Hunger Games, Préquelle : La Ballade du Serpent et de l’Oiseau Chanteur – Suzanne Collins

Synopsis : 
C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate. Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine.
Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

Mon Avis : 
J’ai lu la trilogie Hunger Games 10 ans après sa sortie. Peu de temps après, l’annonce de ce nouveau livre a fait son apparition sur la toile et comme beaucoup a titillé ma curiosité et je n’avais pas envie d’attendre encore 10ans avant de le découvrir !

Un livre centré sur Coriolanus Snow
Ce livre s’attarde sur les 10ème Hunger Games mais surtout sur la vie de Coriolanus Snow le terrible président de la trilogie. Snow est pas encore l’homme terrible que l’on connait. Il est un jeune ado orphelin issu d’une dynastie déchue avec une seule envie : redorer le blason familial. Ce tome va nous permettre de découvrir comment il est devenu celui qu’on connait.

Une romance vouée à la perte
On découvre une romance dans ce tome et même si on se prend à espérer fortement une issue plus favorable, on sait très bien que ça ne finira pas très bien pour les protagonistes de cette romance

L’évolution des Hunger Games 
J’ai aimé dans ce tome qu’on découvre non pas les 1ers, mais les 10ème Hunger Games qui s’essoufflent. Les dirigeants cherchent donc à leur donner un nouveau souffle et trouver comment rendre leur visionnage obligatoire. On découvre donc les débuts balbutiants de ce spectacle digne des Romains et les idées que trouvent les jeunes mentors pour les rendre intéressant.
Cet évènement provoque aussi diverses réflexions sur le bien fondé, l’éthique  auprès des jeunes mentors issus de l’élite du Capitole

En conclusion, 
Un tome qui nous donne certaines clés sur l’évolution des Hunger Games, mais aussi sur la jeunesse du futur Président Snow. Un tome intéressant mais pas autant que les tomes de la trilogie.

Articles associés : Intégrale Hunger Games
D’autres avis chez : MyCoton, Zina, Acr0

4 réflexions au sujet de « Hunger Games, Préquelle : La Ballade du Serpent et de l’Oiseau Chanteur – Suzanne Collins »

    • j’avoue qu’on ne sait pas vraiment grand chose de lui au final, mais j’ai apprécié découvrir qu’il est passé par « quelques difficultés » qui l’on rendu encore pire qu’il n’est de base ^^’

      J'aime

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.