Le Dernier Apprenti Sorcier, tome 5.5 : Peur sur la Ligne – Ben Aaronovitch

Synopsis :
Comme tous les matins, vous prenez votre métro ou votre train de banlieue pour gagner le centre-ville de Londres où vous attend une rude journée de travail. L’attente, les bousculades, la morosité des autres voyageurs sont votre lot quotidien. Même l’occasionnel illuminé qui braille et gesticule ne vous émeut plus. Mais là, c’est différent : qui sont ces étranges personnages vêtus de façon anachronique qui, tous, essaient de vous communiquer un message urgent? Le plus curieux, c’est que vous oubliez presque aussitôt leur existence… Hum, de quoi parle-t-on déjà?
Aucun doute, cela relève du domaine de compétence de l’agent Peter Grant, pour l’occasion accompagné d’une stagiaire encombrante et d’un chien détecteur de fantômes à la fiabilité toute relative…
Peur sur la ligne est une aventure indépendante, qui se situe chronologiquement entre les tomes cinq et six du Dernier apprenti sorcier.

Mon avis : 
Après avoir tenté de lire Rêver 2074 et l’avoir abandonné par ennui total, j’ai eu besoin d’une valeur plus que sure et c’est donc dans cet « entre-tome » de la série du Dernier Apprenti Sorcier que je me suis réfugiée.
Petite note appréciable, l’édition française a ENFIN repris les couvertures sympa de la VO (du coup réédition des tomes précédents ^^’ )

Une courte enquête
En effet, on suit une enquête toujours aussi paranormale sur 160p (d’habitude c’est bien plus). Toutefois celle-ci est toujours aussi bien ficelée même si on n’entre pas dans les détails et qu’on approfondit peu et que le fil rouge de la série n’est pas mentionné (pour rester indépendant). On a même une petite sous intrigue avec un nouveau « dieu local » relativement jeune.

Abigail 
On retrouve Peter et Abigail sa jeune nièce bien prometteuse. On l’avait alors un peu croisée dans le tome 5. Cette jeune fille donne un peu de fil à retordre à Peter et promet d’être encore plus présente dans les prochains tomes.

Une enquête indépendante mais 
La pitch nous annonce une enquête indépendante, mais clairement si l’on n’a pas lu les tomes précédents, on peut manquer d’un sacré background sur les personnages. Donc je pense que si on ne lit pas cet entre-tome, on ne perd sans doute pas grand chose mais la réciproque n’est pas vraie 😉

En conclusion
Une enquête relativement courte mais tout de même sympathique qui permet d’introduire un peu plus Abigail qui promet d’être plus présente, par la suite, dans les pattes de Peter, notre agent préféré de la Folie !

Articles associés : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5,
Pour aller plus loin : un petit extrait
D’autres avis chez  : Herbefol

Psssst ce livre étant une novella, il rentre dans le Projet Maki 🙂

Paris des Merveilles, tome 3 : Le Royaume Immobile – Pierre Pevel

Synopsis :
Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.

Mon avis :
Après avoir lu les 2 premiers tomes avec Lynnae, j’ai continué la trilogie en solo mais toujours à la même période du mois…

Un tome plus sombre
Une nouvelle fois dans le Paris des Merveilles, mais cette fois dans un tome plus sombre avec le retour de la Reine Sombre qu’on avait croisé dans le premier tome.
Toutefois, on retrouve avec plaisir notre couple préféré du Paris des Merveilles toujours aussi piquant

Diverses enquêtes n’en faisant qu’une
Les ficelles sont toujours plus où moins les mêmes entre les 3 différents tomes. On a toujours différentes affaires qui finissent par n’en former qu’une seule.
Même si dans ce tome si, l’intrigue me parait « mieux » ficelé avec une fin moins abrupte dans la résolution que dans les tomes précédents

10 ans d’écart qui ne se voient pas.
Les 2 premiers tomes étaient parus au début des années 2000 et le 3è est paru dans les années 2010, soit une décennie d’écart et rien ne s’en ressent.
En effet, on aurait pu croire que celà aurait pu jouer mais c’est comme si ce 3è tome était juste en pause en attendant d’être publié.

En conclusion, 
Un dernier tome plus sombre mais néanmoins tout aussi sympathique que les précédents. Et une trilogie divertissante à souhait.
J’espère pouvoir continuer à découvrir le Paris des Merveilles à travers les deux recueils (paru ou à paraitre) dans le même univers 🙂

Articles associés : Tome 1tome 2
D’autres avis : Elhyandra, Apophis, …