Le Rêve du Prunellier – Rozenn Illiano

Synopsis : 
Entends le chant des trains, et les cris d’une Reine des Neiges en furie, et le bruissement des arbres hybrides. Écoute les prières fiévreuses d’une dame d’hiver en péril, l’écho d’un bec de corneille qui cogne à la fenêtre, le bruit sourd d’un corps chutant d’un gratte-ciel. Écoute le silence des mondes qui s’entrechoquent, et le vacarme d’une graine qui grandit, bien cachée sous le bitume…

Mon avis : 
Comme en ce moment j’ai un peu de mal à lire, rien ne vaut des nouvelles pour se remonter le moral (parce que ça se lit vite et ça fait plein d’histoires 🙂 ) Et comme l’hiver est là, mais sans vraiment l’être, j’ai voulu me plonger dans un recueil de saison qui me transporte au milieu de cette saison magique. 🙂
De plus, je voulais découvrir un peu plus l’auteure que j’ai d’abord connue pour l’album du Chat qui avait peur des ombres mais aussi pour ses magnifiques bijoux (cf liens tout en bas d’article)

J’ai aimé / J’ai adoré :
– découvrir la plume de Rozenn dans des textes plus poussé que son album jeunesse
– les thèmes de l’hiver, de la magie et des contes qui me sont chers et même si certaines nouvelles sont sombres, cela rend l’écriture encore plus belle et plus profonde.
– le fil conducteur des nouvelles. J’ai mis un certain temps à le repérer car j’ai pas mal espacé ma lecture, mais une fois le fil en main j’ai mieux compris l’agencement des nouvelles dans le recueil
coup de coeur– en particulier, la nouvelle D’Hiver et D’Ombres pour laquelle j’ai littéralement fondu (wé, par 12°C en décembre, ça aide pas non plus Snow a garder sa forme de flocon sexy!). Je ne saurait pas expliquer pourquoi ou ce qui m’a particulièrement touché mais j’ai juste eu le coup de foudre pour cette nouvelle dès le titre!

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– absolument rien du tout 🙂

Je regrette : 
–  de ne pas pouvoir m’offrir la version papier pour pouvoir profiter en plus des magnifiques illustrations

En conclusion,
Un premier recueil de nouvelles sur des thèmes qui me touchent particulièrement, mené d’un main de maître. Même si j’ai pu noter quelques maladresses et coquilles dans le texte qu’on pardonnera vite par la poésie de l’écriture de l’auteur.
Après cette lecture, on a hâte de lire le prochain recueil (Le Rêve du Frêne) s’il est dans la même veine que celui-ci!

On peut noter que cette lecture est la première du DJLNN (le Dimanche, Je Lis des Nouvelles et des Novellas) [sinon oui DJLNN c’est barbare, mais sur mon blog ça s’appellera comme ça :P]. Ce livre étant auto-édité (mais n’enlevant rien du tout à sa qualité), on peut aussi le rajouter à la liste des Lectures Équitables 🙂

logo_djlnn_orangelogo-lecture-equitable

Pour aller plus loin : Le site boutique de l’auteure (où l’on peut se procurer ses livres, ses illustrations mais aussi ses magnifiques bijoux), le site blog de l’auteure…
D’autres avis chez : Laure du Miroir, Acr0, Lune, Cornwall, …
Article Associé : Le Chat qui avait peur des Ombres

Publicités
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Trop classe la chroniques de nouvelles pour le dimanche 😀

    J'aime

    Réponse
  2. Moi aussi j’ai commencé à connaitre Rozenn via l’album. Comme tu le sais, moi aussi d’Hivers et d’Ombres m’a particulièrement touchée. Vivement le prochain !

    J'aime

    Réponse
  1. ILLIANO Rozenn – Le Rêve du Prunellier | Livrement

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :