[Challenge] Le Projet du Maki

Voilà voilà
2020 approche avec son lot de résolutions challenge et sérieusement quand j’ai vu le Projet  Maki partagé sur le mur du RSF blog, je n’ai pas résisté longtemps (le temps de lire les conditions et j’en étais…)

Donc c’est quoi, c’est quand, ça marche comment ?
C’est un challenge de 52 semaines (presque 1an, vu qu’il y a 53 semaines en 2020 😮 ), donc il commence le 6 janvier (pile pour la galette 😉 )
Il faut lire 1 nouvelle dans le domaine de l’Imaginaire (sinon c’est pas drôle) par semaine durant toute l’année (izipizi les doigts dans le nez ? )
Différents niveaux sont accessibles :

  • Objectif Hapalémur Doré : Les nouvelles c’est bien mais pas trop n’en faut. 13 formats courts sur l’année c’est déjà bien.
  • Objectif  Lémur Fauve : Coupons la poire en deux avec 26 textes pour cette année, un bon début et s’il y a une saison 2, on réfléchira…
  • Objectif Lemur Vari : Les vacances, les contretemps, 39 petites histoires semblent être le bon compromis.
  • Objectif Maki Catta : Carton plein, avec une nouvelle par semaine soit 52 textes.

Et soyons fous, j’ai choisi le niveau Maki Catta soit le plus haut niveau (et sachions le, c’est pas souvent que ça m’arrive ! mais bon si ça marche pas, j’ai le droit de rétrograder 😉 )
Pour valider, il faut poster la chronique d’une nouvelle par semaine OU un article avec plusieurs nouvelles au bout de X semaines (X étant le nombre de nouvelle) Donc franchement ça devrait le faire 😉

Les lectures acceptées sont :
– nouvelles à l’unité
– novella
– antho et autres recueils de nouvelles

Et j’ai quoi dans la PAL ?
– Collectif – Destinations (Anthologie Imaginales 2016)
– Collectif – Légendes Abyssales (Anthologie Salon Fantastique 2016)
Davoust, Lionel – L’importance de ton regard (Recueil)
– Guibé, Mathieu – A un sanglot de moi, tu reposes (numérique, Recueil)
– une flopée inimiaginable et non répértoriée de nouvelles à l’unité en numérique qui n’attend qu’à être chargé dans Blue (ma liseuse) pour être chroniqué en « spicilèges » 😉

Alors c’est parti 🙂 En 2020 Lisons des nouvelles pour le Projet Maki 🙂

La Machine de Léandre – Alex Evans

Synopsis :
Constance Agdal, excentrique professeur de sciences magiques, n’aspire qu’à une chose : se consacrer à ses recherches et oublier son passé. Malheureusement, son collègue disparaît alors qu’il travaillait sur une machine légendaire. La jeune femme le remplace au pied levé et fait la connaissance de Philidor Magnus, un inventeur aussi séduisant qu’énigmatique. Bientôt, une redoutable tueuse et un excentrique et un richissime industriel s’intéressent à ses travaux, sans oublier son assistant qui multiplie les maladresses et un incube envahissant…

Mon avis :

J’ai pas mal entendu parlé de Sorcières Associées, le 1er tome d’une série de la même autrice et dans le même univers. Mais du coup me plonger dans un court roman dans le même monde mais un peu avant la série m’a permis de « goûter » avant de tenter 😉

La Machine de Léandre

J’ai vraiment apprécié suivre Constance, une jeune femme, enfin une sorcière qui ne s’assume pas, décrite comme pas très jolie et à fond dans ses recherches expérimentales (elle m’a un peu fait penser à un mix entre Amy et Bernadette de TBBT 😅). Peu d’autres personnages sont développés pour faire la part belle à Constance, on y croise toutefois un savant fou multiséculaire, une amie d’université, un incube intéressant et d’autres menu personnage.

Les lieux sont intéressants, un monde qui me fait assez penser à la France lors de la Révolution Industrielle (donc un environnement divinement steampunk) et une division Nord Sud tout à fait courante même si pour une fois le Sud n’est pas « arriéré » juste déjà en avance magicalement parlant 😉

On suit donc Constance qui ne fait que d’être embêté dans ses travaux qui (pour moi) n’ont pas l’air super passionnant alors que l’aventure qu’elle va vivre est un millier de fois plus intéressante 🙂 L’univers Steampunk à souhait m’a emporté dans cette petite lecture.

La Chasseuse de Livre, un bonus 😉 

La Machine de Léandre est suivi aussi d’une Nouvelle : La Chasseuse de Livre.
On y croise une jeune femme mise au placard qui ne rêve que d’être une sorte de Lara Croft chasseuse de livres… ce qui finit par arriver (bon pour le côté Lara Croft, on repassera 😉 )

Encore une petite pointe de féminisme

Comme les nombreux livres que j’ai lu dernièrement, on y cause de la place de la femme dans la société trop souvent patriarcale et donc de l’injustice qu’elles vivent. Dans les 2 histoires, ce sont deux universitaires, mises plus ou moins de côté alors qu’elles sont brillantes. Les raisons sont simples, ce sont des femmes… Jalousie, peur de perdre la face… Bref, un peu le genre de « sois belle et tais toi » qu’on ne voudrait plus entendre de nos jours.

En conclusion, 
Deux histoires riches en évènements qui m’ont bien diverties, dans un univers sympathique très steampunk magique que j’apprécierais de découvrir un peu plus, pour savoir ce qu’il advient des connaissances acquises par Constance 😉

 

Pour aller plus loin : Le site de l’autrice,

D’autres avis chez : OmbreBones,

Et pssst, il rentre aussi dans le challenge S4F3 et ça sera ma dernière chronique 😉
Je m’en suis finalement pas si mal sortie pour un challenge où j’espérais tout juste une lecture 😉