volontaire pour ce second voyage. Un voyage aller, sans espoir de retour sur la Terre. Car les hommes et les femmes de l’Arès devront aller au-delà de l’exploration. Ils devront survivre dans un monde usé, désolé, hostile. Si l’homme ne peut s’y adapter, il faudra adapter Mars à l’homme. Il faudra descendre dans ses canyons immenses pour y chercher de la glace et ensemencer les vallées où coulèrent des fleuves, il y a des millions d’années. Il faudra inventer de nouvelles villes, avec des matériaux et des concepts nouveaux. Des cités de rêve greffées sur le désert, au flanc des plus grands volcans du système solaire.

Il faudra affronter les différences politiques, religieuses.
Recommencer l’Histoire dans un nouveau décor…

Mon avis:
Voilà un livre qui me tentait depuis assez longtemps et donc pour ce livre, voici une façon différente de faire mon avis!
Il va être divisé en partie +/- construite mais pas « à l’arrache »comme avant (attention ça va être long)

 Général :
Mars la Rouge est un livre de Hard SF vu les différents thèmes scientifiques abordés : Géologie, Génétique, Botanique, Physique (voir Astrophysique), Mécanique…
– Mais d’autres thèmes, plus humains sont aussi abordés tel que la Politique, la Sociologie et la Psychologie.
On pourrait donc qualifier ce livre de Real SF, pas seulement de Hard SF.

 J’ai aimé/apprécié :
– Sur le livre :
Le style d’écriture de l’auteur (ou plutôt la traduction) qui est fluide et laisse une compréhension aisée malgré les thèmes complexes abordés.
Les différents points de vue qui sont à la fois omniscient et à la fois ciblé sur la vision d’un personnage précis. Cela nous permet un attachement +/- renforcé ; de plus le point de vue change selon les différentes parties (MAIS 8 parties et seulement 5 points de vue différents)
Les schémas explicatifs (calendrier martien), la carte de Mars (avec les villes) et les notes de traducteurs présentent qui m’ont permises de comprendre un terme, une expression ou tout simplement une référence que je ne possédais pas!

– Dans l’histoire :
La découverte de Mars qui est à la fois si proche et si lointaine. On sent réellement l’investissement de l’auteur pour rendre les choses plus palpables/plus vraies. En faisant un tour sur la bio de l’auteur, on découvrira qu’il a fait des recherches/a travaillé en partenariat avec la NASA. Cela rend vraiment le texte encore plus vrai, comme si ce n’était pas une simple histoire/un roman, mais plutôt des rapports (certes enjolivés) de missions martiennes qui ont déjà eues lieu.
Les descriptions de Mars qui laissent, à certains moments, rêveur, mais tellement réalistes qu’on s’y croirait ^^.
J’ai aimé que l’histoire du roman se passe dans un futur très proche (la vie sur Mars commence en 2027) ce qui nous ramène à la réalité (encore une fois) avec la future mission Mars (qui elle n’est pas une histoire) [lien] et les folles découvertes biologiques/génétiques de nos scientifiques [lien]
L’évolution de la vie sur Mars, de l’arrivée des 100 premiers aux émigrants de la Terre avec tout ce que cela comporte : recherche de la vie, recherche de ressources, construction d’habitats, d’usines… jusqu’à la résolution des premiers conflits.
La « réception » des informations en provenance de la Terre pour ne pas être totalement dépaysé ; malgré le fait que comme dans beaucoup de livres de SF, la Terre entre dans un chaos!
L’âge des 100 premiers qui passent à la trappe. On apprend au début, qu’ils ont presque tous la quarantaine (oui ça permet d’être sur de l’expérience, puis bon avec l’âge de la retraite qui augmente… *sifflote*) Mais au fil de l’histoire, on a parfois l’impression d’avoir affaire à une bande de petits jeunes de 20 ans à cause de leurs relations amoureuses et leurs chamailleries

 Je n’ai pas aimé/J’ai moins apprécié :
Le cliché du scientifique, qui, quelque soit la situation, fait des calculs pour comprendre la situation… Non tous les scientifiques ne font pas ça… on est pas des calculettes ambulantes

 Je regrette
de ne pas avoir eu plus de points de vue différents pour découvrir d’autres personnages/100 premiers qui sont décrits mais pas assez exploités. J’aurais vraiment apprécié avoir une partie avec le point de vue d’Hiroko pour qui j’avais vraiment de la sympathie et aussi une certaine admiration. Mais bon Shikata ga nai.

En conclusion, j’ai vraiment apprécié ce livre. Je suis presque tombée amoureuse de la planête rouge. Une fois commencé ce livre, on a vraiment du mal a retourné sur Terre.
Je recommande donc ce livre à tous les amoureux de SF, mais à tous les autres aussi car ce n’est pas qu’un livre avec l’histoire d’une planête, de vaisseaux spatiaux et compagnie, mais une vraie histoire humaine avec touce que ça comporte de bon, comme de mauvais.

La Trilogie Martienne, tome 1 : Mars la Rouge

Bonne Lecture

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

13 Commentaires

  1. Je le lirais bien. La première fois que j’ai découvert ce titre j’étais en prépa, ça remonte. C’était mon cousin qui le lisait et il avait vraiment aimé (il en était aux autres tomes). Mais je ne lisais pas de sf et j’ai oublié.

    En plus je fais le challenge Summer Star Wars où faut lire des space opera :p

    (Mais non, j’en ai déjà assez, *arrête de vouloir du mal à ta PAL Lelf !*) ^^

    J'aime

    Réponse
  2. Très sympa le commentaire, on voit que tu as quand même beaucoup aimé, moi j’étais rentré dedans à fond… En plus tu verras dans les autres, certains thèmes sont développés, et c’est vraiment très bien écrit…

    Lelf : attention, il y a très très peu d’espace dans ce livre, c’est plus un « planet-opera » comme Dune qu’un vrai « space-opera » comme Star Wars…

    J'aime

    Réponse
    • Oui, j’ai vraiment apprécié mais je vais attendre un peu pour les lire parce que j’ai peur de faire une overdose de Mars. et c’est clair que le nombre de point positif est largement supérieur au négatif ^^

      Lelf, Tal a raison, il ne doit y avoir qu’une partie sur les 8 qui se passe dans l’espace proprement dit, la majeur partie de l’histoire ce déroule sur Mars (et c’est d’ailleurs superbe!)

      J'aime

      Réponse
  3. Depuis le temps que tu nous en parles, j’avais envie de lire. En plus, j’ai un collègue qui l’a déjà lu et qui me l’a également conseillé ! Je crois que je vais être obligée de noter ce livre ^^

    J'aime

    Réponse
  4. J’ai le Tome 2 de cette trilogie mais je ne l’ai jamais lu parce que je n’ai pas le Tome 1 (‘^_^’)… va falloir que je pense sérieusement à le chercher!

    (et, ah bon, les scientifiques sont pas toujours en train de calculer? ^^ … ah! les clichés…)

    J'aime

    Réponse
    • Bah, pour moi la science, ce ne sont pas que des maths (je déteste ça et suis étudiante en biologie avec pour plus tard une spécialité « forêt »! donc je ne calcule pas tout le temps et quand il faut en faire bah euh je suis à la ramasse ^^)

      J’ai pas encore commencé le tome 2 de peur de faire une overdose, mais je pense qu’il est nécessaire de lire le tome 1, c’est « waow » à certains moments ^^

      J'aime

      Réponse
  5. Je garde un vibrant souvenir de cette trilogie Martienne. Sans doute ce que l’auteur à écrit de mieux avec ses « chroniques des années noires ». C’est clairement un planet opera comme tu le soulignes à juste titre. Il faudra que je le relise un jour, pour refaire à nouveau ce merveilleux voyage !

    J'aime

    Réponse
  6. Hiroko est plus présente par la suite si je me souviens bien… J’ai relu Mars la Rouge il y a peu, et vais repartir pour la Bleue très bientôt…

    J'aime

    Réponse
  7. J’ai lu la rouge, le verte et la bleue lors de leur sortie et j’avais vraiment beaucoup aimé (ben oui hein, sinon j’aurais pas lu les 3!! :D)

    J'aime

    Réponse
    • bah j’espère que la suite va me plaire sinon je serais trop déçue! Mais ça à l’air d’être super la suite (tout le monde le dit)

      Et sinon, ça m’est arrivé de lire toute une saga et au final d’être déçue (CF les orphelins baudelaire) ^^

      J'aime

      Réponse
  8. c’est quand même un livre fait pour les scientifiques lol parce que moi j’ai pas trouvé ça abordable du tout (et je suis une littéraire). Je t’es linké dans ma chronique, par là :
    http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-mars-la-rouge-chronique-d-un-echec-75640394.html

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :