« Nouvelles en vrac » – Christian Perrot

Synopsis : (désolé les copains mais il n’y en a pas :P)

Mon avis :
L’autre jour aux Imaginales, un homme me donne un papier en me disant qu’il s’agit d’un marque-page/nouvelle. En rentrant je pose le marque page et l’oublie le temps de me remettre de mes émotions. Quelques jours après, histoire de remettre de l’ordre dans le bazar créé sur mon bureau par le festival, je retrouve le marque-page/nouvelle et le lit. Et oh surprise! la nouvelle est très courte mais bien sympatique! À la fin de la courte histoire se trouve un mail et un site que je dédide donc de parcourir pour mieux découvrir l’auteur et découvrir ses textes publiés en ligne (principalement des nouvelles)
J’ai donc lu : Siège Singulier (fantastique), Découverte (SF), Contamination (SF), Retour aux Sources (le fameux MP; SF), L’île des femmes (Fantasy), Point de Vue (Fantasy), Dédale Mortel (Fantasy)

J’ai aimé/J’ai adoré :
– découvrir différentes nouvelles dans différents genres que j’affectionne
– être surprise par certaines nouvelles; comme toujours avec les nouvelles, c’est inégal, il y a du bon comme Contamination et Retour aux Sources (qui traitent d’un monde post-apo qui me fait frémir!) et du un peu moins bon comme Point de Vue (que j’ai trouvé un peu trop prévisible, sans doute car elle est très très courte, j’avais découvert la chute au bout de deux phrases 😉 )
– rire à la fin de certaines nouvelles, en effet, nous sommes dans trois des nouvelles lues dans un monde qui nous happe et qui, lors de la chute, nous ramène à une réalité toute différente mais plus proche de nous (Siège Singulier, Dédale Mortel et Découverte)

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté :
– que certaines nouvelles soient très très courtes (Point de Vue) qui laisse peu de place à l’imagination et où la chute est très prévisible

Je regrette :
– que l’on retrouve plusieurs fois le thème du jeu (vidéo ou non) traité de façon trop semblable entre diverses nouvelles, même si les légères différences sont intéressantes.

En conclusion :
Un petit patchwork de nouvelles sympatiques, avec quelques redondance dans les thèmes mais une sympathique découverte.
Pour vous aussi découvrir l’auteur, je vous invite à aller faire un tour par ici où vous pourrez vous aussi lire ses nouvelles en « libre-service » (ah oui encore un petit Bémol, je ne sais pas si ça vient ou non de chez moi, mais le texte est parfois mal calé dans les cases dans le site :/ )

Bonne Lecture

Guide de Dendrologie : Arbres, Arbustes, Arbrisseaux des Forêts française (4è édition) – Marcel Jacamon

« Synopsis »:
Cette quatrième édition du Guide de Dendrologie, présentée sous forme de manuel en un tome, décrit 34 espèces conifères et 119 espèces feuillues. Le texte comporte une description morphologique aussi complète que possible. Il donne des indications pour chaque espèce : sur son écologie propre, sur sa répartition, sur les groupements végétaux et les types de forêts où elle s’insère dans les étages de végétation classiques en France. Des cartes d’aires sont présentées pour les arbres les plus importants. Des dessins au trait (en noir et blanc) illustrent la plupart des espèces. Ce guide s’adresse au personnel technique de tous niveaux chargé de gestion forestière, aux enseignants et à tous ceux attirés par la Nature.

Mon avis:
Je suppose qu’en voyant le titre (qui est très court vous le remarquerez :P) vous voilà rebutés par la lecture de mon avis sur un livre « technique ». Mais voilà que lors de mes « recherches » j’ai trouvé ce livre et je l’ai trouvé à la portée de tous donc j’ai envie de le partager et de vous dire pourquoi ce livre est intéressant ^^

J’ai aimé/J’ai adoré :
– les descriptions sous forme de fiches simples mais claires : description du port de l’arbre/arbuste/arbrisseau, des feuilles, des fleurs/fruits, écologie/répartition…
– les illustrations qui même si elles sont en noir et blanc permettent de visualiser l’arbre ou plutôt ses feuilles, ses fruits, ses graines… que l’arbre entier
– le « petit » lexique avant les diverses fiches qui permettent, en cas de termes (trop) techniques, de s’y reporter et de comprendre le mot (c’est ainsi que j’ai découvert que « glauque » signifiait « vert-bleu » 😀) qui permet donc une accessibilité pour tous
– la classification sous forme « conifère/feuillus » et les différentes sous-parties dans les feuillus
– le prix (bon d’accord je l’ai juste utilisé à la B.U. mais quand même) qui n’est pas si énorme pour un livre de ce genre (22€, c’est pas plus cher qu’un Grand Format 😛) et qui le rend encore une fois accessible ^^

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté:
– rien, c’est assez clair pour tout comprendre

Je regrette :
– de ne pas avoir pu garder l’exemplaire de la BU ^^

En conclusion,
Un livre clair, simple mais précis pour apprendre à différencier un chêne d’un autre, de découvrir ce qu’on peut trouver dans les forêts qui nous entourent et en apprendre un peu plus sur la végétation! À emporter dans le sac de Rando 😉

https://i0.wp.com/img263.imageshack.us/img263/7947/9782857100683fs.gif

Bonne Lecture