A comme Association, tome 8 : Le regard brûlant des étoiles – Erik L’Homme

Synopsis :
C’est […] l’heure des adieux
(Extrait du synopsis qui encore une fois en dévoile bien trop)

Mon Avis :
Acheté peu de temps après sa sortie, j’ai eu du mal à me décider à le lire et à clôturer cette série chouchoue à lire quand ça va pas trop bien… Puis en ce début d’année, ayant été malade peu de temps après le Nouvel An, il s’est trouvé près de moi pour me consoler et m’apprendre la fin ultime de cette série.

J’ai aimé/J’ai adoré :
– l’épaisseur du livre, oui rien à voir avec le contenu mais ce 8è et dernier tome fait bien 2 à 3 fois la taille des autres et c’est très plaisant de pouvoir passer un peu plus de temps en compagnie d’Ombe et Jasper et de ne pas être frustrée au bout de 200 pages
– avoir la conclusion de cette série, même si terminer une série comme ça, ça fait toujours un petit quelque chose
– continuer à lire les blagues pourries de Jasper, même si depuis quelques tomes, celles-ci se font plus subtiles et parfois moins lourdes
– la révélation qu’on attend depuis le début 😛 (même si je commençais à m’en douter ;))
– découvrir rapidement encore de nouveaux personnages et en retrouver d’autres

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette :
– que certains personnages n’aient pas plus la part belle. En effet, j’aurais aimé en savoir encore plus sur Mademoiselle Rose et Walter.
– que d’autres personnages soient là et qu’ils ne servent pas à grand chose (erm Nina…)

En conclusion,
Une fin qui nous dit que même si c’est la fin, la vie continue, même s’il nous manque quelqu’un… La fin d’une Association entre Jasper et Ombe, entre Erik L’Homme et feu Pierre Bottero, mais une belle fin, juste et comme il faut.

D’autres avis chez : Olya, Endea, …
Articles Associés : A comme Association tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6 et tome 7

6 réflexions sur “A comme Association, tome 8 : Le regard brûlant des étoiles – Erik L’Homme

  1. J.a.e._Lou 10 janvier 2013 / 09:58

    Aah j’ai trop envie de lire cette saga !
    Mais je me retiens, j’en ai trop en cours… Faut que je me dépêche d’en terminer.

    J'aime

  2. falagar 10 janvier 2013 / 15:21

    je me posais l question de savoir si ce n’était pas littérature de jeunesse, style Narnia ou Harry potter ou en Eddings à la rigueur..

    J'aime

    • Snow 10 janvier 2013 / 20:37

      euh c’est jeunesse mais c’est pas comparable à Harry Potter et encore moins à Narnia!
      C’est du fantastique, c’est plein d’humour, ça se passe dans notre monde actuel et ça se lit vraiment très vite 😛
      Je te conseille d’essayer les 2 premiers tomes pour te faire une idée (les 2 premiers parce qu’ils n’ont pas d’ordre ces 2 là)

      J'aime

  3. endea 10 janvier 2013 / 18:32

    Yep, c’est marrant on a publié notre avis le même jour, xd, sans l’avoir lu ensemble, c’est fort , xd
    Je rajoute ton lien à mon billet, pour ma part, j’ai trouvé les parties concernant Rose et Walter assez décevantes mais cela a renforcé mon impression du tome précédent. Par contre pour le reste, Erik L’Homme a assuré, le dénouement de toute cette série est tout de même vraiment chouette ^^

    J'aime

    • Snow 10 janvier 2013 / 20:40

      oh bah en effet c’est marrant ^^
      je vais aussi rajouter ton avis au mien et je file lire ça 😛

      J'aime

  4. shaya 10 janvier 2013 / 19:14

    Faudrait que je lise cette série un jour. Note à moi-même, piquer le tome 1 à ma soeur.

    J'aime

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.