Contes Myalgiques, tome 2 : Les Atouts du Diable – Nathalie Dau

Synopsis : 
Il rôde. Dans les galeries du bassin houiller, le touffu des forêts sauvages et la noirceur des sentiments. Dans la souffrance et puis les larmes, les cauchemars du quotidien, le désespoir, la solitude… et la peur qui pousse à le voir là où il ne s’est pas tenu. La rancœur qui l’invoque. La vengeance qui lui livre son dû. Il rit, aussi, de la folie et de ses farces. Des illusions, des accidents, des maux. Du Mal. Et il attend. Armé de ses atouts.

Mon avis :
Afin de continuer dans l’ambiance du Mois De Nathalie Dau qui battait son plein sur BookEnStock, j’ai ENFIN sorti le tome 2 des Contes Myalgiques (qui est entré dans ma PAL en 2011 ! ) Je sais et j’ai été prévenu qu’il ne serait pas hyper joyeux voire sombre… J’ai attendu le bon moment, mais il n’est jamais venu… Le Mois de m’a décidé à le sortir tout de même !

Scartime (poème) :
Un court poème qui nous annonce clairement la couleur de ce recueil

Païenne :
Une nouvelle autobiographique (quand on a lu quelques réponses du Mois De, on comprend vite que c’est autobiographique 😉 ) qui m’a beaucoup plu, qui m’a ouvert une porte sur l’enfance de l’auteure que j’aime beaucoup… j’ai pu vivre un moment avec elle 🙂

 Une petite pièce après l’autre :
À partir d’un fait divers on se retrouve avec une explication tout à fait mythique et logique ! Étrangement, j’ai compris la chute à peine avions-nous croisé l’église « magique ».

Global Punishing System :
Une nouvelle étrange avec un GPS… une façon subtil de détourner le mal de façon inattendue

Knock, Knock, Knocking on Hell’s Door :
Une nouvelle passionnante qui nous mène dans l’antre des mineurs (de la mine 😉 ) J’ai été impressionné par la richesse de cette nouvelle. Un nain aurait vraiment apprécier la richesse des détails !

Le Goût du Miel :
Une nouvelle assez attendrissante une fois que l’on arrive à la fin… Il aura fallu un peu de temps et beaucoup de douleur à cet apiculteur pour retrouver le goût du miel

Solamente :
Je crois que c’est la nouvelle à laquelle j’ai le moins accroché… au point que je ne peux en parler tellement j’ai été « étrangère » à cette nouvelle :/

Raven Party :
Une nouvelle pleine de fantasy, même si mon « imaginaire » ne connaissait pas ces personnages qui ont l’air d’être assez connu. Une étrange prise de conscience

War Seed :
Quand les jeux-vidéo et le handicap (mais aussi un peu la maladie mentale) se mêlent, ça donne cette nouvelle assez étonnante

La Force du déni :
Cette nouvelle est juste horrible pour mon petit cœur de jeune maman… J’ai du relire la fin 2x avant d’être sure d’avoir compris parce que mon cerveau a lui aussi fait un déni du dénouement de cette nouvelle !

La Peau du Diable :
Une nouvelle au « montage » qui m’a un peu perdue et dont le sujet est assez prenant…

La Bouche :
Une nouvelle sur l’excision et les violences perpétrées à de trop nombreuses femmes. Une vengeance mérité même si affreusement douloureuse

Un peu de douceur (photo retouchée car prise de nuit 😉 )

Pour Camille :
Une nouvelle de Noël… un Noël sans neige, bien trop chaud mais plein de santons et même si ce n’est pas tout rose, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle avec sa douce magie et ce qu’elle apporte.

Nouveau-né :
J’ai ri avec cette nouvelle 🙂 J’ai pu imaginer des gameurs de MMORPG à souhait (ça c’est parce que j’ai déjà regardé NooB ) et la chute raaah la chute ! Un bel éclat de rire dans cette antho plus que sombre !

Les Ailes de l’Anaconda :
Une nouvelle qui m’a beaucoup plu. Elle nous entraine au fond de l’Amazonie où un demi-dieu rêve d’humanité… et y croit un peu trop (l’humanité n’est pas aussi belle qu’il l’idéalise)

Pour qui sonne Clochette ? :
Une nouvelle sur les fées, sur la jolie Clochette principalement. Une nouvelle sur la part d’enfance qu’on devrait tous garder en nous.
« Chaque fois qu’un enfant dit : “Je ne crois pas aux fées”, il y a quelque part une petite fée qui meurt. » – James Barrie

Quand viendra l’aube :
Une histoire de chasse Nocte où un homme « vend » l’une de ses filles tandis que l’aîné est possédée… S’ensuit l’éducation de la cadette jusqu’à ladite chasse Nocte… une chasse pas aussi pure que l’est la jeune fille…

Notre-Dame des Algues :
Une nouvelle qui m’a beaucoup plus par son folklore et sa chute. On y retrouve Arlequin un peu fou et sa troupe, mais aussi 2 petits qui grandiront lors de la nouvelle recueilli par la troupe. 2 petits dont l’histoire n’est pas sans conséquence pour la « joyeuse » troupe.

Le Saut de l’Ange :
Une nouvelle qui au début m’a fait pensé à l’histoire de Quasimodo (on y trouve beaucoup de similarité) mais qui au final ne finit pas aussi bien que le dessin animé de Disney (oui je n’ai que cette référence, je n’ai pas lu la version d’Hugo 😉 )

Celle qui demeurait :
Une nouvelle très intéressante. Un chef de troupe doit aller tuer une mère parce que selon une prophétie, son fils causera la mort du régnant actuel… La chute n’a fait que m’impressionné par la force de caractères de la mère.

Textament (poème) :
Un petit poème qui m’a touché pour conclure ce tome pas toujours facile

En conclusion,
Comme prévu, un tome sombre et parfois très dur mais avec quelques nouvelles plus légères qui permet de reprendre son souffle dans cette antho qui accueille beaucoup de maux sous la jolie plume de Nathalie Dau

Article associé : Les Contes Myalgiques tome 1

Les Contes de Crimes – Pierre Dubois

Synopsis : 
Il était une fois, au temps où les princes n’épousaient plus des bergères mais se pacsaient aux bergers, des contes de fées noirs à souhait. Cendrillon est victime des pulsions sexuelles d’un prince héritier, la Belle au bois dormant, l’otage pathétique d’un époux déséquilibré. Derrière Peter Pan se cache un dangereux innocent, derrière le Petit Chaperon rouge une machiavélique enfant. Pour résoudre une série de meurtres, Blanche-Neige fait appel à un détective spécialiste des nains de jardin… Pierre Dubois se livre à une réécriture diabolique des contes ayant bercé notre enfance. Issus du mariage improbable de personnages de Grimm avec le roman policier, ces Contes de crimes font autant rire que frissonner…

Mon avis : 
Voilà un petit moment que ce mini livre traînait dans ma PAL (oui à lire toutes mes chroniques, les livres traînent tous dans ma PAL depuis un moment… et euh… c’est le cas vu que le peu l’absence d’acquisition papier et les rares acquisitions numériques (même si cette PAL n’existe pas puisque je ne la vois pas) que je fais ) Et depuis le temps que la plume de Pierre Dubois me faisait envie, il était temps de passer à la lecture 🙂

La Belle au bois Dormant
J’ai été tout d’abord surprise par le contexte (oui nous sommes dans des réécritures) et puis on s’y fait, on suit l’aventure de Monsieur Pepinster qui n’a qu’une seule et unique envie… La chute est surprenante mais très bien ficelé puisque que je m’y attendais pas !

Riquet à la Houppe
Un premier conte que je n’ai jamais lu. Toutefois l’histoire de ce Riquet est assez glauque et surprenante, mais j’ai eu un peu de mal (du fait du côté un peu glauque)

Cendrillon
Dans Cendrillon, on se croirait presque dans le vrai conte (à quelques détails près) mais dès l’arrivée du bal, l’histoire se modifie pour devenir un peu plus… trash ! Et j’ai beaucoup apprécié ^^

Le Conte de l’Amandier
À nouveau, je ne connais pas le conte original (il faudra y remédier) mais j’ai beaucoup aimé l’histoire de cette française coincée chez les british purs et durs et cucul jusqu’au jour où elle passe à l’acte !

Rapunzel
Cette réécriture part d’abord sur le conte de la Belle et la Bête avant de retomber sur Rapunzel où un crime a eu lieu et on y retrouve C. Marmaduke Perthwee qu’on avait à peine croiser dans Cendrillon ^^. J’ai beaucoup aimé l’univers de ce conte mais aussi l’intervention du détective des fées 🙂
J’ai apprécié que Rapunzel, garde son nom (j’ai jamais pu me faire à « Raiponce » ^^ )

Barbe de Grive
Encore un conte que je ne connais pas (décidément ! ). J’ai été assez surprise par ce conte très « moderne » dans la réécriture. D’ailleurs ce conte pourrait très bien faire un épisode de série d’enquêtes policières !

Peter Pan
On retrouve de nouveau C. Marmaduke Perthwee, notre détective des fées, qui va résoudre un nouveau cas. J’ai aimé le côté Sherlock des fées de notre détective, par contre j’ai trouvé l’intrigue un peu convenue : J’avais vu venir les choses (et pourtant ça m’arrive pas souvent dans les enquêtes ! ) Mais j’ai quand même beaucoup apprécié l’ambiance sombre de cette histoire !

Petite Table couvre-toi
Une nouvelle fois, un conte que je ne connais pas !
L’histoire est écrite sous la forme d’un monologue, j’ai eu du mal à comprendre la raison jusqu’à la presque fin où tout s’éclaire enfin !
Par contre je tiens à noter que Reptilia, la jeune demoiselle dont on parle ici, m’a fait un peu pensé (par ses talents) à Zlata 😉 [vous allez avoir mal partout à regarder la vidéo ^^]

Le Petit Chaperon Rouge
Une historiette très rapide qui m’a bien fait sourire avec son protagoniste très libidineux et son petit Chaperon Rouge manipulateur !

Blanche-Neige
Pour conclure, une nouvelle enquête menée par C. Marmaduke Perthwee qui à l’air à la retraite d’après le début du conte. Ici Blanche-Neige n’est qu’un prétexte, mais l’enquête est intéressante (et les digressions aussi 🙂 )

En conclusion, 
Malgré parfois un vocabulaire assez « étrange » (il y a eu beaucoup de mot que je ne connais pas et c’est bien la 1ère fois que ça m’arrive dans une lecture) surtout dans les premiers contes, j’ai beaucoup aimé ses réécritures « diaboliques » des contes qui ont bercé (pour la plupart) ma jeunesse.
De plus, j’ai apprécié que certaines réécritures soient plutôt des enquêtes avec un détective assez spécial qui m’a fait plus d’une fois sourire et penser à ce cher Sherlock !

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles