Le Temps du Teuz – Morgan of Glencoe

Synopsis :
Dans le monde de 
La Dernière Geste, il est offert lors du solstice d’hiver des cadeaux en toute discrétion. Seul un indice laissé opportunément permet de découvrir qui en est l’auteur. Une manière de faire qui provoque des grands moments de complicités, d’amitiés, d’amour… et de drame !

Mon avis
Ayant un attachement particulier à La Dernière Geste (LDG) et surtout son univers foisonnant, j’étais curieuse de retrouver le Temps du Teuz, dont j’avais déjà écouté quelques morceaux en 2019 lors de la période de l’Avent. Parce que oui, Le Temps du Teuz se prête plus à la période « noëlesque » que automnale. Le livre est aussi accompagné d’une Bande Originale de la saga littéraire que j’ai eu la chance d’écouter en live lors du concert de l’autrice aux Imaginales.
N.B : il est préférable d’avoir lu au moins le 1er tome pour les 25 premières nouvelles et d’avoir aussi lu le tome 2 avant de lire les 3 dernières nouvelles au risque de vous faire spoiler certains éléments de l’histoire. Je vais toutefois, faire mon maximum pour éviter les spoiler 😉

Des tranches de vies.
Chaque nouvelle nous conte un solstice d’hiver (sauf la nouvelle Imbolc qui se passe à Imbolc, soit en février), une presque parenthèse dans le temps, un petit bout de vie d’un des très nombreux personnages que compte La Dernière Geste. Oui, car chaque personnage croisé au détour de la Dernière Geste à une vie bien à lui et n’est pas « juste » un personnage de roman. Une vie pas toujours rose, mais qui s’adoucit parfois lors de ce fameux solstice d’hiver. J’ai donc apprécié croisé la jeunesse, plus ou moins lointaine, de certains personnages, l’origine de leur arrivée parmi les Rats ou les Fourmis…

Le Teuz, une jolie tradition
Le Teuz est une tradition issue du monde keltien (si vous avez lu LDG), vous savez qui sont les keltiens, et ils ont de nombreuses traditions dont certaines sont citées ou vécues dans les romans. Ici, on s’attache au Teuz, une sorte de Père Noël secret « en chaine » en famille ou plus. Chacun fait donc un cadeau secret à une autre personne en essayant de taper dans le mille avec quelque chose dans les centres d’intérêt ! Ce qui peut s’avérer difficile si votre Teuz est assez secret sur ses passions. La tradition est super mignonne puisque tous y participent selon ses moyens et capacités (donc si votre Teuz est un enfant de 4 ans, vous risquez fortement de recevoir un dessin 😉 )

En conclusion,
Le Temps du Teuz est une parenthèse de quasi douceur, remplie de « snowy cakes », de tempêtes d’hiver, de moments de partage et de solidarité. C’est aussi le moment d’apprendre les origines de certains personnages (ils sont tellement nombreux, on a ici une toute petite sélection, avec… je l’espère, vos préférés ; les miens y sont). Encore une petite pépite à lire… Et pour la musique, préparer les mouchoirs, ça prend (aussi) aux tripes.

Pour aller plus loin : Le livre chez son éditeur, Le Mois de … Morgan of Glencoe, Le site de l’autrice
Articles associés : La Dernière Geste : Dans L’Ombre de Paris, L‘Héritage du Rail, Ordalie

Publicité

Eschatologie* du vampire – Jeanne-A Debats

Synopsis :
Navarre est un vampire particulier. Beau, très beau, aimant les hommes comme les femmes, il est employé par l’Eglise pour traquer « Les Monstres » de son espèce. Un personnage attachant, enjoleur, puissant, complexe… que l’on retrouve dans cet ultime recueil de nouvelles, dans l’univers de la série Testament !

Mon avis :
Je vais vous dire un truc… je l’attendais vraiment avec impatience celui là ! Juste pour retrouvez Navarre, encore une fois, même si c’est la dernière !
Navarre c’est LE vampire pas comme les autres et loin des clichés twilightesque ! Et Voilà longtemps que je n’avais pas lu de nouvelles non plus !
L’histoire de Navarre touche à sa fin, mais pour mieux y arriver, on découvre d’autres personnages humains mais pas que. Celles et ceux qui auront lu la série Testaments seront, (je l’espère) comme moi, ravis de découvrir aussi le « monde d’après ».

Mosquito Toast
On retrouve donc Navarre, très loin de chez lui, à la recherche de Gilles, comme souvent.

L’Ogre de ciment
On s’éloigne de Navarre mais on rejoint la région parisienne et on retrouve l’Altermonde. Dans cette nouvelle on y découvre une jeune fille qui n’a pas été épargnée et un ogre qui survit comme il peut dans ce monde où la magie des Royaumes n’est pas toujours la plus forte…

Mémorial
Cette nouvelle m’a prise aux tripes et ce même si elle a du mal à démarrer. L’histoire de Selima et ce qui lui arrive a été très prenante et j’ai beaucoup apprécié découvrir Maman Déborah

Le Sceau d’Alphonse
Alphonse est biker et patron de bar… Il va bientôt découvrir l’Altermonde et Déborah… et ça ne va pas être simple pour lui mais… qu’est ce qu’il ne ferait pas pour elle 😉

Jingle Hells
Une nouvelle qui reprend le mythe du « petit Jésus », mais en moins mignon ! Toutefois, on y retrouve quand même les « rois mages » (pas hyper fut-fut quand même) et un Alphonse qui servira d’ange gardien 😉

Eschatologie du vampire (déjà lue dans Elfes et Assassins, anthologie des Imaginales 2013)
2013, c’est loin, j’avais complétement zappé d’avoir déjà lu cette nouvelle (qui m’a pourtant fait découvrir Navarre ! ) J’ai gloussé comme une débutante quand Navarre est quasi sous le charme de notre Elfe qui ne sait pas contenir son pouvoir

Saint-Valentin
Je crois que c’est la nouvelle qui m’a le moins plu de ce recueil. Je n’ai pas spécialement accroché, même si j’ai été contente de recroiser notre Ogre de béton 😉

Le Blues du vampire le soir au-dessus des paraboles
Cette nouvelle se passe après le tome 3 de Testament. L’Univers a morflé sévère et notre vampire préféré aussi… réduit à être un cul de jatte jusqu’à ce qu’on décide du contraire s’il peut rembourser une dette. On retrouve dans cette conclusion de l’histoire de Raphaël, plusieurs personnages issus des nouvelles précédente.

Gilles au bûcher
Et pour conclure… la conclusion sur l’histoire de Gilles, celui qu’on a détesté, celui qui a fait de Navarre ce qu’il est… L’explication de sa fin.

En conclusion,
Je suis ravie d’avoir pu découvrir ce fix up où l’on retrouve Navarre mais pas que 😉 Son histoire est maintenant bouclée, mais je garde espoir qu’on puisse combler encore quelques ellipses de sa non vie éternelle avec un autre potentiel recueil !

Articles associés : Métaphysique du vampire, Testament tome 1, tome 2, tome 3
D’autres avis chez :
Livre disponible en papier ou numérique chez ActuSF

*L’eschatologie est le discours sur la fin du monde ou la fin des temps. (oui j’ai googlé, histoire de pouvoir dormir moins bête 😉 )