Le Petit Livre des Gros Ego – Edouard Launet

Synopsis : 
« La seule cure contre la vanité, c’est le rire, et la seule faute qui soit risible, c’est la vanité. » Cette phrase de Bergson a donné à cet ouvrage son programme : rire de ceux qui se croient importants en les prenant en flagrant délit d’autosatisfaction, d’arrogance, de fatuité, de suffisance, de prétention. L’inflation de l’égo peut prendre de multiples formes qui sont ici disséquées à travers une quarantaine de portraits de personnalités vivantes ou défuntes : artistes, politiques, sportifs, intellectuels, personnages de fiction, archétypes, parmi lesquels beaucoup d’hommes et peu de femmes, ce qui n’étonnera personne.
Ainsi aurez-vous la chance de croiser en chemin Bernard-Henri Lévy, Karl Lagerfeld, Alain Delon, Chateaubriand, Mick Jagger, Marguerite Duras, Nicolas Sarkozy, les frères Bogdanoff, Victor Hugo, Franz-Olivier Giesbert, Napoléon 1er, Gérard Depardieu, Christophe Hondelatte, et beaucoup d’autres.
Cet ouvrage, au prix fort modeste en regard des fulgurances qu’il contient, suppose chez son lecteur des qualités exceptionnelles.
Vous les possédez probablement.

Mon avis :
Livre obtenu lors de la dernière Masse Critique de Babelio (où je n’attendais clairement pas d’être sélectionnée après plusieurs échecs cuisants), j’ai reçu ce livre qui parait totalement étranger à mes lectures habituelles. Toutefois, la lecture de la 4è de couverture et la connaissance des PUF (quand on passe à la fac, on connait forcément PUF), m’ont intrigué et fait sourire, alors j’ai bêtement coché et je ne le regrette pas.

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– qu’on ne nous mente pas sur la taille 😛 En effet, ce livre est petit (un poil plus grand qu’un poche) et court (moins de 200p) pourtant c’est un vrai concentré d’ego surdimensionné!
– le livre balaie de nombreuses personnalités (que je connaissais ou non, réelle ou fictive) de façon très rapide (pas plus de 3 pages par personnes : faudrait pas flatter leur ego! ) et très humoristique tout en restant sérieux (ça c’est fort!). On pourrait regretter que sur la quarantaine, on trouve beaucoup de français mais pour une fois que les français excellent en quelque chose…
– la remise en place du contexte. Un point que j’ai trouvé important pour les personnes que je ne connaissais pas (et mon histoire de France est parfois lacunaire) alors je remercie l’auteur d’avoir cité les contemporains afin de les replacer dans une période 🙂

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– qu’on nous annonce un prix modeste (oui je l’ai eu gratuitement mais je pense à ceux qui veulent le lire après mon super avis :P) : 14€ pour moins de 200p en presque poche, c’est un poil cher. Certes l’objet en lui même est sympa : il tient bien en main, son blanc pur de couverture le rend attirant au moindre rayon de soleil, son papier est épais… mais quand même 14€ quoi

Je regrette : 
– qu’il n’y en ait pas un peu plus, mais comme l’auteur le dit lui même, le livre aurait pu être bien plus épais

En conclusion,
Je remercie tout d’abord Babelio et PUF pour ce livre.
Un livre a grignoté avec envie mais sans trop le dévorer sinon on risque d’avoir la tête qui tourne de voir de si gros égo… J’ai été ravie de croiser dans le même ouvrage Louis XIV, Napoléon Ier, Alain Delon, Berlusconi, PPDA ou encore Mike Jagger 🙂
N’hésitez pas à le lire si vous voulez rire des prétentieux et vaniteux les plus connus 🙂

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :