Zéro déchet – Béa Johnson

Synopsis : 
« Il n’y a pas si longtemps, les choses étaient bien différentes : je possédais une maison de 280 mètres carrés, deux voitures. […] Aujourd’hui, moins j’ai de biens matériels, plus je me sens riche. Et je n’ai plus besoin de sortir les poubelles ! » Allégez-vous ! Tel est le conseil de Béa Johnson depuis que sa famille et elle ont réussi à réduire de 40 % leurs dépenses annuelles en ne produisant aucun déchet. Nul besoin de changer de vie, celle qui est désormais suivie par des milliers de fans dans le monde entier nous livre ici une centaine d’astuces, simples à appliquer, pour respecter l’environnement et faire de vraies économies. Un défi à relever, pour la planète et votre santé !

Mon avis : 
Après avoir longuement entendu parler de ce livre avec des idées, non pas révolutionnaire mais en désaccord avec notre société actuelle de surconsommation, je souhaitais me l’offrir (mais comme vous avez du le remarquer, je passe rarement en librairie ! ) car le sujet me touche et m’intéresse ! J’ai donc patienté un peu, je comptais me l’offrir d’occasion ou mieux en numérique pour ne pas m’encombrer… Et dernièrement Babelio a proposé une Masse Critique « non fiction » où était présenté ce livre. Je n’ai donc pas vraiment réfléchi et l’ai coché et j’ai été sélectionné, je ne peux que les remercier 🙂 ! À peine le livre arrivé, je me suis empressée de le commencer tellement j’étais avide de savoir !

J’ai aimé / J’ai adoré :
– le ton qui n’est absolument pas culpabilisant (sauf dans la dernière partie du livre… explications à lire plus bas), qui sonne plutôt comme « si vous testez, tentez, c’est une bonne idée, mais tout n’est pas toujours possible »
– le découpage du livre : des parties sur les diverses pièces de la maison, une introduction sur pourquoi et comment Béa Johnson arrive au zéro déchet… et le découpage des parties en elle-même : intro, mise en application avec des exemples, « recettes » ou trucs et ouvertures sur l’énergie (électricité, eau…)
– les astuces, les exemples et les recettes. Dans chacune des parties, elles sont nombreuses et plus ou moins simples à réaliser mais surtout donne des pistes et sont adaptées aux français. En effet, le livre a été écrit en anglais par une française, expatriée au USA donc on aurait pu s’attendre à ne trouver que des exemples de site trouvable là bas, mais non, il a été adapté au public français 🙂 (et c’est fort agréable ^^ )

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– la dernière partie qui a pris le ton que je ne voulais pas que ça prenne avec une « imaginez que tout le monde se mettent au zéro déchet, tous les autres seraient des pollueurs, surconsommateurs et des méchants ». L’utopie décrite fait envie mais culpabilise un peu quand même de ne pas s’y mettre et c’est fort dommage !

Je regrette :

En conclusion,
Un livre à conseiller et à lire pour se donner des idées, des pistes pour réduire ses déchets, à partager et à prêter ! Le mien est parti dans les mains de M.Snow qui a pris peur en voyant la « taille » des chapitres (ndlr, M.Snow n’est pas lecteur ! Mais je lui ai montré le découpage qui l’a rassurer ! J’ai hâte d’avoir son avis ! )
Le ton (hormis dans la dernière partie) est juste, encourageant et pas moralisateur partant du principe « moi j’ai tenté tout ça, j’ai vu que ça fonctionnait pour ma famille et moi, ça ne sera peut-être pas le cas pour tous » (un simple exemple, celui du dentifrice au bicarbonate… j’ai déjà personnellement tenté et c’est beaucoup trop abrasif pour moi ! )

Imaginales 2014 – Préquelle

Oui comme ça, j’ai décidé de faire une préquelle aux Imaginales de cette année 😛
Les Imaginales commencent dans une semaine tout pile quand sera publié cet article. D’habitude, je publie un billet d’envie, mais j’ai pas envie de le faire cette année. Enfin si, il sera remplacé par cet article, où je vais aussi essayer de recenser les conférences qui me disent bien, à défaut de pouvoir, comme les autres années, cocher directement sur le site les choses qui m’intéressent ^^’ (la fonction a été supprimée 😦 )

Donc, cette année sera bien moins chargée en achat que les années précédentes (20122013), faute à des économies qui se réduisent (je gagnais plus d’argent en étant étudiante et stagiaire que d’être en service civique, mais soit) et aussi par manque de place… Je me demande, encore, comment je vais réussir à caser ça… parce que malheureusement, on ne peut pas acheter les éditions numériques (si elles existent) au stand.

Mes envies imaginalesques d’achats surs et certains se résument donc à ça :

L’indispensable anthologie qui me fera aller vers plein d’auteurs pour grappiller la sainte dédicace!
Parce que le 1er tome est d’enfer, que je craque pour Sylvo (oui j’ai toujours eu un faible pour les elfes!) et que l’auteur sera là 😉
Celui-là en fort probable, mais pas encore sur, même si c’est presque sur… Si c’est pas clair… Je me tâte encore, mais il a de forte chance d’aboutir dans ma PAL ^^

 

Voilà pour ce que je suis (à peu près) sure d’acheter. Après, je céderai peut-être au chant des sirènes avec un ou deux autres livres, mais vraiment pas plus! (sauf si c’est gratuit XD)

Pour ce qui est des conférences, j’ai un peu regardé, ça va être light aussi cette année pour moi (enfin pas que je sois une férue des conférences, mais ya pas grand chose qui me fait tilt en lisant les sujets et les participants). Mais voilà ce que j’ai retenu :
Vendredi 23 mai :
~ 15h : Dialogue avec les Fées – Espace Cours
Samedi 24 mai :
~ 11h : Trilogies, tétralogies, etc. Pourquoi la fantasy aime-t-elle les sagas ? – Magic Mirror 2
~ 12h : Transmettre les contes… Les adapter, les transformer… – Espace Cours
~ 15h : Bardes et Sirènes. L’Anthologie 2014 – Magic Mirror 1
Dimanche 25 mai : (pensez à aller voter !)
~ 12h : La Baston, j’aime ça… mais que dans les romans – Magic Mirror 1

Avec ça, je devrai pouvoir respecter le planning, sauf si mon estomac refuse que je mange à 13h!

J’admirerai aussi, avec plaisir, l’avancée de la fresque, comme tous les ans. J’irai aussi faire un tour à l’exposition Cité végétale de Luc Schuiten à l’Espace Cours. Si j’ai du courage à revendre ou si je trouve une âme charitable pour m’accompagner, j’irai aussi faire un petit tour à la Maison du Bailly sur la Place des Vosges, pour jeter un coup d’œil à l’expo de Juan Miguel Aguilera (qui nous a fait une superbe affiche ^^)

Évidemment, je pense que je passerai le plus clair de mon temps à errer dans la Bulle du Livre à la recherche de la petite dédicace de l’anthologie ou à tenir la main aux copines qui n’osent pas encore ou qui ne veulent pas attendre seule . Je risque fortement de m’affaler à un moment dans les fauteuils so comfy de la buvette (s’il ne sont pas déjà pris d’assaut) et promis! j’irai, vite fait, faire un tour dans la Bulle du Jeu.

J’ai hâte de croiser plein de beau monde et de passer un agréable moment avec tous les gens qui voudront passer un peu de temps avec moi 🙂 Même si cette année, je n’arriverai à être là que dès le vendredi matin (et ne pouvant pas faire un petit coucou le jeudi soir… j’arriverai quand tout sera fermé ^^)

On parle déjà des Imaginales chez MarieJuliet 🙂