L’arrache-mots – Judith Bouilloc

Synopsis : 
La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Mon avis : 
Après avoir été attiré par la couverture que j’ai trouvé solaire, puis la 4è de couverture intrigante et quelques comparaisons avec Cœurs d’Encre dans des chroniques, j’ai voulu me lancer dans cette lecture qui me semblait « rafraîchissante »

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– le pouvoir d’Illiade, ce magnifique pouvoir de conteuse que peu de gens doués possèdent (et aimant lire des histoires à voix haute, j’adorerais réellement avoir ce joli pouvoir 🙂 )
– la jeune femme est une perle, elle est à l’opposé des « clichés » de la future princesse. Bibliothécaire, ne vivant que pour la lecture et sa famille, amoureuse de ses romans, un joli tempérament qu’elle tient de sa mamie Cassandra de feu 😉
– Le prince Adil, il m’a en quelque sorte fait pensé à La Bête de la Belle et la Bête avec son côté taciturne et renfermé
– Je me suis laissée entrainé très facilement dans cette histoire avec amour et roman à la clé 🙂
– les diverses citations / références de littérature qui sont bien placés au moment M et qui ne font que renforcer le discours du moment de l’histoire
– les critiques de la Cour 😉 En effet, Illiade est une roturière mais même pas bourgeoise, elle se retrouve à découvrir un monde qui est loin de lui ressembler. Entre badineries, robes extravagantes et commères… Ces petits moments où elle nous raconte comment cela s’y passe m’ont rappelé avec amusement Les Lettres Persanes dont j’avais lu quelques extraits il y a longtemps.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 

Je regrette : 
– que parfois certains points de l’intrigue soit cousu de fil blanc 😉 Ce roman est à destination des ados / Young Adult (vu l’âge de l’héroïne 😉 ) et c’est parfois un peu facile même si on se laisse porter par le livre

En conclusion, 
Une lecture très prenante même s’il existe quelques petits défauts substantiel qui ne gênent en rien la lecture 🙂 Une parenthèse dans un monde enchanté où la lecture peut devenir magique. Un petit page turner comme on les aime avec une jolie histoire. Ce n’est pas un roman feelgood (quoique 😉 ) mais ça pourrait être une excellente lecture d’été 🙂

L'arrache-mots

Pour aller plus loin : Lire un extrait 😉

Publicités

La Tribu des Zippoli – David Nel-Lo

Synopsis : 
Guillem déteste la lecture mais, tous les mercredis, sa classe se rend à la bibliothèque. Il choisit une fois un très vieux livre intitulé La Tribu des Zippoli, même s’il sait bien qu’il n’ira pas au bout. Mais l’ouvrage s’avère être magique : en l’ouvrant, Guillem se rend compte que le narrateur s’adresse directement à lui pour raconter l’histoire. Et ce n’est pas tout : quand son frère ou sa mère lui empruntent le livre, l’histoire qu’ils lisent est différente. Grâce à celui-ci, le garçon découvre le plaisir de la lecture et la confiance en soi. Un hommage à Italo Calvino

Mon avis : 
En ce moment je lis des mini livres jeunesse parce que même si j’ai envie de lire, je n’ai pas envie d’une grande et grosse lecture. Donc ces petits livres sont parfaits pour me divertir. Celui-ci m’a attiré par son sujet : un livre qui parle de lire 😉

J’ai aimé / J’ai adoré 
– Le sujet évidemment : Comment faire aimer la lecture à un jeune garçon de 10ans qui n’aime pas ça (et qu’il n’a des soucis particuliers)
– Le livre sur la tribu des Zippoli, j’aurais en effet apprécier pouvoir lire toutes les versions de chacun des personnages qui croisent son chemin et j’aurais adoré savoir quelle histoire il m’aurait sorti 🙂
– Guillem évidemment 🙂 C’est un gentil garçon qui, malgré une famille qui adore la lecture, n’arrive pas lui même à l’apprécier jusqu’à trouver ce livre. Mais c’est aussi un petit garçon un peu désordonné qui avait besoin d’un coup de pouce pour s’en sortir (parce que apparemment les parents passent trop de temps à lire pour l’aider… )

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :
– le grand frère de Guillem ! Boudiou, il est terrible celui là … à nommer son petit frère par tous les noms sauf le sien, le rabrouer sans arrêt… Une remise en place serait nécessaire !

Je regrette :
– oh oui je regrette amèrement les GROS clichés présents dans ce livre : la bibliothécaire est une vieille « tortue centenaire » à binocle avec son papier et son crayon de papier, les BD ne sont pas de VRAIS livres

En conclusion, 
Malgré quelques défauts (entre les clichés qui m’ont fait bondir et le frère de Guillem), cette courte lecture (moins de 150p) fut un moment agréable et peut permettre à des jeunes lecteurs de comprendre que tout le monde n’aime pas lire mais que si on trouve LA bonne histoire (et qu’on est ensuite bien conseillé) on peut se mettre à bien aimer lire 🙂 La lecture plaisir est donc à la portée de tous 🙂

  • Dernière neige en image

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles