Léviathan, tome 3 : Le Pouvoir – Lionel Davoust

Synopsis : 
De nos jours, les progrès scientifiques ont chassé les vieilles superstitions et l’enchantement, cédant la place à une ère de raison où même la religion chancelle. Or, dans les profondeurs de l’inconscient, les traditions antiques, les peurs ancestrales, il subsiste une porte entrouverte sur des prodiges dépassant l’entendement. Ce n’est pas de la magie ; c’est du pouvoir. Rares sont ceux à y accéder. On les a appelés prophètes, sorciers, chamanes au fil des âges. La plupart ont été exterminés sur le bûcher, mais certains ont concrétisé les rêves les plus fous de l’humanité : richesse, domination. Jeunesse éternelle. Et ils se font la guerre – en riant. Michael Petersen, biologiste marin, fait les frais de cette guerre. Pris dans une machination dont il ignore les enjeux mais dont il est la clef, il a vu presque tout son entourage périr de mort violente ; pire, il est lui-même la cible d’une chasse à l’homme qui le contraint à vivre en paria. Andrew Leon, l’agent du FBI qui a aidé la famille Petersen à fuir les États-Unis, est devenu lui aussi une proie : l’inquiétant Comité compte sur son outil de cartographie de la conscience humaine pour localiser Michael. Une course contre la montre s’engage, afin de détruire le biologiste avant l’éclosion de son pouvoir, capable d’anéantir l’organisation. De révélations en rebondissements, le héros de Léviathan perce les voiles d’illusion qui entourent son existence. Mais il devra d’abord lutter pour sa survie, avec l’aide d’une ombre prédatrice, d’un faux prêtre et d’une vraie mage, jusqu’à l’affrontement décisif.

Mon Avis
Après avoir laissé passé presque un an depuis la lecture du tome 2, il était temps de finir cette trilogie pendant que je suis dans ma période « et si on lisait des auteurs d’imaginaire français » et que j’ai repris un bon rythme de lecture pour ne pas le laisser traîner trop longtemps ^^

J’ai aimé/J’ai adoré : 
– la petite « remise en situation » au début du tome (bah oui ya presque un an que j’ai lu le tome précédent et j’ai lu d’autres livres) qui sans être un « résumé des épisodes précédents » permet de se remettre dans le bain plus vite
– retrouver l’ambiance tendue des précédents tomes et continuer d’avancer dans les intrigues. Ce n’est pas parce que c’est le dernier tome, qu’il fallait se relâcher.
– découvrir enfin les révélations de toutes les intrigues mêlées des tomes précédents. Toutefois, ces révélations ne nous tombent pas toutes cuites dans le bec. Il faut passer par des réflexions, des choix et rien simple pour chacun des personnages
– l’absence de manichéisme. C’est plus ou moins le cas aussi dans les autres tomes, mais dans celui-ci, on « voit » mieux qu’il n’existe ni Bien, ni Mal quelque soit la Main choisie.
– le développement des personnages. Certes les personnages principaux sont très bien développés mais c’est aussi le cas des secondaires voire tertiaires. Chaque personnage à sa place dans ce roman et ne sont pas là juste pour combler. Dans ce tome, on découvre pour tous, une face plus sombre et plus de densité quelques soit la place de chaque personnage mais utile à l’intrigue.
– les scènes d’action. Certes nous ne sommes pas dans un roman où c’est le trait principal, mais chacune des scènes de combats, de courses poursuites sont très prenante et permettent de ne pas laisser le lecteur s’essouffler.
– la fin ouverte. Et les lecteurs de ce blog qui me connaissent/suivent, sauront à quel point je n’aime pas ça, mais étrangement ici, la fin laisse place à l’imagination et à de très nombreux possibles pour nos différents protagonistes.

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté
– les scènes horribles avec Alukar d’Harranmen, ce type est fou à lier, mais en plus, c’est affreux à lire, on se croirait presque à la place de son jouet. Brrr, rien que d’y penser, j’en ai de nouveau des frissons

Je regrette

En conclusion,
Un dernier tome époustouflant, très sombre et très dur par moment, nous délivrant un lot de révélations sans grande facilité puisque pour chacun il aura fallu faire des choix.
Des personnages très approfondis du premier au dernier tome. De l’action juste ce qu’il faut, des complots, des manipulations des renversements de situations, des scènes parfois difficiles (bon faut pas oublier que je suis une grande chochotte).
En bref, une trilogie qui m’aura passionné jusqu’au bout même si les débuts ont parfois été compliqué, la fin n’en est que meilleure.

Ce qui marque la différence, c’es la façon dont on choisit de vivre ; en avoir conscience et aller jusqu’au bout.

Articles associés : La Chute, La Nuit
D’autres avis chez : Lelf, BlackWolf, TiggerLilly, Lorhkan, …

logofindeserie1

Une de plus en moins 😀

Léviathan, tome 2 : La Nuit – Lionel Davoust

Synopsis : 
La nuit du solstice d’hiver, au cours d’une violente tempête, le biologiste marin Michael Petersen a disparu dans les eaux glacées de l’Antarctique. Alors ses chances de survie sont infimes, le miracle se produit : le corps du chercheur, plongé dans un profond coma, est découvert échoué sur une grève. Non loin du rivage, une troupe d’orques parait veiller sur le miraculé. Le verdict des médecins est aussi troublant qu’énigmatique : Petersen est en train de rêver.
Ces faits inexplicable ne le sont portant pas pour tous : le Comité, une organisation occulte dont les agents exercent depuis des années une étroite surveillance du zoologiste, met tout en œuvre pour le réinstaller dans la tranquillité de son foyer. Pourquoi un modeste père de famille suscite-t-il une telle crainte chez les puissant mages de la Voie de la Main Gauche? Quelle corrélation établir entre les cauchemars de Michael et les tentative d’homicide dont sont subitement victime les membres de son entourage?
Masha, épouse de Michael et agent double au service du Comité, est bien décidé à le découvrir. Mais le FBI s’invite dans le Jeu en la personne d’Andrew Leon, un mathématicien que le paranormal n’effraie pas. En effet, alors que tout désigne le biologiste, à la personnalité fragile et clivée, comme l’auteur des ces crimes en série, l’agent spécial entrevoit une autre hypothèse, capable de faire vaciller un esprit aussi solide que le sien.
Après le solstice viennent les ténèbres, après la chute tombe la nuit et Los Angeles frémit tandis que s’étend l’Ombre du Léviathan.

Mon avis :
Après avoir lu le 1er tome de Léviathan au moment de revoir Lionel aux Imaginales et avoir eu un peu de mal à entrer dans le 1er tome, j’ai repoussé autant que faire ce peut la lecture de ce second tome. Jusqu’au jour où assise devant ma mini PAL mulhousienne, ma main tende vers ce gros pavé alors que j’étais épuisée et que je savais que ce livre demanderait un minimum de concentration. Mais bon ma volonté a été plus forte et je l’ai entamé sans chercher à comprendre pourquoi je n’ai pas choisi un livre plus « léger » (dans tous les sens du terme)

J’ai aimé/J’ai adoré : 
– retrouver les personnages laissés dans le 1er tome et en découvrir plus sur eux. Notamment Michael dont le mystère autour de lui s’éclaircit lentement au fur et à mesure des pages.
– découvrir de nouveaux personnages comme Andrew Leon qui est, pour moi, fascinant
– la « touche » de fantastique de plus en plus importante et qui m’a permise de rentrer plus facilement dans ce tome que dans le premier et de toujours vouloir en savoir plus (surtout après la fin du 1er tome)
– la montée de l’action, des complots et autres dans ce tome.
– Mieux saisir les « faces » Main Droite et Main Gauche et mieux les appréhender

Je n’ai pas aimé/ J’ai détesté : 
– absolument rien. Ah si! peut-être ce presque cliffhanger de la fin qui me donne encore plus envie de continuer et d’en finir avec le Léviathan

Je regrette : 

En conclusion,
Un tome 2, plus dans l’action, le fantastique et les complots, qui ne donne pas envie d’être posé (même tard le soir quand le lendemain il faut se lever tôt ou qu’on tombe de fatigue) et que l’on reprend dès qu’une minute se présente pour en apprendre plus sur Léviathan, Mikaël, Masha ou même Andrew. Autant le 1er tome est une très grande mise en scène, autant l’action de l’histoire se déroule mieux et se laisse dévorer dans ce second tome.
Il me tarde donc de commencer le dernier tome tout comme je ne veux pas le commencer car je redoute d’en finir avec une superbe trilogie de Lionel 🙂
Encore bravo de réussir à me faire lire un thriller alors que ce n’est absolument pas ma tasse de cacao 😛

Article associé : Tome 1
Pour aller plus loin : Le site de l’auteur
D’autres avis chez : BlackWolf, Lorhkan, Tigger Lilly, Endea, Lelf, …