Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine, tome 2 : Corsets et Complots – Gail Carriger

Synopsis : 
A-t-on vraiment besoin de quatre digitales pour décorer une table pour six personnes ? Ou bien est-ce six digitales pour tuer quatre invités ? La première année d’école de Sophronia a certainement été enthousiasmante. D’abord, son pensionnat pour jeunes dames de qualité l’entraîne à devenir espionne (Maman sera si surprise !). Ensuite, elle est mêlée à une intrigue à propos d’un appareil volé et on lui jette une tourte au fromage dessus. Aujourd’hui, Sophronia connaît chaque recoin de l’école, laisse traîner son oreille dans les quartiers des enseignants et monte clandestinement à la chaufferie du dirigeable où elle apprend qu’un simple voyage scolaire à Londres peut cacher davantage que ce qu’elle croit… Vampires, loups-garous et humains sont tous après le prototype récupéré par Sophronia dans Étiquette & Espionnage, qui a le potentiel d’améliorer le transport aérien surnaturel. Sophronia doit découvrir qui est derrière un dangereux complot pour contrôler le prototype… et survivre à la saison de Londres munie d’un carnet de bal complet.

Mon avis :
Quoi de mieux pour se relancer dans la lecture que de lire un Gail Carriger. Avec cette auteure, je suis certaine de dévorer le livre et de passer un bon moment dans un univers agréable !

J’ai aimé / j’ai adoré : 
– retrouver Sophronia et sa bande de copine, même si… le reste des filles m’a paru éloigné mais pour en connaitre la raison est dans le livre et évidemment cette polissonne de Vieve
– voir Sophronia flirter. Que ce soit avec Savon (même si elle n’y croit pas) ou Lord Mersey (où là clairement c’est du flirt très flirt et c’est encouragé ! )
– retrouver un peu le Londres d’Alexia Tarrabotti mais 25 ans avant 😛
– croiser des personnages que j’adoooooore (ralalala Lord Akeldama ❤ )
– l’univers ! Evidemment, j’adore me retrouver dans ce Londres (et ses larges environs) mais aussi m’imaginer les magnifiques tenues que les filles portent

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté

Je regrette :

En conclusion,
Un second tome bien distrayant où les relations et les connaissance de Sophronia s’étendent pour notre plus grand plaisir.
Même si la série est bien plus jeunesse que celle du Protectorat de l’Ombrelle, j’adore sourire et glousser comme une jeune fille en fleur sur certaines scènes

Imaginales 2015, tome 2

AVERTISSEMENT : Cet article est très long, et il n’y a pas de résumé à la fin, mais il y a des images… qui ne racontent rien ^^

Je vous avais laissé au bout de mon lit le vendredi soir, enfin le samedi matin puisque je me suis couchée au moment où l’on est demain.

Samedi

Après une courte nuit de sommeil, je me prépare tranquillement pour aller au Cours… Pas très bien réveillé au moment de prendre le volant, je prends une route qui me semble être la plus courte… ah oui mais non ya des travaux, bon soit… je finis par arriver à bon port en trouvant une place assez distinctive (genre à côté d’un poteau lui même à côté d’une grosse boite à courant 😛 )

Comme cette année est sous le signe du non achat, je flâne de nouveau entre les allées et finis comme toujours par entrer dans l’antre du livre !
Je continue ma tournée de signatures de l’anthologie (c’est finalement pas trop mal cette antho 😛 1 livre mais plein de gribouilles) ça permet quand même d’aller au contact.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je me décide enfin à prendre un programme (que je n’avais pas vraiment regardé jusqu’ici)… Je cherche un rapport avec le thème et j’avoue ne pas vraiment en trouver. Les seules métamorphoses que j’ai trouvé sont : le changement de place de la boutique de l’imagerie, de la fresque (que j’ai eu du mal à trouver parce que j’ai une tendance naturelle à ne pas m’éloigner du tour de la table ! ), du MM2 (réavancer dans l’herbe et gagner un peu de place sur le parking), la nouvelle terrasse (que je n’ai pas fréquenté, je préfère les bons vieux fauteuils de chez « mamie » dans lesquels on s’enfonce sans savoir se relever à l’intérieur ! ), la yourte, la nouvelle disposition de la buvette et les quelques exposants du dehors.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les super libraires du festival 🙂

J’ai passé de groupe en groupuscule de gens durant toute cette journée… La mémoire me faisant défaut sur l’ordre, je me souviens avoir croisé les Couzines et d’autres copines, Lhisbei et M.Lhisbei, Lyra accompagnée d’une amie, Tortoise, Choupi et Maku. J’ai mangé dans une boulangerie sur la Place des Vosges avec Endea et Tigger Lilly. J’ai assisté à une seule et unique conférence (où j’ai été bien concentrée) sur l’anthologie, où, avec Galoo, nous avons bien ri. Et j’ai loupé des gens…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’ailleurs en parlant de l’antho… Sérieux Trolls et Licornes… je n’aime ni l’un, ni l’autre (mais pourquoi l’acheter alors >.< [parce que pour te faire causer lecteur ! ]) mais les auteurs présents à la conf’ me l’ont bien vendu (ça va être une sacrée bombe ce truc ! Et ya même un petit moment de poésie tout choupi…) Bon ça, ça sera dans un prochain épisode, lors de la LC traditionnelle… qui n’est pas pour tout de suite ^^’

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Magic Mirror 2

J’ai réussi à terminer de faire signer toute mon antho ce jour là. Sachant que je suis arrivée la veille, que certains auteurs qui d’habitude sont un challenge était sagement assis à leur place, je suis presque déçue du non-challenge 😛
Évidemment cette année, j’ai décidé avec moi même de faire signer l’antho uniquement à Snow (et non pas à mon vrai prénom [attention ce lien est interdit au moins de 16 ans !]) sauf qu’évidemment les gens pensent « Snow, comme Jon »… et à moi de reprendre « Snow, comme la neige ». GoT m’a fait du mal, mais vraiment beaucoup de mal -_- . Alors que je ne l’ai ni lu, ni vu et que c’est pas forcément près d’arriver ^^’ et qu’officiellement, je suis née avant la création littéraire de G.R.R.Martin. Rahlala je vous jure…

*autotroll*

Le soir vers 18h, accompagnée de Lynnae, que j’avais vaguement croisé puis récupérer en chemin, nous nous rendons au Meet-up blogueurs/booktubeurs organisés par Lanyla… manque de pot, je ne me suis pas vraiment mélangée aux autres gens et comme j’avais promis à Tortoise d’avoir un repas avec elle j’ai décliné l’offre du repas meet-up (où apparemment ils étaient très nombreux) pour un repas « plus intimiste » à 10 au Del Arte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Magic Mirror 2 (détail)

Parlons-en de ce repas au Del Arte !
Un grande aventure ! Nous avions réservé pour 15 et nous sommes retrouvés à 10, bon soit, ce n’est pas dramatique.
Accompagné de Galoo et Lynnae, nous nous y rendons en voiture (RDV à 19h30 au resto)… On attend devant le resto mais les autres gens n’arrivent pas il est 20h, on se précipite dedans de peur que la réservation saute mais non il y avait déjà Maku et Linou confortablement installé 🙂
Patience encore et voilà le reste de la clique : Tortoise et Choupi, Jocelyn de Présences D’Esprits et 2 demoiselles (dont j’ai oublié les noms/pseudo).
Le repas fut ponctué par la voix tonitruante de Maku entonnant des airs de Naheulbeuk (même si je ne les ai pas entendu ou que je ne connais pas, je sais les reconnaître à force de côtoyer des fans ! ), mais aussi par quelques petites erreurs de services vite réglées… Il faut dire qu’on a mis l’ambiance, ça destabilise 😛
Tout le monde a fini son plat (enfin sauf Tortoise qui mange comme… une tortue)… Maku a de la route et il veut son dessert. Nous n’attendons donc pas Tortoise (qui ne prendra pas de dessert) et prenons les commandes et dégustons nos desserts accompagnés d’un Happy Birthday (en retard d’une journée) pour Linou.

Le café de Maku très tard ce soir là :)

Le café de Maku très tard ce soir là 🙂

Le repas terminé, je dépose Lynnae à son hôtel où nous croisons un charmant petit minou (sosie de Basalte ! ) qui veut des câlins et nous offre des ronrons… Il aura fallu bien 5min pour lui faire comprendre de ne pas rester entre mes roues de voiture !
Je reprends la route, prenant une nouvelle fois du plaisir à être seule au monde dans les rues spinaliennes et étant ravie d’être rentrée un peu plus tôt que la veille pour retrouver mon lit !

T’as loupé le début ?
Retourne lire le tome 1 😉

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles