Les Enfants du Préventorium – Fabien Clavel

Synopsis :
Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l’âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l’isolement et recevra un traitement approprié.
Ce que la loi n’avait pas prévu, c’est que les traitements administrés doteraient les enfants de pouvoirs psychiques étonnants…
Anaël, Miklos, Untu, Léana et Jão ont grandi ensemble dans le Préventorium. Mais, quand ils découvrent que le plus jeune d’entre eux, Jão, est atteint d’un cancer incurable, ils commencent à remettre en question le discours des adultes qui les encadrent.
Et si les médicaments qu’on leur donnait étaient responsables de la maladie de leur ami ? ou responsables de ces étranges aptitudes qu’ils ont développées ?
Les adolescents sont désormais prêts à tout pour percer les mystères de l’institut et tenter de s’évader.

Mon avis :
Voilà un synopsis accrocheur, et le nom de l’auteur ne m’était pas inconnu (j’ai lu 2-3 nouvelles par-ci par-là), du coup j’ai été tenté. De plus la couverture est aussi accrocheuse. Bref, le livre promettait beaucoup.

Un roman qui va vite sans trop se poser de questions
Dans ce roman, on suit une bande 6 enfants/ados, tout en étant toujours du point de vue d’Anaël.
On y découvre le monde clos du Préventorium où les enfants ont grandi sans trop savoir ce qu’ils font là, ni pourquoi. Un élément déclencheur va perturber leur quotidien réglé comme du papier à musique et ENFIN, ils vont se poser des questions sur leur présence ici et comment en sortir.
Tout va très vite, peut-être trop.

Un monde peu développé
J’espérais un développement plus important de cet univers. En savoir comment on en est arrivé là, comment sont récupérés les enfants (on l’entre-aperçoit). Mais ce roman est centré sur le groupe qui est tout aussi ignorant (voire plus) que le lecteur

Un fin qui laisse sur la faim
Le roman est entrecoupé par une interview/un interrogatoire et ce termine sur cet interrogatoire qui nous laisse sans réelle fin. Une suite de prévue ? Une explication ? Non rien, un twist qu’on aura pu comprendre par avance sur le personnage d’Anaël (si on fait bien attention), mais une fin qui ne donne pas l’air d’en être une. (L’éditeur parle d’une collection les Enfants du Préventorium… peut-être une suite alors ! )

En conclusion,
Un roman très rapide à lire, des chapitres courts, un rythme entrainant mais une fin qui laisse à désirer et un univers qui reste à développer pour être plus consistant.

Pour aller plus loin : Le livre chez l’éditeur (avec un extrait)
D’autres avis : sur Babelio

Publicité

2 réflexions sur “Les Enfants du Préventorium – Fabien Clavel

  1. Leigh 24 août 2022 / 07:51

    Zut, le pitch donnait bien envie mais je pense que ça me frustrerait aussi.

    J’aime

    • Snow 24 août 2022 / 09:27

      Ah bah la fin… En gros c’est intéressant mais vraiment la fin … (Et on est peu nombreux de ce que j’ai vu à avoir cet avis)

      Aimé par 1 personne

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.