Malo aux Royaumes des Ombres, tome 2 : La Poupée de Porcelaine – Maxence Fermine

Synopsis : 
Voilà bientôt un an que Malo est revenu du Royaume des Ombres. Depuis lors, Lili, la marchande de rêves au regard d’or, occupe toutes ses pensées. Quand, dans une fête foraine à Édimbourg, le jeune garçon rencontre deux habitants du pays imaginaire, il les suit, bien décidé à revoir son amie. Hélas, le Royaume des Ombres tient plus du cauchemar que du rêve éveillé. Et l’intérêt de Sir Luke, chez qui Malo a trouvé refuge, pour une étonnante poupée de porcelaine ne le rassure en rien. Le mystérieux fabricant de jouets ne cacherait-il pas de noirs desseins ? Malo doit plus que jamais rester sur ses gardes, mais l’amitié mérite de prendre tous les risques…

Mon avis : 
Après avoir adoré La Petite Marchande de Rêves et espérer une suite à ce tome, mon rêve s’est réalisé et voici La Poupée de Porcelaine 🙂

J’ai aimé / J’ai adoré :
– retrouver Malo, grandit mais toujours aussi adorable et adorant toujours les fêtes foraines ainsi que de jouer à se faire peur 🙂
– retourner sans risque (pour moi) au Royaumes des Ombres et en découvrir une nouvelle facette plus sombre que dans le tome précédent tout en gardant ce coté onirique
– la couverture de Louise Robinson, dans le même esprit que celle qu’elle avait faite pour le 1er tome
– le vermot. C’est assez déroutant comme langage, on ne comprend pas tout du 1er coup, mais c’est parfois hilarant et permet de réutiliser des mots pas loin de l’oubli 🙂

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– les illustrations intérieures de Lionel Richerand. Je les trouve caricaturales, ne correspondant pas à la magie du livre. Malo est censé être un mignon petit adolescent, il ressort maigre comme un clou et avec une tête bizarre… La poupée est étrange et ne parlons pas de Lili la jolie petite marchande de rêves présente sur la couverture du 1er tome (lien en fin d’article) est ici affreuse :/ (enfin ce n’est que mon avis subjectif, mais je n’aime vraiment pas :/ )

Je regrette :
– que ce tome soit moins poétique que le premier, mais c’est surement du à la tournure que prend l’histoire dont le fil directeur reste la petite comptine (citation après la conclusion)

En conclusion,
Une histoire qui reste charmante et légèrement effrayante (pour les plus jeunes) qui me fait encore rêver de tout ce qui est possible est imaginable au Royaume des Ombres. J’attends donc patiemment et fébrilement le 3è tome des aventures de Malo au Royaume des Ombres tout en ayant peur de ce qui puissent arriver par la suite!
Et ce tome confirme que j’apprécie beaucoup la plume de Maxence Fermine et que je devrais songer à me pencher sur ses romans adultes

Lorsqu’on disparait la première fois,
On rêve
La deuxième fois, on ne rêve plus
La troisième fois, on ne vit plus
que dans les rêves des gens qu’on a connu

Tome précédent : La Petite Marchande de Rêves

Publicités
Poster un commentaire

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :