Un éclat de givre – Estelle Faye

Synopsis :
Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris.
Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de mois difficiles.
Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru.

Mon avis :
Après avoir découvert l’auteure dans des nouvelles, puis dans des romans plus jeunesse (La Voie des Oracles), et après avoir discuté avec elle lors de salons ou lors du « mois de… », elle m’a convaincu de me lancer dans ses écrits « adultes » (et puis bon avec un titre pareil, une couverture pareille, clairement, ça me faisait de l’œil 😉 )

J’ai aimé / J’ai adoré :
– Chet. Alors oui c’est facile d’apprécier le personnage principal, mais zut ! Au 1er chapitre, il m’a intrigué (je pense que la tournure du chapitre est faite pour ^^ ). Ensuite, il y a eu comme un crush entre lui et moi (même s’il ne le sait pas 😛 ) Ses conquêtes me faisaient sourire, ses peines me faisaient aussi de la peine, son « androgynité » m’intriguait… Alors certes, je n’étais pas lui mais j’ai aimé l’accompagner dans toute cette histoire. J’ai eu un vrai coup de cœur pour lui.
– Ce Paris. Je ne suis pas parisienne (ça me gène, ça me gène ♫ ) du coup, j’ai parfois été un peu perdu géographiquement et puis zut ! Mais j’ai aimé le voir comme il n’est pas, j’ai aimé ce Paris post apo à cheval entre le Paris d’aujourd’hui et un Paris du futur qui ressemble à un Paris du XVIIè, ce Paris envahit par tout ce qui peut l’envahir… humain, animal, végétal, hybride…

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette :

En Conclusion,
Une lecture très agréable, j’apprécie de plus en plus la plume de l’autrice (oui je vais m’y mettre aussi à utiliser le bon mot 😉 ) que ce soit version « adulte » ou version « jeunesse ». Estelle Faye arrive à nous faire voyager, sourire et même pleurer avec sa plume (et elle a une sacrée tchatche sur les salons, c’est super sympa, n’hésitez pas à aller discuter avec 😉 )

 

P.S. : Cette chronique est « un peu inachevée », je l’ai laissé un peu trop trainé, je ne prends pas de notes, donc j’oublie certains détails mais le souvenir de cette lecture de début d’année méritait que j’en parle même juste un peu tellement je l’ai apprécié 😉

D’autres avis chez : Blackwolf, Le Naufragé, MarieJuliet, Jae_Lou, Lune, Cornwall

Publicités
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Elle est de retour 😀

    J'aime

    Réponse
    • en mode dilétante mais oui il y a moyen !
      L’envie est là, et j’arrive à trouver aussi du temps pour lire (et un peu bloguer 😀 )

      J'aime

      Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :