La Ville sans Vent, tome 2 : La Fille de la Forêt – Eleonore Devillepoix

Synopsis :
Alors que le froid s’abat sur Hyperborée, Lastyanax et Arka sont séparés. Le jeune mage a laissé derrière lui famille et amis pour se lancer à la recherche de sa disciple, partie retrouver ses racines loin du nord. Pendant ce temps, la conquête de la cité semble à portée de main pour le maître des lémures. Mais les projets mortifères de ses supérieurs vont faire vaciller ses plans… Parmi ces êtres aux destins entrelacés, qui prendra la tête de la ville sans vent ?

Mon avis :
Après avoir été bien surprise avec le tome 1, j’avais plus qu’envie de retrouver Arka et Lastyanax et surtout de connaitre la fin de cette histoire. Les diptyques sont tellement rares !

Des réponses
Le premier tome nous posait les base d’un nouvel univers avec ses règles. Il nous posait aussi un certain nombre de questions en plus de l’intrigue principale. Des questions qui trouvent toutes leurs réponses. On découvre ainsi les origines d’Arka et beaucoup de choses sur son peuple d’origine. On apprend à découvrir le Maitre des Lémures qui était très énigmatique dans le 1er tome, les liens qui unissent plusieurs personnages.

Des personnages ni blanc, ni noir
Comme souvent il y a des « gentils » et des « méchants » mais chacun des camps n’est pas parfait dans son rôle. Ils sont tout en nuances. En effet, une fois les cartes en mains, Arka se rend compte que tout n’était pas si « rose » chez les Amazones, alors que les inégalités sont plus que visibles à Hyperborée. Le Maitre des Lémures a aussi des raisons d’être ce qu’il est (même s’il n’est pas pardonnable). Tout le long de ce tome, on apprécie aussi l’évolution des personnages, notamment d’Arka qui tente de réfléchir un peu plus et Lasty qui devient moins procédurier.

En conclusion,
Un tome qui nous fait découvrir un univers en dehors d’Hyperborée et des personnages plus profonds. Le rythme est toujours soutenu entre enquête et action. Par contre je conseillerai toutefois de ne pas patienter trop longtemps entre les 2 tomes (une intégrale serait top en fait 😉 ) afin de ne pas avoir ce temps de latence quand on reprend le second tome.
Un plaisir à lire 🙂

La couverture encore une fois fort jolie

Article associé : Tome 1
D’autres avis chez : Loupiotte, …

Paris des Merveilles, tome 3 : Le Royaume Immobile – Pierre Pevel

Synopsis :
Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.

Mon avis :
Après avoir lu les 2 premiers tomes avec Lynnae, j’ai continué la trilogie en solo mais toujours à la même période du mois…

Un tome plus sombre
Une nouvelle fois dans le Paris des Merveilles, mais cette fois dans un tome plus sombre avec le retour de la Reine Sombre qu’on avait croisé dans le premier tome.
Toutefois, on retrouve avec plaisir notre couple préféré du Paris des Merveilles toujours aussi piquant

Diverses enquêtes n’en faisant qu’une
Les ficelles sont toujours plus où moins les mêmes entre les 3 différents tomes. On a toujours différentes affaires qui finissent par n’en former qu’une seule.
Même si dans ce tome si, l’intrigue me parait « mieux » ficelé avec une fin moins abrupte dans la résolution que dans les tomes précédents

10 ans d’écart qui ne se voient pas.
Les 2 premiers tomes étaient parus au début des années 2000 et le 3è est paru dans les années 2010, soit une décennie d’écart et rien ne s’en ressent.
En effet, on aurait pu croire que celà aurait pu jouer mais c’est comme si ce 3è tome était juste en pause en attendant d’être publié.

En conclusion, 
Un dernier tome plus sombre mais néanmoins tout aussi sympathique que les précédents. Et une trilogie divertissante à souhait.
J’espère pouvoir continuer à découvrir le Paris des Merveilles à travers les deux recueils (paru ou à paraitre) dans le même univers 🙂

Articles associés : Tome 1tome 2
D’autres avis : Elhyandra, Apophis, …