Geisha – Arthur Golden

Synopsis :
À neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.
Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui fera d’elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.
Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraîne au cœur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

Mon Avis :
Un livre relativement loin de ce que je lis habituellement, mais qui depuis sa ressortie lors de l’adaptation Ciné m’avait donné envie d’en savoir plus. Le monde fascinant des Geisha, le Japon. C’est l’été, c’est les vacances alors autant être dépaysée! Ah oui, je tiens aussi à remercie ma Morue Era qui m’a offert ce livre magnifique 🙂

J’ai aimé/J’ai adoré :
– la couverture! D’habitude je ne suis pas fan des couvertures issues des affiches de films mais là, elle est très jolie. Très simple, avec ce regard mystérieux qui ne demande qu’à lire son histoire!
– découvrir le monde des Geisha. Ce monde méconnu du grand public. Plein de beauté, de cruauté, de rivales, d’artistes, d’alcool, d’argent… Ce monde intriguant et passionnant décrit avec tant de détail à de quoi faire à la fois rêver et frémir.
– le récit écrit sous forme de mémoire. C’est, certes, une fiction mais qui devient presque réalité via ce mode d’écriture.
– les descriptions. Le monde des geisha est un monde très descriptif, j’ai pu admirer la séance de maquillage, l’enfilage complexe de superbe kimono, la torture de la coiffure…
– être prise dans les filets de ce livre. La vie de Sayuri est tellement prenante qu’il est difficile de poser le livre pour reprendre son souffle… durant ces 600 pages, on est Chiyo/Sayuri!

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– rien du tout 😀

Je regrette :
– rien du tout non plus

Le coin Ciné :
J’ai eu la chance de pouvoir regarder le film tiré du livre juste après ma lecture. Et j’avoue être un peu déçue (comme presque toujours quand je regarde un film adapté dont j’ai lu le livre). En effet, j’ai dit que le livre est très descriptif, surtout quand on assiste au premier maquillage ou à la coiffure ou lorsqu’on voit les nombreux kimono magnifique…, là, tous ces évènements ne font que passer alors qu’ils sont très visuels! Ah oui sinon le tout début et la toute fin ont été coupé… ils ne sont pas les plus important mais on manque un petit bout… surtout à la fin, il manque un pseudo épilogue. Bon je sais que dans une adaptation cinématographique de lire, il faut faire des coupures, mais bon à chaque fois ça me perturbe surtout qu’un moment de l’histoire est changé complètement et perd un peu de son… charme. Mais si on passe au dessus de cela, le film en lui même est tout aussi prenant que le livre.

En conclusion,
Un roman très prenant, avec beaucoup de belle description et de métaphore venant de la bouche de Sayuri qui rend le livre poétique malgré certain passage assez dur. Une fiction si proche de la réalité qu’on pourrait la croire vraie.
Par contre laissez décanter le livre plusieurs semaine avant de voir le film au risque de voir toutes les scènes manquantes et changements.

D’autres avis chez : Lynnae, Mélisende

Bonne Lecture

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Ce roman est vraiment super! Définitivement un de mes préférés!
    Par contre tout comme toi j’ai été un peu déçue par le film. Esthétiquement parlant il n’était pas à la hauteur du roman (la scène ou Sayuri danse mis à part).

    J'aime

    Réponse
    • je pense que j’aurais regarder le film un peu plus tard que tout de suite après ma lecture j’aurais été un peu moins déçu parce que j’aurais eu un peu moins tous les détails en tête, mais franchement un livre SI visuel donne un film aussi peu visuel c’est triste! (la danse de Sayuri était superbe ^^)

      J'aime

      Réponse
  2. J’ai adoré ce livre que j’ai lu il y a quelques années en VO, à mon arrivée en Angleterre. Je partage ton avis.

    J'aime

    Réponse
  3. J’ai beaucoup aimé cette lecture, l’histoire est très bien racontée, pleine de finesse, de sensibilité, d’amour. Je n’ai pas vu le film et j’avoue que j’hésite encore à le voir. J’ai peur d’être déçue.

    J'aime

    Réponse
  4. J’ai exactement le même avis que toi sur ce roman. L’histoire de l’Asie n’est pas celle qui m’intéresse le plus, je ne m’y connais pas très bien d’ailleurs mais le monde des geishas japonaises, millénaire, est aussi surprenant que fascinant. J’ai trouvé qu’Arthur Golden avait fait un formidable travail pour nous livrer cette histoire d’une jeune geisha des années 30. Ce livre a beau être assez volumineux, je l’ai dévoré et…adoré ! ^^ Superbe à mon avis.

    J'aime

    Réponse
  5. J’avais aussi beaucoup aimé ce livre et découvrir le monde des Geishas. Je n’ai toujours pas vu le film, il faudrait !

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :