Faites un peu de place, v’la mes cadeaux!

Comme tous les ans, le jour de la Ste Reine (oui comme la pizza), c’est mon anniversaire et tous les ans depuis que j’ai ouvert ce blog, je reçois des paquets de la part des copains blogueurs, et comme tous les ans, je râle de ne plus avoir de place 😛

Accessoirement j’ai reçu d’autres cadeaux de la part de ma maman, de mon chéri et de ma belle famille mais ils n’ont aucun caractère livresque donc je n’en ferais pas l’étalage ici (ya eu un mot sur FB pour les curieux)
Ne sachant pas s’il va y en avoir plus ou non dans les jours à suivre et sachant que je vais changer de domicile pour 9 à 10 mois, voilà donc le contenu des paquets déjà reçu 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Donc voilà!
En résumé,
– un très joli Marque Page Chat Botté de la part de Lynnae (ya eu aussi 2 autres MP publicitaires),
– un kit de rentrée kokeshi et Rue Farfadet de Raphaël Albert (chez Hélios, la collection poche de Mnemos!) en souvenir de notre LC Imaginalesque ^^, le tout accompagné d’une jolie carte qui trône en haut de ma PAL à l’heure où j’écris [c’est le lieu des carte tournante ^^] de la part de MarieJuliet
La Cité du Soleil et autres récits héliotropes de Ugo Bellagamba (chez Le Bélial’) de la part de Taliesin

Publicités

L’arrivée de ManEl

Bon pour ceux qui me suivent sur Facebook (mais aussi sur Livraddict ou le Cercle d’Atuan), vous devez peut-être le savoir, j’ai reçu, le 1er mars… un lecteur eBook/une liseuse (comme vous voudrez).

Pourquoi? Je n’en n’ai pas la moindre idée ou si peut-être un peu, mais bon, c’est pas certain.
Comment? via la poste of course
De la part de qui? Une grande tarée nommée Lelf et de son grand taré de cabillaud Herbefol. Si vous suivez mes aventures depuis un moment, vous savez que les colis de Lelf sont toujours démesurés.
Ma réaction (pour de vrai) : Le midi, donc, je rentrais pour la pause déjeuner et comme d’hab, je demande s’il y a du courrier pour moi (même si c’est la facture SFR ou le remboursement de la Sécu, j’aime avoir du courrier). Ma maman me répond oui et me montre le paquet. Tout en retirant mon manteau et mes chaussures (oui vous en avez rien à fiche mais zut c’est moi qui raconte) j’ai demandé qui c’est. Quand j’ai entendu les noms et la provenance, mes yeux ont fait *.* , je me suis donc approchée du paquet en grommelant « roh non, font chier, ils m’ont ENCORE envoyé un bouquin, j’ai dit ya 2-3 jours que j’avais plus de place… » Parce que oui forcément quand je vois un paquet à l’allure rectangulaire je pense à un livre (quoi ça vous le fait pas à vous?)… Je déballe, puis j’enlève avec soin le papier cadeau et là… j’ai sautillé partout et fait exploser ma joie (à tel point que j’ai réveillé mon frère qui m’a remercié en grommelant de l’avoir réveillé « si tôt! »). J’ai vite été remercié l’expéditrice (que j’ai failli oublier de manger -_-)

ManEl et sa housse

Donc voilà, la bête est arrivée, c’est un Bookeen Cybook Opus.
Il fallait la baptiser parce que sinon elle allait jalouser Tosh et Norbert (mon laptop et mon DDE). En attendant de lui trouver un nom, je l’ai exploré et puisqu’elle était déjà un peu chargée et pré-remplie de classiques. Bon certes elle n’est pas super rapide, mais bon c’est un modèle des premières générations donc on lui passera ce défaut.
Le soir de son arrivée, j’ai voulu la remplir des ebooks que je possédais déjà.
Et là ce fut le drame.
Un horrible bug s’est emparé de la liseuse. Un truc du genre t’as pas fait de sauvegarde des trucs déjà pré-rempli qui t’intéressent et qui disparaissent ainsi que tout ce qui a été chargé et quelques broutilles en plus… (pour les classiques tant pis, ils sont libres de droit, si je les veux vraiment j’irais les chercher 🙂 )
Le voyage n’a pas du plaire à la bête et qu’elle n’ait pas de nom ne l’a pas aidé à s’intégrer…
La déception m’empare. La bête est possédé par le démon du numérique!
MAIS heureusement (qu’il y a Findus, Findus), la solution a été trouvé quelques temps après grâce à Lelf (qui fait SAV dans son temps libre :P) et depuis la bête va beaucoup mieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ManEl et ses frères de papier grands et moyen formats

Depuis, la bête s’appelle ManEl (oui c’est un garçon comme le liseur de Matilda). Il a été chargé de mes ebook présents dans mon PC (pas grand chose au final).
Ah oui il est blanc comme neige 🙂 et bien protégé dans sa housse noire. Au moment où je vous écris, il discute avec Formicapunk de Boulet et se demande surement quand est-ce qu’il aura le droit d’être utilisé. Parce que oui depuis son petit hoquet, il est en quarantaine au milieu de livres papier afin qu’il appréhende un peu mieux son environnement et qu’il apprenne à connaitre ses frères de papier. En gros, j’ose pas trop le brusquer. Mais son tour va bientôt venir ^^

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles