La Maîtresse de Guerre – Gabriel Katz

Synopsis : 
Dans le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…

Mon Avis :
Après avoir entendu beaucoup de bien de Gabriel Katz, de voir les copinautes s’extasier devant sa trilogie. J’ai voulu essayer… mais zut quoi une trilogie pfff. Et là, la Masse Critique de Babelio me propose La Maitresse de Guerre, dernier roman de l’auteur et One Shot (youhouhouhou!). Bon les copinautes qui ont eu la chance de le lire avant moi ont dit que ce n’était pas le même niveau. Du coup j’ai commencé ma lecture sans en attendre grand chose pour ne pas être déçue et pour pouvoir encore être surprise!

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– Kaelyn, fille non désirée avec un sacré caractère et une détermination à rude épreuve.
– Hadrian, qui parait sans cœur, froid et inintéressant mais lorsqu’on creuse bien…
– le « décor ». Je ne connais pas l’univers du Puits des Mémoires, mais je m’y suis bien sentie. Azman m’a très largement fait penser à un Moyen-Orient médiéval croisé à une Inde antique
– les courts chapitres qui permettent de faire des coupures assez facilement dans le récit pour passer à d’autres personnages et voir leur avancée. (et accessoirement, ça aide à lire vite ^^)
– la seconde partie avec plus d’actions moins de choses visibles de loin (cf Je n’ai pas aimé), plus de stratégies…

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– voir venir plein de petites choses durant toute la première partie. C’était énervant. Je voyais venir arriver un détail (+/- important) plusieurs pages avant sa venue. J’ai cru que ça n’allait pas s’arrêter et que ça allait me bouffer toute ma lecture!

Je regrette : 
– (mais c’est un détail de peu d’importance) l’absence de cartes. J’aime bien les cartes et je n’aurais pas été contre en avoir une du monde présenté dans sa globalité juste pour le plaisir d’avoir une carte 😛

En conclusion, 
Un univers très intéressant avec des airs « de chez nous » (même si les noms n’y sont pas) et une histoire suffisamment intéressante qui prouve (bah oui la théorie des genres tout ça, on est en plein dans le débat) qu’une fille peut faire autant voire mieux qu’un homme si on lui en donne les moyens et si on la fait pas trop chier ^^’ . Et accessoirement, on a même un peu de romance, mais tellement peu dominante qu’elle passe mieux qu’une lettre à la poste 😉
Donc malgré une première partie assez prévisible, ce livre reste une bonne découverte pour commencer avec l’univers de Gabriel Katz 🙂

la couverture n’est pas tout à fait la bonne!
la fille a les cheveux « roux/fauves » 😉

D’autres avis chez : Lelf, Phooka, MarieJuliet, BlackWolf
Pour aller plus loin : Le mois de… Gabriel Katz

Publicités
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Tout le monde la réclame cette carte !! 🙂

    J'aime

    Réponse
    • a wé?
      j’ai même pas lu les chronique des autres encore -_-
      mais moi jsuis chiante j’aime bien les cartes même quand elles servent pas 😛

      J'aime

      Réponse
  2. C’est pas faute de l’avoir tanné pendant son Mois2 en plus 🙂

    Bon, si tu as aimé sa maîtresse, tu devrais adoré sa trilogie, c’est clair !

    J'aime

    Réponse
  3. Je suis resté plutôt sceptique de mon côté concernant ce livre, certes il se lit bien mais franchement l’aspect héroïne qui peut faire aussi bien voir mieux qu’un homme est trop mal présenté. Je parle même pas des relations amoureuses. Heureusement la plume de l’auteur marche toujours autant.

    J'aime

    Réponse
  4. un bon souvenir de lecture pour moi aussi! et c’est vrai qu’une carte aurait été la bienvenue 😉

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :