Les Faucons de Raverra, tome 3 : L’Empire Libéré – Melissa Caruso

Synopsis :
Alors que la neige tient à distance les armées conquérantes du seigneur Ruven, dame Amalia Cornaro et la sorcière du feu Zaira tentent de changer le sort des mages de l’Empire raverrain, s’attirant l’inimitié des puissants prêts à tout pour garder le contrôle de la magie. Mais durant la plus grande mascarade de la Cité Sérénissime, Ruven frappe au coeur même de l’Empire – une attaque dévastatrice visant ce qu’Amalia a de plus cher. Pour avoir une chance de le vaincre, Amalia et Zaira devront affronter leurs pires cauchemars, révéler leurs plus noirs secrets et libérer le feu le plus destructeur de la sorcière…

Mon avis :
Je sais que j’avais dit que cette année 2020 ne serait pas une année à série mais erm, je crois qu’au final si ^^’ J’ai commencé cette série en 2019 lors de sa sortie (merci Bragelonne ! ) et voilà déjà le dernier tome (non c’est déjà fini 😭) J’avais tellement hâte de savoir le dernier mot de cette trilogie, mais je suis si triste que ça soit déjà terminé !

Des personnages principaux plus aboutis
On suit Amalia depuis les 1ère pages du tome 1, elle y était naïve et un peu butée, on la retrouve ici avec « de la bouteille », des réflexions, des sentiments divergents entre sa place dans la société et celle dans sa vie privée… Mais elle est devenue un personnage plus complexe qu’au départ.
Zaira quant à elle n’en démord pas ! Elle est toujours aussi brute de décoffrage même si le diamant brut a fini par être facetté pour devenir un poil plus tendre (faut pas déconner hein, c’est Zaira ! )
Marcello aussi a beaucoup changé dans ce tome et ma foi, ça lui va pas si mal !
Mon coup de cœur parmi les personnages c’est évidemment Kathe le Seigneur Freux et j’ai pas mal jalousé Amalia de l’avoir pour prétendant  😅. Il est un Haut Ensorceleur bien plus complexe

De rebondissements en rebondissements
C’est la marque de fabrique de cette trilogie, on n’a pas un moment de calme ou très peu, les tempêtes, les coups bas de Ruven, les voyages… Dès qu’on pense que le rythme va pouvoir se calmer pour se poser, vous pouvez être sur que ça sera de courte durée pour un nouveau retournement de situation.

Des choses qui devraient être normale même dans la réalité
S’il y a quelque chose que j’ai apprécié dans ces 3 tomes, ce sont les « normalisations » .
En effet, à Raverra et même dans tous Eruvia, les couples homo sont normaux (et ça choque personne… ça ne devrait même pas choqué ici chez nous dans notre monde en 2020 mais erm, hein), les gens non binaires sont normaux (oui on croise un·e « iel ») et même les Faucons pourront devenir des gens normaux (si la loi d’Amalia passe 🙃)
Même la place des femmes est sympa à lire ! Elles ne sont pas « potiche », « femme fatale » ou autre archétype… elles sont puissantes dans tous les sens du terme
Bref, ça m’a fait vraiment plaisir de lire une trilogie de ce genre 🙂

En conclusion, 
Ce dernier tome à nouveau riche en rebondissements pour conclure cette superbe trilogie qui abordent plein de thème différents (normalité, humanité, patriotisme…) dans un univers bien construit, des moments riches en émotion (brrr chez la Dame des Araignée et waow chez les Seigneur Freux à Let ! ), des rires, des pleurs, des batailles des voyages mais jamais un moment lassant que ce soit dans ce tome comme dans les précédents !
Je dirais presque « dommage que ça soit terminé » (parce que sérieusement ça fait bizarre de fermer le dernier livre avec cette belle conclusion)

Article associé : Tome 1, tome 2
D’autres avis chez : Dup, Bouchon des Bois, Tachan, …

Pssst une nouvelle série terminée pour mon Fin de Série 😛

Le Mois de… Lionel Davoust

Après le mois d’Avril sous le signe de Nathalie Dau, les vénérables ont pris un mois de « vacances » pour revenir en mai avec le Mois De… Lionel Davoust !

Et si j’avais fangirlisé (mais si ça existe ! ) tout le mois d’Avril, ça n’est pas près de s’arrêter en Juin !

– rediff – Basalte sur la Route de la Croquette

Lionel Davoust, je l’ai découvert en 2011, grâce à Lelf (c’était elle aussi qui m’avait offert mon premier Nathalie Dau 😉 )
J’ai commencé avec La Volonté du Dragon qui venait de sortir cette année là ! Je ne vous raconte pas le coup de cœur phénoménal avec ce court roman. Bon pour info, il faut savoir que je découvrais la « nouvelle vague » de fantasy et surtout les auteurs de fantasy française « new génération ».
Depuis La Volonté, j’ai continué de suivre, les écrits de l’auteur, mais aussi bien son Facebook, son blog et même aux Imaginales 😀 (bon je le stalke pas non plus, hein XD )

Ma biblio davoustienne /!\ il en manque un 😛

La fanittude a même été jusqu’à ne plus à avoir justifié pourquoi il faut lire « Lionel » ce qui a mené à la création d’un vrai faux fan club de l’auteur 😛
Alors autant vous dire que quand les Vénérables ont annoncé le Mois de Lionel (Davoust), j’ai fait « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! »
Et je ne vous raconte pas quand j’ai vu que j’étais sélectionné pour le 1er tome des Dieux Sauvages, j’ai fait encore plus « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! » (au point de faire sursauter M.Snow erm ^^’ )

Un futur fan ?

Alors si vous ne connaissez pas l’auteur ou que comme moi vous êtes over-fan, rejoignez nous sur BookEnStock durant tout le mois de Juin pour découvrir et poser des questions à l’auteur 😀 (j’en ai déjà au moins UNE en tête 😛 le reste viendra sans doute plus tard 😛 )

Retrouvez mes lectures davoustiennes sur le blog :
La Volonté du Dragon
Leviathan, trilogie : tome 1, 2 et 3
La Route de la Conquête