Testament, tome 1 : L’Héritière – Jeanne-A Debats

Synopsis : 
Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

Mon avis : 
Après plusieurs courtes lectures, j’ai eu envie de tester une plus longue lecture 🙂 J’ai donc regardé dans les livres qui dorment depuis un peu trop longtemps dans ma PAL. Je crois que c’est la dernière phrase du synopsis qui m’a vite convaincue 😉

J’ai aimé / J’ai adoré :
– découvrir un monde alternatif dans un Paris presque actuel, (un futur pas si lointain puisque c’est en 2029) 😉 . Très souvent les romans d’Urban Fantasy / Bit Lit (merde c’est même pas un gros mot ici ! ) se passe aux USA voire en Grande Bretagne. Même si je ne connais pas bien Paris, j’ai vraiment apprécié découvrir un roman dans cette ville. De plus, on voit que l’autrice connait bien les lieux vu comme ils sont décrits avec précision (notamment le Père Lachaise ! )
– j’ai été plus que ravie de recroiser ce bon vieux Navarre. Il est loin d’être le personnage principal mais ses interventions ou les moments où il est mentionné sont toujours aussi croustillants !
– Découvrir Agnès, sa magie, ses soucis, sa vie pas très palpitante (avant l’arrivée de son oncle Gerraut) et sa nouvelle vie, ses nouvelles connaissances…
– que ça se lise tellement viiiiite ! l’écriture de l’autrice est fluide et l’histoire est tellement palpitante.
– La préface et la postface qui sont plus qu’instructif quand à la « mode » Bit Lit mais aussi sur l’histoire des personnages que nous avons suivi tout au long de se roman.

Je n’ai pas aimé / j’ai détesté :

Je regrette :
– je ne suis pas super fan de la couverture un poil trop sombre (allumez la lumière brodel 😉 ). La couverture Petit format me parle plus 😉

En conclusion,
Un roman prenant mêlant humour, enquête et AlterMonde et une (très) légère odeur de guimauve qui prend au nez arrosé de bourbon 😉 Un univers futuriste (mais pas trop), un point de vue à la première personne qui permet de vivre intensément ce que vit Agnès (rah les sentiments et toutes ces choses qui vous chatouillent dans le ventre). En bref, il faut le lire 🙂

Article associé : Métaphysique du Vampire
D’autres avis chez : Xapur, Jae_Lou, MarieJuliet, BlackWolf, Dup, …

Publicités

Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une Histoire Naturelle de Dragons – Marie Brennan

Synopsis : 
« Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l’occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d’attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. » Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d’Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l’esprit et le style empreints d’humour s’avèrent sans pitié pour les imbéciles. Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d’une expédition à la recherche des dragons de Vystranie…

Mon avis : 
Après avoir mis plus de 6mois à lire une suite (le tome 3 de la série Nicolas Flamel que je ne chroniquerai pas), pour cause de grossesse et d’arriver d’une petite flocon et donc de cerveau en vrac (oui ça me fait cet effet là, je n’arrive pas à me concentrer sur la lecture, donc c’est la croix et la bannière pour lire), j’avais besoin d’une nouvelle lecture en espérant trouver le livre qui me redonnerait envie de lire, le rythme qui me conviendrait et qui sait… l’envie de relancer le blog ! On dirait donc que cette lecture a été prometteuse 🙂
En effet, j’ai mis moins d’une semaine à lire ce livre à raison d’un ou deux chapitres pendant et après le dernier biberon de la journée (c’est tellement le bazar ce dernier bib, que oui je peux lire pendant les pauses du biberon ^^’ )

J’ai aimé / J’ai adoré :
– le ton du livre. En effet, Lady Trent nous raconte sa vie, ici sa prime jeunesse et le début de sa vie d’adulte, et c’est loin d’être ennuyeux. Elle nous raconte ce dont elle se souvient mais elle rajoute des « notes » qu’elle peut se permettre (bah oui elle est « très âgée » donc certaines choses ne lui font plus peur 😉 ). Je lui ai trouvé un petit air « carrigeresque » (et ceux qui suivent ce blog savent que j’ai eu un vrai coup de cœur pour Gail Carriger 😉 ). De plus l’ambiance « victorienne » est un vrai régal (oui j’aime les récits de jeunes dames intrépide en robe froufroutante dans un mode exclusivement masculin)
– le côté « féministe » de ce livre. En effet, Isabelle rappelle plusieurs fois que la place qu’elle essaie d’avoir (et qu’elle aura par la suite) n’est pas acceptable. Elle vit dans un monde très patriarcal. Les femmes ont le droit de lire des romans à « sensations » (que je qualifierais « de roman à l’eau de rose »), de parler de froufrou, de s’intéresser aux mariages bons ou mauvais mais surement pas de s’intéresser à la science, de parler politique ou pire… de vouloir explorer le monde… Pourtant elle fait tout ça, certes avec son mari et avec son accord mais celui-ci a fini par comprendre que même s’il lui refusait, elle se débrouillerait pour le faire/l’avoir. En bref, on voit qu’elle aimerait que ça bouge !
– les dragons ! (bah oui quand même 😉 ). J’ai apprécié les découvrir, apprendre des choses sur eux en même temps que l’expédition et j’espère que ça va continuer dans les prochains tomes (parce que oui c’est encore une série, je me suis bien faite avoir au moment où j’ai choisi ce livre puisque je ne savais pas qu’il y avait déjà 5 tomes sortis ! mais ce n’est que partie remise tellement j’ai apprécié 😛 ), j’ai vraiment aimé les « voir » si réels !

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette : 
– je possède le livre en version numérique, je regrette donc que les illustrations pèsent si lourd dans le fichier (mon pauvre ManEl est une vieille liseuse, les gros fichier, c’est dur pour lui) et du coup je n’ai pas pu les apprécier à leur juste valeur

En conclusion, 
Si je devais résumer ce livre en un seul mot, j’utiliserai celui de « délicieux » ne me demander pas pourquoi c’est le terme qui m’est venu dès le début de ma lecture 😀

Résultat de recherche d'images pour "lady trent marie brennan"

D’autres avis chez : Blackwolf, Xapur, Lune