L’Ombre dans la Pluie – Rozenn Illiano

Synopsis :
Parfois, les regrets nous hantent aussi sûrement que les fantômes…

Oxyde est un clairvoyant, un sorcier aux multiples pouvoirs qui s’avère aussi puissant que paumé. Il vit à Paris et bosse pour un patron de boîte de nuit mafieux à qui il rend de nombreux services ésotériques – et pas toujours légaux.Un jour de novembre, son ami Edgar, prêtre et exorciste, lui parle d’une vieille affaire, celle d’une jeune religieuse possédée morte dix ans plus tôt. Ils ont échoué à la sauver et ne se sont jamais pardonné cet échec. Oxyde surtout, qui n’en a gardé aucun souvenir.Aujourd’hui, Edgar y voit une occasion unique de réparer leurs erreurs. Mais l’esprit ne se laisse pas chasser ; pire, il réveille des blessures oubliées et des démons qu’Oxyde avait réussi à endormir au prix d’innombrables sacrifices. Cette enquête surnaturelle au cœur de Rome parviendra-t-elle à éteindre ses regrets, ou au contraire attisera-t-elle la magie incontrôlable qu’il possède et qui l’a toujours effrayé ?

Fantômes, secrets ancestraux et sœurs exorcistes, suivez l’Ombre dans la pluie !

Mon avis
Après avoir rencontré Oxyde dans UNE nouvelle qui m’a marqué il y a des années, puis l’avoir croisé dans un roman, j’étais plus que « hypée » de lire un roman à son propos (oui j’aurais pu lire la saga Town, mais elle est en réécriture, donc autant profiter d’un one shot)

Un livre parfait pour cet automne !
L’Ombre dans la Pluie sera la lecture parfaite pour Halloween 2022. Exorcisme, pluie constante, esprits et démons, chasseurs de démons et prêtres, tout cela est vraiment le mélange parfait pour une lecture d’automne. Toutefois c’est une lecture parfaite pour se rafraichir vu les température de cet été.
En effet, en plus de l’enquête mené par Oxyde, Edgar et d’autres, on y retrouve toujours le « roman d’ambiance » avec des décors et la météo qui joue énormément dans l’intrigue (comme c’était le cas, dans une ambiance et un décor différent… pour Érèbe).
L’enquête de ce livre est rondement bien mené au point que j’ai eu du mal à démêler les fils avec Oxyde et Edgar pour, comme eux, trouver la solution qui était bien plus complexe que je ne l’imaginais.

Des personnages complexes
Les personnages de ce livre ne sortent pas de nulle part, ils ont tous (y compris les personnages secondaires voire tertiaire) un passif, un passé, qui les rattrapent ou pas, qui expliquent qui et pourquoi ils sont ainsi. Tout cela les rend palpables et presque réels. Certains sont plus détaillés que d’autres et c’est normal : on aura plus besoin de savoir ce qui fait qu’Oxyde est Oxyde plutôt que qui est réellement Alpha. Certains personnage de passages tendent à se faire remarquer et donne envie d’en savoir plus (ce qui arrivera, je l’espère dans d’autres histoires)

Un livre indépendant comme toujours !
Comme à chaque fois (sauf série bien définie), avec Rozenn Illiano, les one shot sont indépendants et sont une nouvelle porte d’entrée dans son univers. Ici, on se retrouve dans notre monde contemporain (à quelques années près). On y découvre Oxyde et son vieil ami Edgar, mais aussi des bribes de leur passé liée à leur « enquête » et leur amitié présentes.
J’apprécie toujours de me replonger dans le Grand Projet. En effet, même si chaque livre est indépendant, on peut y croiser des personnages d’autres livres (sans qu’ils n’entravent la compréhension du livre en question). Ainsi on entends parler d’une certain Alpha, de Francesca et Côme ou encore d’Agathe. Ils ne sont que de passages, parfois juste cité, mais permettent aux habitués du Grand Projet de mettre les livres dans « l’ordre » et de voir des liens se tisser.

En conclusion,
Un livre avec une ambiance particulièrement automnale, une découverte d’Oxyde et de son ami Edgar, une affaire de possession complexe à déméler et toujours le plaisir de retrouver la plume fluide et juste de Rozenn Illiano. Que vous souhaitez découvrir sa plume ou en savoir plus sur son univers (et surtout Oxyde, on va pas se mentir ! ), ce livre est le bon !

Cette beauté de couverture numérique ! Dommage qu’elle soit en noir et blanc sur les liseuses !

Articles associés (en gros où on peut croiser Oxyde sur mon blog 😉 ) : Le Phare au Corbeau, 18.01.16, Fêlures
Pour aller plus loin : Le livre chez l’autrice (avec un extrait 😉 )
D’autres avis chez : Laird Fumble, CélineDanaé, …

Petit bonus avec la couverture papier « classique » (oui parce qu’il existe une version « de luxe » 🙂 ) J’aime toujours les couvertures « à corbeaux »

Publicité

[TAG] Autrices incontournables en SFFF

Voilà bien longtemps, que je n’avais pas fait un tag !
Vert a remis le couvert avec un tag « incontournable ». En effet, après avoir fait tourner le tag des incontournables récents (depuis le début des années 2000) en SFFF, voilà qu’elle nous sort les autrices incontournables toujours en Imaginaire ! Évidemment, je ne pouvais pas ne pas participer, même si j’ai du réfléchir un bon moment. Effectivement, j’ai beau lire de plus en plus d’autrices, certaines ne font que passer ou sont trop « jeunes »/ n’ont pas assez été assez lue (chez moi) pour en faire des incontournables !

Pour expliquer ce tag, je vais me contenter de citer Vert

« Le principe est simple : présenter soit dix ouvrages écrits par des autrices et appartenant aux littératures de l’imaginaire (SF, fantasy, fantastique) soit dix autrices de littératures de l’imaginaire qui sont pour vous incontournables, quelle qu’en soit la raison. »

Je vais donc citer 10 autrices (par ordre alphabétique pour plus de simplicité) enfin… 7 puis 3, vous allez comprendre

Les 7 incontournables que j’ai déjà lu et que je suis !

Pauline Alphen
Alors Pauline Alphen ne produit pas que de l’imaginaire mais je l’ai découverte avec les Eveilleurs (dont j’attends toujours la suite et fin par n’importe quel moyen de production). Pauline Alphen c’est une écriture poétique, pleine de douceur, bref un petit bonbon à lire.
Sur le blog : Les Éveilleurs, tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, Gabriel et Gabriel, L’Odalisque et l’Éléphant

Gail Carriger
Contrairement à Pauline Alphen, Gail Carriger, ce sont des livres plein d’entrain, d’humour. Un univers foisonnant super réconfortant (et je pourris l’édition française de nous priver de ses livres pétillants ! Et mon niveau d’anglais n’est pas suffisant pour en profiter 😥 )
Sur le blog : Le Protectorat de l’Ombrelle, tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5 ; Le Pensionnant de Mademoiselle Géraldine, tome 1, tome 2, tome 3, tome 4

Jeanne-A Debats
Découverte avec la novella La Vieille Anglaise et le Continent et diverses nouvelles ici et là notamment avec un certain vampire, je n’ai pas décroché et suis toujours curieuse de ses écrits (par contre IRL, la dame m’impressionne toujours)
Sur le blog : La Vieille Anglaise et le continent ; Métaphysique du Vampire , Testaments, tome 1, tome 2, tome 3 ; Eschatologie du vampire ; Plaguers

Estelle Faye
C’est une des autrices que j’ai découvert quand mon blog était encore jeune et que depuis je ne quitte plus. C’est une autrice caméléon qui excelle dans tous les genres, il y a toujours ce petit truc qui fait qu’on accroche, que ce soit jeunesse, adulte, fantasy ou même horrifique !
Sur le blog : La Voie des Oracles, tome 1, tome 2, tome 3 ; Un Éclat de Givre, Un Reflet de Lune, Widjigo, Porcelaine, L’Arpenteuse de Rêves

Mélanie Fazi
Je n’ai lu qu’un recueil et quelques nouvelles fantastiques de cette autrice. La plume est particulière mais elle est pour moi incontournable. Je suis de loin ses écrits n’ayant pas encore eu l’occasion de lire ses non-fiction.
Sur le blog : Serpentine

Morgan Of Glencoe
La « petite » nouvelle qui a su s’imposer comme incontournable. (Bon techniquement, Morgan of Glencoe est agenre, mais se définit comme auTRICE et le revendique ! ) Avec une série excellente, comme je n’en avais pas lu depuis si longtemps. Elle a le don pour créer tout un univers qu’on pourrait croire réel tellement il a de matière à lire et explorer !
Sur le blog : La Dernière Geste, tome 1, tome 2, tome 3

Rozenn Illiano
À nouveau, une autrice découvert au détour de nouvelles quand mon blog était tout jeune et une autrice que je suis depuis… avec un Grand Projet ! Un multivers passionnant, une autrice qui m’a fait aimé le « fantastique », qui arrive à me faire voyager dans un monde qui pourrait être le nôtre mais qui ne l’est pas. Ses romans ce sont aussi une esthétique particulière que j’apprécie beaucoup !
Sur le blog : Érèbe, Quand le Soleil s’éteint, Le Phare au Corbeau, Midnight City, 18.01.16, Fêlures, Notre Dame de la Mer, Le Rêve du Prunellier

Les 3 incontournables que je devrais lire (plus), parce que j’en entends beaucoup trop parler mais qui n’ont pas encore été (assez) lue !

Ursula K. Le Guin
Je n’ai lu que Lavinia de cette autrice, un livre totalement indépendant, et magnifique… Toutefois, bien loin de son si connu TerreMer et de sa bibliographie immense que j’aborderai peut-être un jour.
Sur le blog : Lavinia

Nancy Kress
Comme la précédente, je n’ai lu qu’une novella, bien loin de la quantité astronomique d’écrit existant. Mais la plume m’a intriguée et m’a donné envie d’aller voir plus loin.
Sur le blog : L’une dort, l’autre pas.

Elizabeth Vonarburg
Voilà des années que j’en entend beaucoup beaucoup de bien sans avoir mis le nez dans un seul de ses livres ! qui sait, un jour peut-être !