Utopiales 2012 – dirigé par Roland Lehoucq et Ugo Bellagamba

Synopsis : 
Et si les extraterrestres nous observaient la nuit ? Et si l’on pouvait se concentrer à l’extrême sur un seul sujet ? Ou connaître tout notre avenir depuis l’enfance ? Ou bien avoir des rendez-vous réguliers avec un visiteur du futur ? Et si on pouvait désinventer des inventions ?
L’anthologie officielle des Utopiales rassemble des auteurs importants de l’imaginaire mondial et francophone et rend, cette année, un hommage à Roland C. Wagner.

Avec : Neil GAIMAN, Robert Charles WILSON, Sara DOKE, Claude ECKEN, Pierre BORDAGE, AYERDHAL, Nancy KRESS, Laurent QUEYSSI, Laurence SUHNER, Xavier MAUMÉJEAN, Tommaso PINCIO

Mon avis : 
Comme toujours après une lecture mitigée/décevante, je me console avec des nouvelles. L’antho des Uto 2012 est dans ma PAL depuis la fin du festival et dédicacée par plein de gens même par Nicolas Fructus et surtout Lelf et Herbefol (en souvenir de leur passage à Nantes pour que je sois moi aussi aux Uto sans y être ^^). Une anthologie pleine de noms que je connais et d’autres qui me font envie.

Origo de Pierre Bordage. Une nouvelle courte et déroutante sur une équipe d’astronautes assez spéciaux qui vont revivre l’origine de l’Univers. C’est la 1ère fois que je lis du Pierre Bordage SF adulte et j’avoue que je trouve ça intéressant et me donne envie d’en découvrir plus.

Fae-Space de Sara Doke. Des faes aidant les humains à découvrir d’autres mondes au delà des étoiles. De la Science Fantasy, un « genre » que j’adore absolument. Une chute très intéressante qui m’a fait très plaisir mêlant parfaitement féerie et découverte d’autres monde. Je connaissais uniquement de nom Sara Doke, auteure et traductrice que j’ai du possiblement croiser lors des Imaginales 2013.

L’Observatrice de Robert Charles Wilson. Une intéressante nouvelle nous replaçant au milieu des « grands » de la Science ou de la SF américaine des années 1950 à mi chemin entre SF et Fantastique. J’ai beaucoup aimé que l’histoire soit plus centré sur les personnages que sur ce qu’il y a autour, les émotions ressortent mieux. Je connaissais déjà la plume de Wilson, j’ai apprécié Spin et ai été dérouté par Darwinia. Là je retrouve le plaisir de le lire et me dit qu’il serrait bon de continuer à le lire de temps en temps 🙂

La Finale de Nancy Kress. Une nouvelle un peu flippante par l’absence de « parasites de pensées », mais intéressante. J’ai aimé suivre l’évolution de chacun des personnages et je ne m’attendais pas à cette fin!

La Chose du Lac de Laurence Suhner. Une ambiance un peu à la Arsène Lupin mélangé à une sorte de « monstre du Loch Ness » très appréciable. Une écriture simple mais prenante avec un fond de charleston

Et pleure comme Alexandre de Neil Gaiman. Une nouvelle TROP courte (bah oui c’est Gaiman, j’en voulais plus :P) J’ai plutôt bien ri en la lisant. Par contre, je n’ai pas compris la citation qui sert de titre

La Fin de Lethé de Claude Ecken. Une nouvelle qui m’a énormément touchée. j’ai senti venir la chute dès le début mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas savouré cette nouvelle au ton juste. J’ai été ravie de retrouver par cette nouvelle la plume de Claude Ecken qui m’avait tant chamboulé dans Le monde, tous droits réservés.

Petite Excursion à l’Endroit des Atomes de Thomas Pincio. Une nouvelle étrange, qui nous place dans un futur « presque post-apo » avec des enfants-dieux étranges qui visitent l’endroit des atomes… J’aurais aimé en avoir plus, surtout du coté des Non-Contaminés sinon j’ai trouvé très intéressant ce monde « presque post-apo ».

En attendant demain de Laurent Queyssy et Xavier Mauméjean. Un thème un peu classique mais un traitement intéressant de la vision du futur. J’ai eu un peu une sensation de déjà-vu, mais j’ai bien aimé.

RCW de Ayerdhal. Une nouvelle touchante et un peu triste, même si j’ai eu du mal à entrer dedans et que je l’ai trouvé un poil longue. Je ne connaissais pas Roland, ni son écriture ; du coup personnellement j’ai été un peu perdue même si j’étais contente de reconnaître des titres de Roland. Une nouvelle hommage que je n’aurais surement pas lu si elle n’était pas présente dans ce livre.

En conclusion,
Une anthologie assez disparate avec un thème « origine » qui laisse en en fait carte blanche aux auteurs ce qui nous permet de mieux (re)découvrir les auteurs.

logo3

10/12 (ça devient bon ^^)

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Bien aimé aussi cette anthologie pour le coup 🙂

    J'aime

    Réponse
  2. Du coup tu as titillé ma curiosité, je suis allée chercher la citation qui a donné le titre de la nouvelle de Gaiman.
    A priori ça viendrait d’une pièce de théâtre de qui s’appelle The Way of the World (Le train du monde) de William Congreve. J’ai trouvé ça dans le texte VO (merci Google xD) :
    « Nothing remains when that day comes but to sit down and weep like Alexander when he wanted other worlds to conquer. »

    J'aime

    Réponse
    • ah mais elle est aussi dans la version VF mais en fait c’est le rapport entre la nouvelle et son titre où j’ai du mal ^^’

      J'aime

      Réponse
      • Purée je m’en rappelais même plus (bon j’ai pas ouvert mon livre non plus xD).
        Personnellement je comprends que le gars a fait tout ce qu’il pouvait pour modifier le futur, et se rendant compte qu’il avait « conquis » tout ce qu’il pouvait, est fort triste de n’avoir plus rien à faire… jusqu’à qu’on lui trouve un nouveau truc à désinventer.

        J'aime

        Réponse
  3. J’ai bien aimé aussi cette anthologie qui permettait de revisiter à travers les différents écrits différents thèmes de la SF.

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :