Binti, tome 2 : La Mascarade Nocturne – Nnedi Okorafor

Synopsis
De retour sur Terre après son année passée à l’université intergalactique d’Oomza, la jeune Binti n’en a pas fini avec les surprises. Elle vient d’apprendre qu’elle est la descendante des Enyi Zinariya, un peuple extraterrestre, et elle se retrouve désormais capable de communiquer sans technologie tierce à travers de grandes distances. Mais la découverte de ce nouveau don, qu’elle maîtrise encore difficilement, s’accompagne d’une douloureuse nouvelle : pendant sa retraite dans le désert, les Khoush ont attaqué son village et sa famille a péri dans l’incendie de leur maison. Mais le temps du deuil n’est pas encore venu : Binti doit d’abord parvenir à concilier ses natures humaine et extraterrestre pour ramener la paix au sein de son peuple… quel qu’en soit le prix.

Mon avis
Après le premier tome de Binti (qui contenait en fait le 1er, le 2nd tome et une nouvelle supplémentaire) voilà le vrai 3è tome et la fin de l’histoire de notre harmonisatrice himba

Binti, à la fois tout et personne
Dans le 1er livre, Binti se découvrait et avait déjà évolué d’une certaine manière. Dans cette dernière partie, notre harmonisatrice évolue de nouveau sur de nouveaux plans. C’est à la fois fascinant de la voir intégrer de nouvelles choses mais aussi un peu « facile ». En effet, à chaque étape, elle devient un peu plus quelque chose d’autre et un peu moins elle sans pour autant choquer tout le monde (sauf les Terriens), alors qu’au départ on partait sur une quête identitaire… et là je trouve que ça devient compliqué de savoir qui on est quand on est un tout.

Une lecture toutefois agréable
Toutefois même si la quête identitaire de Binti est complexe, cette lecture me parait moins compliqué que le tome précédent. Surement parce qu’il ne s’agit que d’une seule histoire et non d’un fix-up. Toutefois, on retombe un peu dans le « Young Adult » avec quelques facilités (depuis quand Binti possède-t-elle ses capacités ? ) du tout premier tome (Binti).

En conclusion,
Une conclusion de série agréable à lire, même si je me demande encore le pourquoi du comment du prix Hugo. Et je reste pas mal mitigée sur ma lecture : ça se lit bien, on y trouve des thèmes peu abordés (et surtout par les 1er·e·s concerné·e·s) mais au delà…

Article associé : Binti
Pour aller plus loin : le livre chez l’éditeur,
D’autres avis chez : Tigger Lilly, CelineDanae, …

Bilan du Projet Maki et Départ du Projet Ombre !

Bon voilà, je reviens sur le challenge du Projet Maki qui consistait à lire 1 nouvelle/semaine durant 1 an (Mon article de présentation)
Alors comment dire…
J’était partie en me disant que c’était vraiment simple à tenir, je tenais le bon bout et… d’un coup j’ai lacher l’affaire, j’ai même changé de niveau en cours d’année, histoire de garder espoir et tenter de réussir quand même…
Mais non, j’ai abandonné toute idée de ce challenge en cours d’année. J’ai suivi de loin les récap et j’ai zappé ^^’

Toutefois Manon d’OmbreBones a décidé de lancer une saison 2 à ce challenge, mais en lui changeant de nom : Le Projet Ombre. J’ai sauté sur l’occasion pour me dire que je pourrais prendre ma revanche sur le Projet Maki !
Néanmoins, je vais me la jouer petit bras cette fois en prenant le niveau le plus bas et le plus simple (comme ça je suis quasi certaine de réussir ! )

Quelques règles ont cependant changé :

  • Les lectures peuvent être dans n’importe quel genre littéraire du moment qu’elles sont dans un format court (nouvelles, novelette, novella ! )
  • Si on lit un recueil ou une anthologie, cela peut compte comme le nombre de nouvelles l’ouvrage contient (ex : s’il y a 10 nouvelles, ça compte 10 nouvelles à condition d’écrire un petit mot pour chaque)
  • Un point régularité, l’idée est quand même de lire au moins une nouvelle par mois, soit 12 nouvelles par an (ça commence mal, j’ai déjà loupé le 1er mois ! )

J’ai donc choisi le niveau « L’ombre du palmier » pour me la jouer vraiment petit bras ^^’
L’ombre du palmier : vous participez au challenge à la cool, sans vous fixer d’objectifs précis hormis celui de lire au moins un texte au format court en 2021. Peut-être que vous allez faire mieux mais vous n’avez pas trop envie de vous avancer.

Le Logo du challenge par Anne Laure de Chut Maman Lit

Comme pour chacun des challenges auxquels je participe, je vais créer une page récapitulative mais en attendant, voici un début de PAL ;

  • Papier
    • Collectif – Destinations (Anthologie Imaginales 2016)
    • Collectif – Légendes Abyssales (Anthologie Salon Fantastique 2016)
    • Davoust, Lionel – L’importance de ton regard (Recueil)
  • Numérique
    • Collectif – Utopiales Jeunesse 2020 (lecture en cours, donc je noterai la date de lecture 😉 )
    • Guibé, Mathieu – À un sanglot de moi tu reposes
    • Nombreuses nouvelles à l’unité (seront chroniqués par « lot » dans des Spicilèges)