Le Livre de l’Énigme – « Annexes » : Fragments de l’Âge Ancien – Nathalie Dau

Synopsis : 
Le temps s’abreuve à de nombreuses sources.
Ton présent, Ceredawn, fut préparé de longue date, que nous l’ayons souhaité ou non.
Tu dis que tu veux comprendre ? Alors écoute, mon garçon. Écoute, ressens, apprends… et souviens-toi de tout ce qui fut avant toi.
Rassembler nos fragments te donnera plus claire image de l’avenir que tu es destiné à bâtir.
Cosmogonie, Éradication, dragons, lune bleue, maîtres-chats… et l’origine d’un dorsal, d’une statue aux bras brisés, d’une amitié nourrie de fascination et plus puissante que la mort. Dans ce recueil, Nathalie Dau lève le voile, par petites touches, sur les événements situés en amont de son cycle « Le Livre de l’Énigme ». Et prolonge l’enchantement.

Mon avis : 
J’ai craqué, oui j’avoue, j’ai cédé à l’appel des sirènes pour acheter mon 2è livre de l’année (le 1er étant… Port d’âmes de Lionel Davoust en poche [en plus j’aime beaucoup plus la couverture poche 😛 mais lui il dort encore dans la PAL] ) et j’ai acheté ce minuscule tome relié à la saga du Livre de l’Énigme !

Cosmogonie 
Cette nouvelle je vais finir par la connaitre par cœur puisque c’est au moins la 3è fois que je la lis. La 1ère fois dans La Somme des Rêves, puis dans les annexes numériques de Source des Tempêtes et enfin là. J’aime toujours autant son histoire tout en « poésie », celle de la création de Kepheda, de la création de certains êtres vivants de la création du monde de l’Énigme.

Berceau d’écailles
J’ai énormément apprécié cette nouvelle. En effet, on y apprend la naissance des Dragons, êtres très peu nombreux dans le livre de l’Énigme mais le peu qui est présent m’a intrigué. On en avait appris un peu sur eux dans Source des Tempêtes mais sans toucher à leur création et là, la faim de savoir a été rassasiée. On en apprend aussi un peu plus sur la vie des Peuples du Prilecte et on découvre le personnage de Namuh, oui celui de la fameuse énigme et j’étais aussi curieuse de rencontrer ce jeune homme.

L’Énigme de Namuh
L’Énigme de Namuh a été cité une fois entière (si ma mémoire est bonne) dans Source des Tempêtes et ensuite on retrouve régulièrement des petits bout cités dans les 2 tomes. J’ai donc beaucoup apprécié pouvoir la lire et la relire, reconnaître ce qui sera et ce qui est passé (enfin sera passé au moment de Source des Tempêtes)

L’Épée sorcière
Cette nouvelle nous conte comment le mage bleu Soren Edgam a vaincu Voëre (Nathalie, si tu passes par là, comment on prononce ce nom ? il me pose soucis ^^’ ). On s’attend à quelque chose d’épique à souhait et au final… au final c’est plus que ça 🙂

Ton visage et mon cœur
Une nouvelle que je connais pour l’avoir lue au moins 3 ou 4 fois. Je me suis demandée si elle n’avait pas été légèrement modifiée ou si c’est mon souvenir qui était erroné. Je me souvenais de l’essence de la nouvelle mais pas des détails, j’ai donc pu la relire encore une fois et la redécouvrir encore une fois avec plaisir, même si la nouvelle n’est pas des plus réjouissantes ^^’

Vicier l’azur
Une très longue nouvelle, en plusieurs partie. Au début j’ai cru à une nouvelle sur les bébés (ou plutôt leur absence) et une mage bleue en particulier avec une succession d’épisode malheureux mais non il s’agit d’une histoire bien plus complexe sur le début de l’éradication des Mages Bleus

Le Cantique de Kernann
Un cantique dont on voit passer de nombreuses fois des extraits et qui se trouve ici complet 🙂

Shéradye
Une nouvelle sur la lune bleue, ses effets mais aussi ce qu’on peut ressentir lors du départ d’un enfant puis de sa perte.
Dès le début, l’histoire me semblait peu heureuse, la chute m’a convaincu de mon pressentiment… L’amour d’une mère pour son enfant, ce qu’elle renie, ce qu’elle cache…

Un éveil
Une nouvelle qui nous amène dans la jeunesse d’Ardégyl, qui nous permet de comprendre un petit bout de l’histoire de Cerdric. Une nouvelle qui m’a beaucoup plus car elle permet d’assembler certaines pièces du grand puzzle du Livre de l’Énigme.

La Mémoire du Dorsal
J’avais une nouvelle fois, déjà lu cette nouvelle mais sans me souvenir d’où… (un passage dans un des 2 tomes, dans des annexes… ?) Et comme toujours même si je l’avais déjà lu, que j’en connaissais la fin, j’ai apprécié relire cette histoire. Une histoire de vengeance et de résignation.

En conclusion, 
Un très court recueil que j’aurais pu engloutir en quelques heures mais que j’ai fait trainé au maximum afin d’en savourer chaque nouvelle inédite ou pas tellement l’écriture de Nathalie Dau me plait et que son œuvre sur les Mages Bleus me fait voyager. Un vrai plaisir de lecture pour terminer cette fin d’année 2017 !

Articles associés : Le Livre de l’Énigme, tome 1, tome 2

 D’autres avis chez : Xapur,

Publicités

Les Dieux Sauvages, tome 1 : La Messagère du Ciel – Lionel Davoust

Synopsis :
Mériane est une trappeuse, une paria, une femme. Autant de bonnes raisons d’en vouloir aux Dieux qui ont puni le peuple de la Rhovelle pour les fautes de ses aïeux. Car depuis la chute du glorieux Empire d’Asrethia, le monde est parcouru de zones instables qui provoquent des mutations terrifiantes, les gens ont faim, et une religion austère qui prêche la haine des femmes soutient un système féodal.
Pourtant, quand les Dieux décident de vider leur querelle par l’intermédiaire des humains, un rôle crucial échoit à Mériane. Pour elle débute une quête qui la verra devenir chef de guerre et incarner l’espoir de tout un peuple.

Mon avis :
Dans le cadre du Mois de Lionel Davoust (qui malheureusement approche de la toute fin), j’ai eu la chance de recevoir et de lire le 1er tome de la nouvelle trilogie nommée Les Dieux Sauvages (merci 😀 )
Et j’ai pris le temps de lire ce livre (ptet un peu trop… bon les évènements du mois de juin ont fait que j’ai failli ne pas rendre ma copie à temps ! )

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– me retrouver plonger dans une nouvelle époque de l’univers d’Evanégyre que je n’avais pas encore eu la chance de croiser ! et donc de découvrir de nouvelles terres, de nouveaux personnages… et de continuer à découvrir la religion du Dieu Wer que je n’avais que touché du doigt dans La Route de la Conquête !
– Mériane ! Ah lala, je pourrais en écrire des paragraphes sur cette charmante jeune fille ! Une sorte de Jeanne d’Arc évanégyrienne avec un sacré bagou ! Une femme forte qui n’a pas vraiment envie de se faire marcher sur les pieds et qui a un sacré répondant… que ce soit envers un homme élevé dans la pure tradition religieuse ou même Dieu en personne 😛 J’étais donc super contente quand venait « son tour »
– Chunsène, c’est une personnage secondaire mais je l’ai apprécié dès les premier mot. Elle a ce « je-ne-sais-quoi » de touchant malgré son côté sauvage !
– ce côté très important (en taille) du livre qu’est la conquête du pouvoir, les stratégies, la politique… C’est bête à dire mais j’aime ce genre de chose dans les livres de l’imaginaire mais pas dans notre monde ^^’
– les interludes où les dieux Wer et Aska conversaient. Ce sont des moments presque hors de tout (pas hors du temps donc 😉 ) où les dieux, entités éthérées, communiquent entre eux. Ils se « chamaillent » mais les répercussions ne sont pas les mêmes sur la vie des humains.
– retrouver une part de la magie Artech, même si elle a perdu de son « majestueux » et s’est très clairement assombri !

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– la fin ! Autant commencé par ça 😛 En effet, c’est une trilogie, j’aurais du à m’attendre à ce genre de fin de 1er tome. Ça n’empêche que merde quand j’ai lu la dernière page je me suis exclamée un « quoi on nous laisse LÀ COMME ÇA !  » (c’est presque inadmissible ! )
– Juhel… Bon en fait, si au début je l’aimais pas trop mal et quand il a commencé à manigancer… bah… voilà quoi ^^’

Je regrette : 
– de ne pas en savoir plus sur Nehyir / Mange-Doigts. Elle est très mystérieuse, j’espère la recroiser dans la suite et en apprendre plus sur elle.
– Un certain passage du livre où Mériane et ses accolytes sont affamés, affaiblis et endoloris, et même s’ils sont un peu aidé par Dieu, j’ai trouvé que pour des gens qui n’avaient rien avalé depuis 5 jours ils étaient extrêmement combatifs (je sais pas, mais je serais surement tomber dans les pommes ou alors l’adrenaline est vraiment une drogue puissante ^^’ )

En conclusion,
Un premier tome très prenant avec des personnages intéressants et surtout des personnages avec du caractère (enfin sauf peut-être Dàren, mais on ne peut pas lui en vouloir ^^’ ), une intrigue assez classique mais qui change un peu (pour une fois ce n’est pas UN mais UNE élue, ça change tout 😛 ) un univers « connu » mais à redécouvrir. En somme, un très très bon livre et … vivement la suite 😉

D’autres avis chez : Blacky, Dup et Phooka
Et si vous avez loupé le Mois De Lionel Davoust, vous pourrez toujours lire les questions réponses par ici 😉 (entre autre vu la quantité de questions et donc de réponses 😉 )

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles