Germ-iN-es[SENS]ce – Mathieu Guibé

Synopsis :
Des cerveaux programmés comme des ordinateurs…
L’autodestruction d’un dieu du rock…
Un vampire en crise d’identité…
Une amitié haute en couleur…
Un amour au-delà des sens…
Un vengeur masqué raté…
J’aime à dire que la germinescence est à l’imagination, ce que la germination est à la graine. L’éclosion et la croissance d’une plante qui se ramifie pour s’épanouir. Voici six histoires courtes pour nourrir votre imagination, pour planter le germe qui ne demande qu’à fleurir dans l’essence et les sens de votre esprit.

Mon avis :
Après avoir découvert Mathieu Guibé et sa compagne Cécile Guillot aux Imaginales et avoir craqué pour leur recueil Quintessence Hiémale, j’ai souhaité continué l’aventure avec Mathieu Guibé. Du coup, lorsque Méli a proposé ce livre là dans les lots pour les 6 ans (déjà) de son blog j’ai tenté ma chance et bien m’en a pris ^^
C’est donc entre deux grosses lectures que je me suis détendue avec ce recueil d’à peine plus de 100 pages.

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– retrouver la plume enchanteresse de Mathieu Guibé
– être prise dans un tourbillon d’émotions qui passe du sourire aux larmes (de joie ou de tristesse!) en quelques pages
– être absorbée dans 6 univers différents tout aussi intéressant que les autres

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– en fait, je dirais plutôt que j’ai été moins touchée par 2 nouvelles de ce recueil

Je regrette : 
– que ça soit aussi court! J’en aurais voulu plus. Cependant, je sais que les nouvelles présentes dans ce recueil vont être rééditées dans un recueil plus gros avec d’autre nouvelles (mais zut, j’aime pas avoir des choses en double, du coup j’espère pouvoir me procurer les autres nouvelles d’une autre façon)

En conclusion,
Cette seconde lecture de cet auteur confirme mon envie de découvrir un peu plus son univers assez différent du mien qui m’enchante à chaque ligne. Un recueil certes très court mais puissant par les émotions véhiculés en si peu de pages! Peu nombreux sont les auteurs à me faire me sentir toute vide à la fin du lecture. Je pourrais parler durant des heures de ce recueil, mais ma chronique est courte car j’ai trop peur de raconter le moindre détail et de vous gâcher la surprise Je continuerais donc de suivre attentivement ce jeune auteur qui monte.
Et rares ils se font en ce moment, mais tourneboulé comme j’ai été, il mérite amplement le coup de charme!

coup de coeur
Mathieu, j’ai hâte de te/vous revoir à Épinal et de m’offrir ton/votre roman pour savoir si l’art du roman est aussi bien maîtrisé que celui de la nouvelle.

D’autres avis chez : Méli,
Articles Associés : Quintessence Hiémale,

Et une lecture de plus pour le JLNN de Lune ^^

logo3

4/6

Publicités
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Mathieu

     /  15 avril 2013

    C’est très gentil. Merci pour cette chronique. Par contre pour éviter de fausse rumeur, je tiens à préciser que ma compagne est bien Cécile Guillot et non Céline Guillaume 🙂

    J'aime

    Réponse
  2. Mathieu

     /  17 avril 2013

    Mais c’est bien aussi Cécile Guillot qui a co-écrit le recueil avec moi, Céline Guillaume n’a signé que la préface 🙂 Je sais ça aide pas la phonétique des noms 🙂

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :