Sennefer, tome 1 : Les Larmes de Kémi – Cédric Chaillol

Synopsis : 
Thèbes, Égypte, XVe siècle avant notre ère.
Le jeune scribe Sennefer est rattaché au service des inventaires du port fluvial de Thèbes, la cité aux cent portes, capitale du Double Pays. Alors que la ville attend avec fébrilité la crue et la nouvelle année, une étrange erreur administrative retient son attention. Il ne se doute pas
qu’il vient de mettre le doigt dans un engrenage infernal qui va changer sa vie à jamais. Accompagné de son ami Pahy, vétéran des guerres d’Asie, son enquête le mène des maisons d’embaumement aux montagnes du Grand Désert de l’Est, et le confronte à une machination qui porte les ténèbres au cœur même du royaume.

Mon avis : 
Comme promis dans l’article sur mes Envies de la Rentrée Littéraire, voilà la chronique de Sennefer qui me faisait bien envie… Même si maintenant que je l’ai lu…

J’ai aimé / J’ai adoré :
– l’objet livre. Comme toujours chez Matagot, les livres sont soignés avec des détails à l’intérieur : cartouche égyptien pour les numéros de pages, amulettes scarabée pour les débuts de chapitre…
– les annexes (certes incomplètes à mon gout : cf Je regrette) qui nous permettent de trouver des repères et d’avoir un peu d’histoire sur l’Égypte (sauf qu’il aurait fallu que je les lise avant de lire l’histoire)
– l’enquête. Poser dès les premières pages : un petit soucis de paperasserie qui pose soucis au scribe Sennefer et se retrouver dans un engrenage qui prouve que ce petit soucis n’est pas si petit. Tout s’enchaîne assez rapidement et la réflexion des personnages nous mène d’indice en indice. J’ai aimé faire mes suppositions et me tromper (pas comme les personnages)

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– certains passages plutôt assez improbables. Comme par exemple cette journée de marche au pas de guerre dans le désert suivi d’une plus longue marche pour retourner à la ville faite par notre petit scribe qui n’a jamais chaussé de sandales de marches et n’a jamais vraiment quitté la ville et ne fait qu’un seul et unique malaise avec tous les kilomètres engloutis dans le désert, sous le cagnard et chargé… et le tout sans entrainement. Je sais que c’est une fiction, mais là, ça m’a un peu fait ouvrir de grand yeux ^.^’

Je regrette : 
– de ne pas avoir été complètement immergé dans le livre. Plus jeune j’ai beaucoup aimé l’Antiquité et l’Égypte ancienne, mais là, je m’y suis perdu, que ce soit géographiquement comme avec les dieux/divinités/état d’esprits que je ne connaissais pas et dont j’avais du mal à resituer parmi mes connaissances. ça m’a donc bien freiner dans ma lecture
– de ne pas avoir eu de glossaire dans les Annexes comme dans Cœur de Jade (une trilogie Matagot) pour des mots « compliqués » ou de l’époque. Il me semble que ce livre est destiné à un public ado mais même moi, j’avais parfois du mal à comprendre certaines phrases/mots et je n’aurais pas craché sur un petit glossaire explicatif.

En Conclusion,
Une enquête intéressante qui m’a ralenti par un manque de compréhension de l’époque, des coutumes etc, qui n’a été éclairé qu’une fois le livre terminé en lisant les annexes. (Alors que les annexes, selon moi, sont normalement faites pour donner des informations en plus, pas permettre l’essentiel de la compréhension d’un texte) . Une série dont je ne continuerait pas à cause de ma lecture trop saccadée pour ses raisons

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :