Flashback – Dan Simmons

Synopsis (vachement long):
2035. L’Amérique a beaucoup changé. Le Monde aussi. Nick Bottom, un ancien policier de Denver, à peu près ruiné, et qui vit d’allocations sociales, comme la plupart des Américains, est engagé par le multimilliardaire japonais Hiroshi Nakamura pour reprendre l’enquête sur l’assassinat de son fils Keigo et de la compagne de celui-ci, survenu six ans plus tôt. Nick a enquêtéà l’époque sur cette affaire mais depuis la mort de sa femme, Dara, dans un accident de voiture, il a quitté la police parce qu’il est devenu accro au flashback, une drogue illégale, réputée avoir été inventée dans un laboratoire israélien. Le flashback permet de revivre des souvenirs parfaits (en ce qui concerne Nick ceux de sa vie avec Dara, qui était policière comme lui). Toute l’Amérique s’adonne au flashback : c’est pour les plus jeunes le moyen de revivre leurs pires turpitudes et pour les plus vieux celui de retourner dans le monde idéal d’autrefois. Car l’Amérique, en faillite financière, politique et morale, s’est désintégrée. Le Nouveau Mexique a été envahi par les hispaniques de la reconquista et la Californie risque de l’être. Plusieurs États ont proclamé leur indépendance. Par ailleurs, la Chine a éclaté en Royaumes Combattants et des troupes américaines mercenaires y mènent comme en Inde des guerres de pacification sans espoir pour le compte du Japon néo-féodal. Israël a été détruit par onze bombes thermonucléaires et les quelques dizaines de milliers de survivants, accueillis par les États-Unis, ont été parqués dans des camps. Et surtout le Califat Global étend son emprise totalitaire sur l’ensemble de la planète… Dans ce contexte Nakamura tire son pouvoir non seulement de son immense fortune mais aussi de son rôle de conseiller plénipotentiaire (parmi d’autres) pour la reconstruction de l’Amérique, qui lui confère une autorité presque illimitée. Mais pourquoi tient-il tant à ce que Nick refasse une enquête qui n’a rien donné six ans plus tôt ?

Mon avis :
Voilà un moment que j’ai tenté de découvrir Dan Simmons. La dernière fois ça s’est plutôt mal passé, à la fois à cause du livre assez… dur et aussi à cause de moi qui n’étais pas dans une très bonne période lecture et psychologique… Mais passons! Je redonne une chance à l’auteur (super reconnu) avec ce livre tout fraichement sorti et un peu hors de mes lectures habituelles (mais ce n’est pas la 1ère fois que je me lance dans un truc bizarre :P)

J’ai aimé / J’ai adoré:
– l’Univers dystopique (ou sur le point de devenir apocalyptique), même si celui-ci est centré majoritairement sur les USA (pas de problème, je connais mieux les état US que les régions française >.<) : dans l’univers créé par Simmons les USA (ou se qu’il en reste) ne sont plus qu’un reliquat minable de ce qu’ils sont actuellement.
– le Flashback qui donne son titre au livre et qui se trouve être une drogue permettant de revivre certains moments de sa vie comme si on rembobinait la cassette de notre vie sur une scène que l’on voudrait revivre. Cependant cette drogue est tellement courante que plus de la moitié de l’Amérique la consomme!
– l’enquête qui pour tout féru de thriller/policier (etc.) parait classique, n’étant pas une habituée du genre, j’ai apprécié être mené, récolter les indices, faire le point et au final, me dire que je ne serais pas douée dans le métier d’enquêteur!
– les personnages principaux : au début, j’ai eu beaucoup de mal avec Nick Bottom, je n’arrivais pas à m’intéresser à lui mais les choses se sont améliorées entre nous au fil de l’histoire (surtout passé une bonne moitié du livre >.<). Le personnage de Val m’a vraiment beaucoup plu : ado mal dans sa peau, à la vie de famille pas facile dans un monde qui a du mal à tourner rond, ça me parle surtout que c’est pas une chochotte ^^ . Quant à Léonard, même si on le voit peu, il m’a impressionné par sa culture 🙂

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté:
– la fin! En effet, je ne sais pas ce que je dois comprendre : ça reste ouvert, peut-être un peu trop pour moi (je comprends mieux pourquoi Vert m’a dit « lis la fin et tu me rediras »)
– les moments trop politique du livre. Autant, j’aime beaucoup la politique dans les livres, là j’ai clairement senti que le livre était une excuse, pour l’auteur, pour donner clairement ses idées.

Je regrette :
– d’avoir eu du mal à accrocher au début, le temps de la mise en place de l’histoire et de la présentation de Nick, qui ne m’intéressait pas au début.

En conclusion,
Un thriller SF sympa, une intrigue qui m’a tenue en haleine tout le long de ma lecture (même si je faisais de loooooongue pause entre mes moments de lecture) et une fin un peu perturbante (si quelqu’un peut m’expliquer)!
Du coup, je sais pas si je retenterai un Simmons (ou alors peut-être ses classiques tel Endemion et Hyperion, mais pas de si tôt ^^)

Du même auteur, chez moi : L’échiquier du Mal, tome 1
Le site de l’auteur (en anglais of course)
D’autres avis chez : BlackWolf, Vert, Martlet, Ptitetrolle

Publicités
Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Bon alors si j’ai bien compris la fin c’est une fin à la Inception c’est ça 😉
    Sinon le pitch à l’air pas mal mais je sais pas si je pourrais me le faire en entier … Pourrait vite me barber je pense

    J'aime

    Réponse
    • bah je sais pas si ça t’intéresse, je peux te le prêter (je te dois bien ça :P) comme ça tu pourras te faire un avis (pis comme on se voit lundi prochain, ça serait l’occaz ^^)

      J'aime

      Réponse
  2. J’aime beaucoup Dan Simmons surtout ses livres SF comme Hyperion et Endymion. Moins ses thrillers à la Stephen King. En tout cas, ce livre me fait très envie mais ça attendra la sortie poche.

    J'aime

    Réponse
    • bah j’ai découvert Simmons ya pas si longtemps mais même pas avec ses SF purs ^^
      ptet que j’aimerai mieux 😛 faudra que j’essaie ^^

      J'aime

      Réponse
  3. Quoi tu l’aimes pas mon explication « la fin c’est à toi de la choisir ». Zut alors, moi qui pensait fonder un nouveau mouvement de pensée (puis une secte tant qu’à faire pour ramener des sous) sur le sujet 😀

    J'aime

    Réponse
  4. Moi j’avoue j’aime bien les fins ouvertes où on peut s’imaginer tout et n’importe quoi ^^

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :