Imaginales 2013, tome 3

Reprenons donc où nous nous étions arrêtés!

Samedi : 
Après une courte nuit de sommeil, comme la veille je retrouve MarieJuliet et nous allons faire un tour au marché (puisque ses hôtes lui ont dit qu’il valait le détour alors que pour moi c’est juste un marché ^^) J’ai profité de ce tour pour acheter un paquet de bonbons pour ma Nathalie préférée. Puis direction la banque (j’ai plus de sous) et retour sur place en passant par la « rue des riches » d’Épinal où l’on croise une voiture bien accidentée, un prêtre en soutane, un chat se lavant et une maison Art Nouveau.

minou minou! Après tout le Chat , même sans botte est un symbole d'Épinal :)

minou minou!
Après tout le Chat , même sans bottes, est un symbole d’Épinal 🙂

Aucune conférence ne me dit ce matin là, alors je hante la Bulle en admirant les stands, en repérant des livres que je n’achèterai pas et en essayant de mémoriser la place de chacun.
Je croise Eli Esseriam, dont je n’ai toujours pas lu le 5è tome de sa série Apocalypsis, je lui dis à quel point je hais Alice et adore ses garçons (elle ose même me demander de choisir O.O) , je m’offre le 5è tome et me le fait signer quand j’aperçois Fabrice Colin.
Je le montre à MarieJuliet pour qu’elle lui « saute dessus » afin d’avoir la dédicace de l’antho et lui demande de « me le garder ». Antho signée, F. Colin c’était le défi de l’antho, car en festival, il n’est pas souvent à sa place ^.^
La fresque avance rudement vite (en même temps il n’y a que 4 jours, il faut se dépêcher).

c'est beau, c'est coloré et ça avance trop vite!

c’est beau, c’est coloré et ça avance trop vite!

11h45, je me prépare pour aller à la conférence QUAND Ken Scholes se met à chanter la sérénade à Cassandra O’Donnell, les badauds s’entassent et comme moi ils mitraillent la scène avec leurs APN plus performant que le mien.
12h, je suis à la bourre, mais la conférence sur la fantasy urbaine me tente beaucoup (enfin surtout à cause des auteurs présents), je m’y rends et écoute attentivement, forcément, les auteurs sont intéressants et la modératrice gère bien son truc.
Après la conférence, je suis rejointe par Pedo de SenYu qui passera l’aprem avec moi (et il est courageux et impressionné :P).
Le temps d’avaler un morceau de pain au fromage, direction l’espace cours où nous avons la chance d’arriver pile au moment du « pestacle » de Quinte Septime, la troupe d’escrime qui était déjà venu l’an dernier. Au programme, jeux de jambes, de mots et d’épées sur un sol affreusement glissant.

what a serenade!

what a serenade!

Un petit tour dehors et il est déjà 14h… l’heure d’aller faire le pied de grue devant la place de Nicolas Fructus! La file est déjà presente, j’y retrouve Endea, Vert et Lilly. Il faut être patient pour avoir la chance d’avoir une gribouille! Heureusement avec les filles, nous discutons et nous reniflons nos livres qui sentent horriblement bizarre (encre noire et couleurs, colle, papier… sentez donc ce livre que je ne saurais lire!) Le tour de chacune arrive… Je promets à Pedo de lui faire acheter un livre après… mais une fois mon tour arrivé, je n’ai qu’une envie, me poser…

Nicolas Fructus en pleine gribouille!

Nicolas Fructus en pleine gribouille!

Rendez vous dans le Magic Mirror 2 (mon moins préféré) pour la fin d’une conférence puis une autre sur l’Antiquité. Même si j’ai été légèrement dissipée, j’ai trouvé super intéressant! Les auteurs sont passionnant et Joyeux Drille gère vachement bien 🙂
La conf finie je reviens sur mon idée de faire acheté un livre à Pedo (et défi réussi[parce que oui j’aime m’auto défié] devinez avec quel livre il est reparti :P)
Je perds Pedo, et retrouve Endea, pour de nouvelles aventures dédicacesques… Fabien Clavel, Lucius Shepard, Pierre Bordage et un petit couac avec Raphaël Albert (rah Endea… tu perds la boule, maman!). De mon coté, c’est pas drôle, j’ai fini de faire signer mon antho … je boude presque.

La Moselle... en 23 ans de vie à Épinal (ou presque) je ne l'avais jamais vu aussi haute

La Moselle… en 23 ans de vie à Épinal (ou presque) je ne l’avais jamais vu aussi haute

Je souffre atrocement des pieds mais soit, je suis encore en vie! Mais l’appel de ce canapé, celui comme chez mémé (même si j’ai jamais eu de mémé donc je sais même pas), mais si vous savez, celui là, l’air kitschou mais profond et moelleux… Du coup j’y reste un long moment et l’attrait pour la remise des prix est moins forte que ce canapé!… Tellement un long moment que l’heure de manger se rapproche!  Je décroche une invit’ et hop on file manger dehors dans le froid pour la soirée Prix Une Autre Terre, sous la pluie et la musique assourdissante. Le froid étant trop prenant, on finit au Well’ à boire un chocolat chaud (enfin sauf pour les Lhisbei qui préfèrent la bière!) et on discute lunettes, dentitions, âge, pseudo filiation et patois de chez soi (entre blogueurs livresque nous ne parlons jamais livres, cela va de soit!).

Petite rencontre spinalienne

a-t-on besoin d’une raison pour voir ce chat?

Puis comme la veille il faut se séparer sous la pleine Lune pour retrouver nos dodos et vivre de nouvelles aventures le lendemain! Même si ce soir il faut déjà faire des au revoir 😦

C’est encore les Imaginales chez : Mélanie Fazi, Meli,MarieJuliet, BlackWolf, Tigger Lilly, Endea, Ptitetrolle
Chez moi : Tome 1, tome 2,

Poster un commentaire

9 Commentaires

  1. Je sais maintenant où tu avais disparu… J’adore ton compte-rendu (avec la rue des riches, surréaliste)

    J'aime

    Répondre
    • mais j’ai jamais disparu c’est toi qui ne me voyait plus 😛 (il parait que samedi j’avais une cape d’invisibilité pour certaines personnes, tu dois faire partie des gens qui ne pouvaient pas me voir :P)

      J'aime

      Répondre
      • Comment elle m’enfume l’autre … (c’est bien ces articles au compte goute, ça va me rappeler des bons souvenirs pendant longtemps).

        J'aime

        Répondre
        • c’est le but :P, le dernier c’est la veille de l’été ^^ histoire de faire durer 🙂
          aller encore 2 épisodes!

          J'aime

          Répondre
  2. « Sentez donc ce livre que je ne saurais lire »
    (ça va rester THE conversation de tout le week-end cette histoire !)

    J'aime

    Répondre
  3. OMG, tu as osé trahir le secret de notre filiation, pour ta peine, tu devras sentir éternellement ce mélange d’encre, couleurs, colle et papier ! Je vais te faire envoyer tous les livres puants qui existent, et na ! Bon sinon je sais quel livre tu as réussi à faire acheter à Pedo, le nom de l’auteur commence pas un D ^^

    J'aime

    Répondre
    • c’est toi qui te trahi toute seule! Maman, c’est une interjection genre « mamamia » francisée. QUOI la maîtresse ne sait pas ça?
      normal que tu sais, tu devais être pas loin 😛

      J'aime

      Répondre
  4. J’en ai raté des trucs sur les odeurs ^^ (franchement l’année prochaine je sniffe tous les bouquins qui me passent entre les mains ;))

    J'aime

    Répondre

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :