Le Gang des Mégères Inapprivoisées (ou comment kidnapper un mari quand on n’a rien pour plaire) – Tom Sharpe

Synopsis:
Par l’un des maîtres de l’humour british, une nouvelle farce échevelée, explosive et hilarante. Les aventures rocambolesques d’une lignée d’Amazones infréquentables, kidnappeuses hors pair, prêtes à tout pour se perpétuer…
Dans le Northumberland, depuis des générations, les dames Grope font régner la terreur autour d’elles. Signes distinctifs : un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire. Qu’à cela ne tienne ! Chez les Grope, on kidnappe les hommes de mère en fille. Une coutume familiale dont le jeune Esmond Burnes va faire les frais…
Fils unique d’une toquée de romans à l’eau de rose et d’un petit banquier terne et disgracieux, Esmond est forcé de se réfugier chez son oncle suite à une agression alcoolisée de son père. C’est là que l’innocent garçon va tomber entre les griffes de sa tante Belinda, née Grope, épouse frustrée et ménagère forcenée…
Disparitions suspectes, soûleries aggravées, accès de folie, torrides parties de jambes en l’air… Même la police va perdre le fil. Mais y aura-t-il quelqu’un pour sauver Esmond Burnes ? 

Mon avis:
Il y a déjà un long moment de ça, j’ai gagné le concours anniversaire chez Tulisquoi où le 1er lot était un choix de plusieurs livres, mais ne connaissant pas les titres, j’ai un peu choisi au pif (bon d’accord en regardant couverture et 4è) et c’est comme ça que ce livre est arrivé tel un OLNI dans ma PAL.
De plus voilà quelques jour que j’overdose légèrement de SFF/Jeunesse (oui ça arrive), mais pas d’envie de lecture! Donc j’ai discuté un peu avec Morue Guu (qui l’a lu) qui m’a dit qu’en effet il allait me changer 😛 Et en effet!

J’ai aimé/J’ai adoré : 
– l’humour présent tout au long du livre, ni trop lourd, ni trop incompréhensible, juste pile comme il faut pour que le sourire qui s’est accroché à mes lèvres ne le quitte qu’en refermant le livre.
– la rapidité de lecture! C’est terrible! Les pages se tournent toutes seules, l’histoire défile et oh mais non yen a déjà plus? (on recommence?)
– les personnages : la mère (Véra) qui vit dans un monde où les romans Harlequin et ceux de Barbara Cartland (citée dans le livre [figurez vous que j’ai regardé sa tête sur Google et OMG c’est rooooose!]) sont plus que des livres, mais une ligne de conduite où tout est mièvre et harlequinesquement cucul, le père (Horace) totalement inutile qui fini par devenir pseudo fou, l’oncle véreux (Albert), le fils (Esmond [le pauvre]) qui finalement est le moins tordu de l’histoire et bien évidemment les Gropes (dont le passé et la réputation feraient frémir n’importe qui :P)
– l’histoire qui se déroule presque comme un film (et franchement si ya un film de ce bouquin je le veux!) suivant les différents protagonistes dans leur « périgrinations » et leur états d’âmes et qu’est ce que c’est bon 😛

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté :
– le titre français, qui certes a participé au fait que j’ai choisi ce livre, mais pourquoi avoir traduit « The Gropes » par un titre de 15km de long? (là règne toute mon incompréhension)

Je regrette :
– la fin! Pour explication, un extrait de ma réaction: « Quoi c’est tout, ça se finit comme ça, mais non c’est pas possible pas après tout ça, non j’en veux encore! ah bon? bah d’accord, mais la prochaine fois mettez plus de pages!« 

En conclusion, 
Un moment de lecture vraiment frais et bien amusant très loin de ce que je lis habituellement mais l’expérience est à recommencer au plus vite! Et si vous êtes curieux, vous pouvez toujours lire les 20 premières pages (soit les 2 premiers chapitres) 😉

Bonne Lecture

Advertisements
Article suivant
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Je l’ai lu également mais j’étais bien moins enthousiaste que toi… J’avais choisi ce livre d’abord pour la 4ème qui était fraîche et drôle et finalement je n’ai vraiment retrouvé l’histoire de la 4ème dans le livre…
    Cependant, l’humour british est bien là, et ça rattrape un peu le tout.

    J'aime

    Répondre
  2. Bon okay, swappeuse, si tu m’entends, ça me dérangerait pas de voir ça dans mon colis :p
    /fuis
    (non bon mais c’est nul, j’ai bien envie de l’acheter maintenant, mais je vais me faire taper sur les doigts. Snow t’es pas cool !)

    J'aime

    Répondre
  3. Il est vrai qu’il faut préciser que c’est très humour british.. bon perso je suis fan, donc forcément… Et comme toi la fin m’a un peu laissée sur ma fin. Même si au final, c’est peut être la meilleure des fins qu’il pouvait y avoir après tant de rebondissements 😄

    J'aime

    Répondre
  4. Je ne sais si l’humour british, mais j’ai peu apprécié, trop d’accumulation et la fin bof de chez bof !!!!
    Le titre m’avais tapé dans l’oeil ainsi que la couverture

    J'aime

    Répondre

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :