Les Fables de l’Humpur, Tome 1 : Les Clans de la Dorgne – Pierre Bordage & Olivier Roman

Synopsis : 
La vie de Véhir, le grogne (homme-cochon), bascule le jour où, désespéré par un amour déçu, il s’enfuit de sa communauté, échappant ainsi aux lois de l’Humpur…
Commence alors une longue aventure qui le conduira d’abord chez Jarrit, un vieil ermite grogne qui lui enseigne les premières leçons de survie ; puis, capturé par les prévôts hurles (hommes-loups), il fera la connaissance de Tia, une jeune aristocrate hurle exaltée qui refuse le mariage auquel elle est promise. Tous deux vont se lancer dans la quête des dieux humains, ces créatures légendaires qui auraient jadis régné sur Terre.
Une aventure pleine de dangers, qui les fera se découvrir l’un l’autre, briser les tabous, et redécouvrir leur humanité en jachère sous leur animalité.

Mon avis :
J’ai beaucoup entendu parlé des Fables de l’Humpur de Pierre Bordage, je ne savais pas que le roman avait été adapté en BD, quand j’ai vu ça sur Babelio lors de la Masse Critique BD, j’ai tenté ma chance (pour d’autres BD aussi) et miracle j’ai obtenu une BD cochée 🙂

J’ai aimé / J’ai adoré :
– la couverture! oui bon ok c’est facile d’aimer la couverture d’une BD mais là je trouve qu’elle est joliment travaillé avec ses dorures
– les dessins. Je découvre avec plaisir les dessins d’Olivier Roman qui sont assez « traditionnels » mais qui me plaisent beaucoup
– l’histoire, je suis pas mal intriguée par ce qui va se passer comment vont m’être expliquer le pourquoi du comment… Bref je suis curieuse

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette : 
– la BD c’est long à publier, je le sais. Faudra attendre un moment (parce que d’après le catalogue Soleil, rien pour la rentrée) avant d’avoir la suite. Je vais donc me consoler en m’offrant le roman et le lire rapidement et la BD me permettra par la suite de comparer 🙂

En conclusion, 
Une introduction intéressante avec de jolis dessins qui donne envie d’en savoir plus, malheureusement il faudra longuement patienter ou alors se jeter sur le roman… Cela me permettra de découvrir la plume adulte de Pierre Bordage et comprendre pourquoi tant d’engouement pour ce roman 🙂

D’autres avis chez : Lyra

Pico Bogue, tome 1 : La Vie et Moi – Roques et Dormal

Synopsis : 
Pico Bogue est le fils aîné d’une famille tout ce qu’il y a de plus normal, c’est-à-dire unique, extraordinaire et parfois complètement folle ! Avec sa petite sœur Ana Ana, Pico évolue dans la vie avec autant de certitudes que d’interrogations, ce qui vaut à ses parents et grands-parents des crises de toutes sortes : crises de rire, crises de désespoir, crises d’amour toujours !

Mon Avis :
Découvert lors des 48h de la BD parce qu’il faisait parti des titres gratuits… J’ai tenté de m’en procurer un par ce biais (et je m’étais dit que du coup je prendrais le suivant par la même occaz) sauf que mon pauvre Cultura participant à l’opération a été plus que dévalisé. En effet, le charmant libraire BD a juste halluciné de la rapacerie des gens qui volent les BD (et pas une par une, non tous les titres et en plusieurs exemplaires, directement dans le bac de réserve planqué derrière le point info).
Puisque plus aucun titre n’était dispo, j’ai donc gentiment demandé s’il y avait encore Pico Bogue 1 dans les rayons (je suis pas encore au point au niveau du rayon BD et du classement par éditeur, surtout que je ne savais pas chez quel éditeur il était). Heureusement pour moi il en restait 1 exemplaire! Guillerette, je pars vers la caisse (après avoir fait 3x le tour des rayons imaginaire et jeunesse!)

J’ai aimé/J’ai adoré : 
– les bouilles de Pico Bogue et de Ana Ana sa petite sœur. Coupes improbables, bouilles à croquer pour deux gamins aux âges incertains. Le dessin est super expressif même si parfois un peu petit.
– les différents strips. En 4 ou 16 cases des micros histoires sont comptées et Pico et sa sœur ont parfois une répartie (presque) improbable. C’est d’ailleurs cette répartie qui fait tout le piments. Pico tente de comprendre pourquoi si, pourquoi ça en refusant ou en défiant ses parents (qui doivent se demander comment ils sont fait pour avoir deux enfants aussi … comme ça!). C’est parfois simple et parfois à mourir de rire.
– le dessin. Parler d’une BD sans parler du dessin c’est comme une tarte aux pommes sans pommes! Dans cette BD, les couleurs sont légères, les dessins juste ce qu’il faut de détailler pour craquer sur la bouille des personnages et le trait est assez flou mais suffisamment net pour que j’apprécié 🙂

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– hum euh rien!

Je regrette : 
– de ne pas avoir pris le tome 2 en même temps pour pouvoir continuer de lire les aventures de Pico Bogue (48 pages c’est trop court!)
– de ne pas avoir connu avant, car cette BD est juste un doudou à avoir près de soi quand la panne de lecture ou le coup de mou au moral fait son apparition!

En conclusion, 
Une merveilleuse découverte! Pico Bogue est un concentré de bonne humeur et de réflexion à glisser entre les mains de petits et des grands pour passer un excellent moment de lecture.

Petit coup de cœur pour cette BD 🙂

coup de coeur

D’autres avis chez : Olya, Léo, Lyra