Les Carmidor, tome 1 : Trahir et Survivre – Olivia Gometz

Synopsis :
Prête à tout pour protéger son île, la puissante famille Carmidor s’allie aux nobles continentaux et renverse le souverain. La dynastie royale est massacrée. Tandis que les Virdemis s’emparent de la couronne, le clan insulaire étend son influence dans la capitale en usant de son or et de ses charmes. Mais au nord, la dernière Arvagna jure d’anéantir les assassins de ses parents, dût-elle rejoindre les redoutables Népéis dont les prophéties annoncent l’engloutissement des terres émergées. Les Carmidor le savent : les vagues les plus dévastatrices ne seront pas de faites d’écume et de sel. Elles seront de terreur et de sang.

Mon avis
Me revoici avec le 5e et dernier livre dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2022, catégorie Imaginaire.
En effet, ce livre fait partie des 5 sélectionnés parmi plus de 70 extraits et il a été ma lecture du mois de septembre pour le prix.
Le pitch et la couverture « forte » m’avaient bien intriguée. En effet, j’apprécie beaucoup la fantasy « politique » ou à intrigue. J’étais donc hyper curieuse de découvrir ce livre.

De nombreux personnages et lieux
On ouvre ce roman sur une carte (comme souvent en fantasy) mais aussi un arbre généalogique et une liste de noms avec d’étrange signes d’animaux, ce qui promet de naviguer entre de nombreux personnages. Et en effet, je n’ai pas été déçue sur ce point. Comme dit plus haut, j’aime ce genre d’histoire, même s’il faut toujours un peu de temps pour remettre tout le monde à sa place.
Quant aux lieux, la carte nous donne un aperçu de cet univers et les noms permettent d’imaginer à peu près le type de pays. En effet, en lisant « Scorvège« , on s’attend à un pays « nordique » ou « Sarouhan« , un pays plus de type « Asie Mineur/ Afrique du Nord ». Ces noms permettent de donner certains repères et de ne pas rester totalement centré « Europe de l’Ouest » comme souvent dans les romans de fantasy. Néanmoins, le principal de l’intrigue dans ce tome se passe en Rubisie/Arcavie qui sont les plus semblables aux pays « Europe de l’Ouest ». J’attends donc de découvrir un peu plus le reste de ce monde.

Des batailles pour le pouvoir
Clairement ce livre n’est pas une balade de santé. Comme l’indique le titre de ce tome, on y croise pléthore de trahison, afin de survivre et/ou de (re)conquérir le pouvoir. Homme comme Femme y jouent stratégie et politique, sont prêts à sacrifier famille et amis pour arriver à leur fin… Les Dieux peuvent aussi s’en mêler histoire de pimenter un peu plus le jeu.

Des personnages intéressants
Ceux ci sont nombreux, mais une fois tout le monde bien mis en place, certains sortent du lot. Notamment les Carmidor (forcément sinon ça serait pas marrant une série sur une famille toute pourrie ! ), de toute la fratrie, je n’arrive pas déterminer mon ou ma préféré. J’ai aussi apprécié Dista Arvagna, reine en disgrâce et je suis curieuse de la confrontation (plus que probable) entre elle et la Giorda Carmidor. Etrangement, les hommes m’ont moins intéressé, en dehors des fils Carmidor, certains m’ont d’ailleurs paru vraiment toxiques et d’autres, pas très équilibrés.

En conclusion,
Même si j’ai mis bien plus de temps que je ne l’avais prévu pour le lire (la faute aux aléas de la vie), j’ai beaucoup apprécié ma lecture, me suis attachée à certains personnages et la fin de ce tome m’a vraiment laissé sur ma faim … je voulais encore un ou deux chapitres ! Je vais surement suivre l’autrice et la sortie du prochain tome !

C’était donc le dernier livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2022, catégorie Imaginaire. Mon classement s’échafaude doucement dans ma tête (clairement j’hésite sur le classement du haut du podium, les 3 dernières places sont déjà déterminées pour moi ^^’ ). Le mois prochain, nous passerons aux votes afin de déterminer le gagnant… Suspense !

Tous les liens pour retrouver le PAI en cliquant sur les petits logos

D’autres avis chez mes copinautes du jury : Mavilyly, Voyage au cœur des livres, Koala Volant, JeffdeBourges, TomLarret, DragoLeeloo, Marie31, Marine Dargon, EamLL
Le site du livre

Publicité

Le Temps du Teuz – Morgan of Glencoe

Synopsis :
Dans le monde de 
La Dernière Geste, il est offert lors du solstice d’hiver des cadeaux en toute discrétion. Seul un indice laissé opportunément permet de découvrir qui en est l’auteur. Une manière de faire qui provoque des grands moments de complicités, d’amitiés, d’amour… et de drame !

Mon avis
Ayant un attachement particulier à La Dernière Geste (LDG) et surtout son univers foisonnant, j’étais curieuse de retrouver le Temps du Teuz, dont j’avais déjà écouté quelques morceaux en 2019 lors de la période de l’Avent. Parce que oui, Le Temps du Teuz se prête plus à la période « noëlesque » que automnale. Le livre est aussi accompagné d’une Bande Originale de la saga littéraire que j’ai eu la chance d’écouter en live lors du concert de l’autrice aux Imaginales.
N.B : il est préférable d’avoir lu au moins le 1er tome pour les 25 premières nouvelles et d’avoir aussi lu le tome 2 avant de lire les 3 dernières nouvelles au risque de vous faire spoiler certains éléments de l’histoire. Je vais toutefois, faire mon maximum pour éviter les spoiler 😉

Des tranches de vies.
Chaque nouvelle nous conte un solstice d’hiver (sauf la nouvelle Imbolc qui se passe à Imbolc, soit en février), une presque parenthèse dans le temps, un petit bout de vie d’un des très nombreux personnages que compte La Dernière Geste. Oui, car chaque personnage croisé au détour de la Dernière Geste à une vie bien à lui et n’est pas « juste » un personnage de roman. Une vie pas toujours rose, mais qui s’adoucit parfois lors de ce fameux solstice d’hiver. J’ai donc apprécié croisé la jeunesse, plus ou moins lointaine, de certains personnages, l’origine de leur arrivée parmi les Rats ou les Fourmis…

Le Teuz, une jolie tradition
Le Teuz est une tradition issue du monde keltien (si vous avez lu LDG), vous savez qui sont les keltiens, et ils ont de nombreuses traditions dont certaines sont citées ou vécues dans les romans. Ici, on s’attache au Teuz, une sorte de Père Noël secret « en chaine » en famille ou plus. Chacun fait donc un cadeau secret à une autre personne en essayant de taper dans le mille avec quelque chose dans les centres d’intérêt ! Ce qui peut s’avérer difficile si votre Teuz est assez secret sur ses passions. La tradition est super mignonne puisque tous y participent selon ses moyens et capacités (donc si votre Teuz est un enfant de 4 ans, vous risquez fortement de recevoir un dessin 😉 )

En conclusion,
Le Temps du Teuz est une parenthèse de quasi douceur, remplie de « snowy cakes », de tempêtes d’hiver, de moments de partage et de solidarité. C’est aussi le moment d’apprendre les origines de certains personnages (ils sont tellement nombreux, on a ici une toute petite sélection, avec… je l’espère, vos préférés ; les miens y sont). Encore une petite pépite à lire… Et pour la musique, préparer les mouchoirs, ça prend (aussi) aux tripes.

Pour aller plus loin : Le livre chez son éditeur, Le Mois de … Morgan of Glencoe, Le site de l’autrice
Articles associés : La Dernière Geste : Dans L’Ombre de Paris, L‘Héritage du Rail, Ordalie