Port d’Âmes – Lionel Davoust

Synopsis : 
Rhuys ap Kaledán est un héritier déchu.
Tout juste libéré de la servitude et des galères, il rejoint la cité franche d’Aniagrad, où tout se vend et tout s’achète, pour reconquérir l’honneur de sa famille. L’occasion lui en est rapidement donnée : Edelcar Menziel, un ancien ami de son père, lui propose de travailler sur la conversion dranique, un procédé perdu depuis des siècles qui permettrait de réaliser des machines magiques.  Résolu à tracer son chemin dans la haute société de la ville,  le jeune homme s’investit de tout son cœur dans le projet.
Mais bientôt, coincé entre des intrigues politiques et son amour pour une mystérieuse jeune femme qui vend des fragments de son âme pour survivre, Rhuys découvre que le passé recèle des secrets bien sombres et tortueux. Aux prises avec l’ambition, la duplicité et le mensonge, il devra se montrer plus rusé que ses ennemis s’il veut atteindre son but sans perdre son âme.

Mon avis : 
Après avoir retrouvé l’envie de lire, j’ai eu envie de sortir un petit pavé de ma PAL, et quoi de mieux qu’une valeur sure avec un livre de Lionel Davoust. Manque de pot, j’ai subi un petit moment de « panne » / baisse d’envie de lecture, donc j’ai mis plus de temps que je ne l’aurais souhaité pour lire ce livre.

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– une nouvelle fois découvrir un morceau d’Evanégyre, une époque nouvelle et de nouveaux personnages… En gros, une tranche de la petite histoire de la grande Histoire de ce monde, avec cette magie. Et j’aime tellement essayer de remettre chaque récit dans la frise chronologique de ce monde si passionnant.
– pour continuer avec le point précédent, j’ai vraiment apprécié de suivre Rhuys dans son cheminement. Son arrivée dans la ville d’Aniagrad, sa relation avec le Vendeuse, ses péripéties de ninja, les intrigues politiques dans lesquelles il trempe plus ou moins contre son gré et sa façon d’évoluer aussi rapidement.
– trouver des repères chronologiques pour remettre cette petite histoire dans la grande. À savoir que j’ai fait un grand sourire en lisant le premier « Oh Mériane ! » et quand j’ai compris ce qu’était un Ange (bien avant « la merveille » 😉 )
– que pour une fois ce ne soit pas une histoire « guerroyante » même si j’apprécie ce genre de récit 😉 J’ai apprécié découvrir une histoire plus profonde, différente, avec des intrigues
– les Transferts, ils sont si intrigants, je suis littéralement curieuse de ces choses là et de « comment ça fonctionnait » même si cela a été expliqué à chaque fois.
– Aniagrad, son réseau complexe, sa façon de vivre, son organisation, ses secrets. En deux mots, son âme 🙂

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette :
– parfois quelques longueurs dans les élucubrations de Rhyus. En effet, Rhuys a parfois de longues réflexions… longuettes ^^’

En conclusion, 
Un one-shot dans l’univers d’Evanégyre assez différent de ce que j’ai déjà pu lire dans ce monde très riche.Toutefois l’expérience de cette quête initiatique fut intense et très appréciée et ne cesse de me conforter dans l’idée de continuer à suivre chaque petit morceau de la grande Evanégyre.

D’autres avis chez : Blackwolf, Xapur, Ptitetrolle… et bien d’autres encore 🙂

Publicités

La Route de la Conquête – Lionel Davoust

Synopsis : 
On la surnomme la Faucheuse. Débarquée trente ans plus tôt dans le sud, la généralissime Stannir Korvosa assimile méthodiquement nations et tribus au sein de l’Empire d’Asreth, par la force si nécessaire. Rien ne semble résister à l’avancée de cette stratège froide et détachée, épaulée par des machines de guerre magiques. Parvenue à l’ultime étape de sa route, elle est confrontée à un nouveau continent – un océan de verdure où vivent des nomades qui ne comprennent pas les notions de frontières ou de souveraineté. Elle doit pourtant affirmer l’autorité impériale car, dans le sous-sol de la steppe, se trouvent des ressources indispensables pour Asreth. Mais après une vie de conquête, Korvosa pourrait bien rencontrer la plus grande magie qui soit… et affronter un adversaire inédit : le pacifisme.

Mon Avis :
Maintenant que mes aventures imaginalesques sont terminées, nous pouvons revenir à la normale ! Offert à mon anniversaire, Lynnae ne pouvait mieux tomber avec ce livre ! Commencer avant les Imaginales pour dire que je l’ai commencé et me le faire dédicacer par l’auteur himself (et avec un vrai dessin d’orque en plus d’un tampon… je hais les tampons -_- c’est trop « normalisé » 😛 ),  j’ai terminé il y a peu ce recueil qui regroupe des nouvelles déjà parues et inédites qui nous prouve que même si chaque nouvelle est indépendante, il y a un lien (et les remettre dans un certain ordre, ça aide à s’y retrouver 😉 )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Route de la Conquête (novella inédite) :
Ce fut un réel plaisir de retrouver l’ambiance des champs de bataille pour suivre la « Volonté du Dragon ». J’ai été ravie de découvrir Korvosa en généralissime (ndlr, elle est l’aide de camp du généralissime Vasteth dans La Volonté du Dragon) , de la suivre dans sa dernière aventure de conquête. Comme dans la Volonté du Dragon, la conquête d’un nouveau peuple n’est pas une simple bataille sanglante et rapide du « puissant et cultivé » contre le « faible et ignorant », il y a d’autres enjeux et diverses réflexions autour d’un nouveau peuple, de la fameuse conquête et c’est ça qui rend la novella passionnante.

Au-delà des Murs (nouvelle précédemment parue dans Victimes et Bourreaux [chronique plus bas]) :
Erm… Comment dire… Ça fait 4 ans que j’ai lu cette nouvelle et j’avoue que je ne m’en souvenais plus ! Et ce n’est pas plus mal car j’ai pu la redécouvrir !
C’est donc une nouvelle facette d’Évanégyre que nous découvrons. Celle d’un soldat de retour au bercail qui doit passer dans un « mentarium » (une sorte d’hôpital pour vétéran), mais est-il bien rentré chez lui ? C’est la question que l’on se pose plus la nouvelle avance 😉
Une nouvelle qui laisse réfléchir sur l’avenir des anciens soldatw

La Fin de l’Histoire (nouvelle précédemment parue dans Mythologica n°1) :
Dans cette nouvelle, on suit un Conservateur. (Si j’ai bien compris, c’est une personne qui doit recenser toutes les us et coutumes d’un peuple avant que celui-ci ne soit rallier à la grande cause et pour pouvoir les garder par la suite). Malheureusement la mission de notre Conservateur n’est pas aisé avec le peuple d’Isendra. Ce peuple vit une « histoire » et celle-ci est complexe et va se terminer… (no spoil… c’est juste le titre de la nouvelle ! )

Bataille pour un souvenir (nouvelle précédemment parue dans Identités) :
Cette fois, nous sommes du côté du peuple à rallier et nous retournons à un moment clé de la bataille ayant eu lieu dans Au-delà des Murs. Nous avons donc une autre vision de cette bataille et de comprendre le triste fonctionnement des Guerriers-Mémoires. Une nouvelle au cœur de la bataille mais pleine de sentiments variés.

Le Guerrier au bord de la glace (nouvelle inédite) :
Une plongée avec un personnage au milieu d’une terrible bataille dans une période d’Évanégyre encore inconnue avec des mekana (des valedenian améliorées), le tout sans préambule… Ce qui rend la compréhension de la nouvelle, durant les 1ères lignes, assez chaotique (où suis-je, dans quel état gère ? ). Une fois le contexte mis en place, on essaye de se repérer dans un lieu en pleine bataille dans les airs.
On suit donc le devenir de Jared et de Conscience au milieu de cette guerre impitoyable qui se passe dans le futur d’Évanégyre

Quelques grammes d’oubli sur la neige (nouvelle précédemment parue dans Magiciennes et Sorcières [PAL]) :
Une nouvelle dans le futur (?) avec des vues d’un passé glorieux et d’un avenir hypothétique (?) et dans un style de fantasy un peu plus « classique ». Durant toute la nouvelle, on se demande comment le monde du Dragon a pu en arriver là (peut-être un indice avec la nouvelle précédente) et comment une nouvelle religion qui voit le mal partout dans les femmes a pu naître… Ludwar nous conte son histoire pour qu’elle continue d’exister à défaut de pouvoir la continuer…

En conclusion,
Un recueil nous permettant de passer de très bons moments avec divers personnages toujours très humains où les bons et les méchants se confondent dans les batailles et les sentiments sont souvent emmêlés. Ce regroupement nous permet de voir diverses facettes de l’Empire.
Une fantasy pleine de science et toujours prenante… Il n’y a qu’une chose à dire… Vivement le prochain 😀 (RDV pris le 20 août pour Port d’Âmes)

N.B. : Un glossaire en fin de recueil aurait été le bienvenu 😛 (c’est que je commence à m’y perdre des fois 😛 )

D’autres avis chez : Blackwolf
Articles associés : La Volonté du Dragon, Victimes et Bourreaux,

Et comme on est dimanche, c’est DJLNN 😀

logo_djlnn_orange

Et parce que je ne me lasse absolument pas de cette photo de chat regardant vers l’horizon tout en tenant La Route de la Conquête 😛

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

  • Dernière neige en image

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles