Le Dernier Apprenti Sorcier, tome 5.5 : Peur sur la Ligne – Ben Aaronovitch

Synopsis :
Comme tous les matins, vous prenez votre métro ou votre train de banlieue pour gagner le centre-ville de Londres où vous attend une rude journée de travail. L’attente, les bousculades, la morosité des autres voyageurs sont votre lot quotidien. Même l’occasionnel illuminé qui braille et gesticule ne vous émeut plus. Mais là, c’est différent : qui sont ces étranges personnages vêtus de façon anachronique qui, tous, essaient de vous communiquer un message urgent? Le plus curieux, c’est que vous oubliez presque aussitôt leur existence… Hum, de quoi parle-t-on déjà?
Aucun doute, cela relève du domaine de compétence de l’agent Peter Grant, pour l’occasion accompagné d’une stagiaire encombrante et d’un chien détecteur de fantômes à la fiabilité toute relative…
Peur sur la ligne est une aventure indépendante, qui se situe chronologiquement entre les tomes cinq et six du Dernier apprenti sorcier.

Mon avis : 
Après avoir tenté de lire Rêver 2074 et l’avoir abandonné par ennui total, j’ai eu besoin d’une valeur plus que sure et c’est donc dans cet « entre-tome » de la série du Dernier Apprenti Sorcier que je me suis réfugiée.
Petite note appréciable, l’édition française a ENFIN repris les couvertures sympa de la VO (du coup réédition des tomes précédents ^^’ )

Une courte enquête
En effet, on suit une enquête toujours aussi paranormale sur 160p (d’habitude c’est bien plus). Toutefois celle-ci est toujours aussi bien ficelée même si on n’entre pas dans les détails et qu’on approfondit peu et que le fil rouge de la série n’est pas mentionné (pour rester indépendant). On a même une petite sous intrigue avec un nouveau « dieu local » relativement jeune.

Abigail 
On retrouve Peter et Abigail sa jeune nièce bien prometteuse. On l’avait alors un peu croisée dans le tome 5. Cette jeune fille donne un peu de fil à retordre à Peter et promet d’être encore plus présente dans les prochains tomes.

Une enquête indépendante mais 
La pitch nous annonce une enquête indépendante, mais clairement si l’on n’a pas lu les tomes précédents, on peut manquer d’un sacré background sur les personnages. Donc je pense que si on ne lit pas cet entre-tome, on ne perd sans doute pas grand chose mais la réciproque n’est pas vraie 😉

En conclusion
Une enquête relativement courte mais tout de même sympathique qui permet d’introduire un peu plus Abigail qui promet d’être plus présente, par la suite, dans les pattes de Peter, notre agent préféré de la Folie !

Articles associés : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5,
Pour aller plus loin : un petit extrait
D’autres avis chez  : Herbefol

Psssst ce livre étant une novella, il rentre dans le Projet Maki 🙂

Spicilège de Nouvelles #7

Récapépét’ : Spicilège « vient du latin spicilegium, action de glaner ; de spica, épi et legere, choisir.  » (cf wiki), terme désuet et qui signifie aussi « recueil, anthologie, choix, miscellanée, … » et donc qui colle parfaitement à l’idée d’un article avec plein de nouvelles en vrac dedans. Et dernier point méga super important dans le choix du nom de la rubrique, spicilège, ça rime avec Neige!


logospicilège

Me revoilà avec un spicilège de nouvelles ! Le dernier datant de 2014 lors du JLNN. Il faut dire que depuis le temps j’ai rarement lu des nouvelles à l’unité alors que j’en ai un belle floppée qui n’attend que de sortir de ma « PAL numérique qui n’existe pas » (oui c’est son vrai nom 😉 )
PreScriptum : je note la date de ma lecture pour la tenue du Projet Maki 😉

Le Temple des Transactions douteuses – Alex Evans (11/02/2020)
J’ai lu il n’y a pas si longtemps La Machine de Léandre et cette nouvelle gratuite était proposée et devait être dans le même univers. Clairement, je n’en ai pas eu l’impression mais j’ai beaucoup apprécié Vif Argent et l’Epaulard dans leur transaction douteuse. cette nouvelle m’a un peu rappelé l’univers de Locke Lamora ou encore de La Trilogie de l’Ombre (facile, des voleurs, une cité portuaire, des roublardises…

Karl Seel, exterminateur de sirènes – Thomas Geha (21/02/2020)
J’avais besoin d’une transition entre 2 livres donc cette micro nouvelle me semblait idéale… Mais bof en fait ^^’ (et puis ça trainait depuis trop longtemps dans ma PALn 😉 ). C’est un journal de bord où l’on suit Karl Seel, un exterminateur de sirènes sauf que les sirènes ne sont pas des êtres mi femme-mi poisson mais des extra-terrestres… c’est un peu la fin du monde, et Karl n’a pas l’air d’avoir toute sa tête ^^’
Une nouvelle très courte (7 pages) et assez brute… j’ai (re)découvert par la suite qu’elle était issue d’un match d’écriture ce qui explique le côté « brut et peu travaillé » de la nouvelle 😉 )

Un monde magique – Elodie Serrano (01/03/2020)
Ce nom vous dit quelque chose ? forcément j’ai lu Cuits à Point de l’autrice il y a peu et j’ai découvert qu’elle avait quelques nouvelles autopubliées dispo sur son blog alors c’était le moment de découvrir un peu plus sa plume.
Me voilà donc embarqué dans une monde où la magie est monnaie courante et où des autorité compétentes doivent gérer des anomalies et où parfois le monde sans magie pourrait faire rêver.

Germination – Elodie Serrano (06/03/2020)
L’histoire d’une gamine passionnée de jardinage, de patate germée, un brin de fantastique et surtout pas mal d’esprit butée pour une jolie nouvelle 😀

Le collectionneur d’étoiles – Elodie Serrano (11/03/2020)
Une jolie histoire sur un collectionneur d’étoiles du ciel. Un vieil homme qui avait un but mais qui au final s’est rendu compte que lorsque c’est terminé, il se retrouve triste et prend une sage décision !

Voilà pour ce spicilège !

Et donc pour une nouvelle avancée dans le Projet Maki (mais erm, j’ai perdu le compte, j’attends donc le passage du Maki pour me dire où j’en suis ^^’ )