Le Meilleur des Mondes – Aldous Huxley

Synopsis :
Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses ou l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement ou chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel foetus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle…
La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu’avant l’avènement de l’État Mondial, l’être humain ait été issu d’un père et d’une mère ? Incroyable, dégoûtant… mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence…

Mon avis :
Je souhaitais lire, du numérique mais ManEl (mais si vous savez, mon liseur) a décidé de bouder et de continuer à prendre la poussière (bon en fait, il était déchargé -_- ) j’ai donc pioché dans ma PAL papier (un peu en mode « picnicdouille ») et j’ai pris ce livre prêté depuis un moment par Lynnae.

J’ai aimé / J’ai adoré :
– le frisson procuré par le 1er chapitre. En effet, voir (enfin lire) la fabrication des bébés et le conditionnement des enfants m’a fait horriblement frémir surtout que dans le même laps de temps, j’ai lu un article explicatif/vulgarisant parlant de la sélection génique avant la naissance… et que l’hypnopédie m’a un peu fait pensé aux spots publicitaires répétitifs. Donc même si c’est de la science-fiction, la réalité s’en approche dangereusement.
– suivre un homme certes conditionné mais plus ou moins conscient de sa condition (euh ça se répète non ? )
– découvrir Le Sauvage, ses origines,  sa découverte du monde civilisé et son (in)adaptation.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– l’écriture parfois un peu ampoulée (enfin c’est mon avis )

Je regrette :

En conclusion,
Un livre très intéressant, se rapprochant des connaissances actuelles de la science. Une lecture qui va rester un bon moment dans ma mémoire tellement j’ai été touché/choqué par le thème.

Ce livre rentre dans le cadre du S4F3 😀

S4F3

Les Salauds Gentilshommes, tome 2 : Des horizons rouge sang – Scott Lynch

Synopsis : 
Locke Lamora, l’ancienne Ronce de Camorr, et son comparse Jean Tannen ont fui leur cité natale. Ils ont embarqué à bord d’un navire et gagné la cité-État de Tal Verrar, où ils prévoient bientôt de réaliser leur forfait le plus spectaculaire : s’attaquer à L’Aiguille du péché, une maison de jeu réservée à l’élite et voler son incommensurable trésor. Il n’existe qu’une façon de s’approprier l’argent de cet établissement: le gagner aux divers jeux qu’il propose à ses clients. Un domaine que Locke et Jean croient connaître sur le bout des doigts. Mais, une fois encore, les deux compères se retrouvent embringués dans des aventures imprévues… et devront se frotter à la flotte pirate de la redoutable capitaine Zamira Drakasha. Une véritable sinécure pour des voleurs qui ne distinguent pas bâbord de tribord ! Et pendant ce temps, les Mages Esclaves fomentent leur revanche contre celui qui les a humiliés et croit avoir échappé à leur châtiment: un certain Locke Lamora.

Mon Avis :
A l’occasion de la sortie du tome 3 et l’approche des Imaginales m’a fait pensé qu’il serait tant que je lise ce livre pour le rendre à son propriétaire (aka BlackWolf) qui a eu la gentillesse de me prêter ce livre pour une durée indéterminée (enfin si une durée d’un an ou deux même ^^ »)

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– Retrouver Locke et Jean et leurs combines plus ou moins foireuses pour devenir riches et prendre leur retraite. J’ai vraiment apprécié voir par où ils passent pour en arriver à leur fin où tout est quasiment réglé comme du papier à musique mais qui ne suit jamais vraiment la partition à cause du nombre de rebondissements qu’il y a.
– les personnages féminins avec un fort et sale caractère.
– toute la partie maritime. J’ai beau détesté l’eau donc la mer et m’y sentir mal à l’aise, le milieu me fascine énormément… J’adore les récits de pirates, les termes techniques, la beauté du lieu, ses coutumes…
– la petite histoire d’amour dans le dedans de l’histoire… Je suis pas mal fleur bleue en ce moment… même IRL… Soignez moi!
– les cartes, j’aime les cartes… cette remarque ce suffit à elle même ^^
– les flash-back pour comprendre ce qu’il s’est passé entre le tome 1 et le tome 2
– les nombreuses descriptions qui nous plongent littéralement dans le monde de Locke et Jean

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– avoir mis 1.5 mois pour lire un livre… C’était presque à m’en dégoûter! J’ai beaucoup aimé le roman, mais bon mon état actuel a fait que je n’étais pas en adéquation avec ma lecture et j’étais aussi un poil déprimée du coup j’avais un mal de chien à lire. Même si dès que je commençais à m’y mettre je m’arrêtais au bout de 20-30p par épuisement… 😦

Je regrette : 
–  du coup de ne pas m’être réellement plonger dans ce tome qui est pourtant riche en rebondissement
– que l’histoire ait quand même pas mal pris son temps pour se mettre en place… Même si on a des petites bagarres parsemées tout au long du livre pour relancer l’intrigue!

En conclusion, 
Un livre avec une histoire de pirates et de tromperies multiples bien sympathique qui met un peu (beaucoup) de temps à installer l’action en elle même mais qui sait maintenir le lecteur en haleine pour qu’il ne baisse pas les yeux de son livre… Le tout enrobé par de superbes descriptions pour vraiment nous faire entrer dans le récit…. RDV dans au moins 1an pour la suite et fin des aventures de Locke ^^ (oui je ne pense pas les lire tout de suite ^^)

Articles Associés : Les Mensonges de Locke Lamora
D’autres avis chez : Julien Naufragés, BlackWolf, Taliesin, Lily Muffin