Premier souffle, tome 1 : Les énigmes de l’aube – Thomas C. Durand

Synopsis :
« Bonjour, c’est ici pour apprendre la magie ? »
Anyelle a un don. Un sacré don même ! Elle peut renforcer la magie de ceux qu’elle touche. Mais pour maîtriser cette aptitude et apprendre, elle doit quitter la forêt qui l’a vue naître… La voilà en route, joyeuse, insouciante et un peu maladroite pour une école prestigieuse de magie… qui n’aime malheureusement pour elle, ni les filles ni les pauvres…

Un cassage de clichés « école de magie
Quand on lit le pitch, on s’attend à une énième histoire de magie à la sauce Harry Potter, mais on en est très loin avec ce 1er tome. Et c’est vraiment plaisant.

Un ton décalé
La premier chose qu’on remarque dans ce livre, c’est le ton décalé. Plein d’humour légèrement surrané qui donne l’impression de lire un « vieux » livre, ça me rappelle un peu « l’univers de Troy » (les sœurs sexy absentes 😉 )
L’humour est d’ailleurs un pilier central de cette série, que ce soit par les noms « à coucher dehors » de certains personnages, des notes de bas de pages (NDBDP) parfois plus longues que le point en questions (mais bon faut donner le contexte de la chose ! ) ou des répliques farfelues ou des dons assez étranges (j’avoue j’aimerai bien pouvoir raviver les couleurs 😛 )

Anyelle, une sacrée gamine
Anyelle c’est l’héroïne ou plutôt l’anti-héroïne, elle a 9 ans. À cet âge, on est sans filtre, c’est son cas. À cet âge, on pose plein de question, c’est son cas !
Anyelle, donc, n’a pas sa langue dans sa poche, et, élevée par son père (un homme avec un don et une carrure impressionnante) au fond d’une clairière isolée, possède malgré tout de bonnes manières et un sacré bagout. Et c’est un plaisir de la voir évoluer de la forêt à l’école de magie.

En conclusion,
Un univers décalé (les NDBDP sont sérieusement indispensables), des répliques à déguster, de la magie juste ce qu’il faut et une personnage principale avec un sacré bagout ! Bref un premier tome plein de légèreté, vraiment sympathique et très agréable à lire, je suis curieuse de connaitre la suite (parce qu’on y pose quelques bases qui manquent de réponses)

D’autres avis chez : L’Ours Inculte

Détective Lachance, Tome 1 : Les cartes musicales – S.L. Pennyworth

Synopsis :
Paris. 1909.
Le détective Lachance est bougon, fatigué, et pressé de prendre sa retraite de la Préfecture de Paris. Malheureusement, impossible de se reposer car une nouvelle affaire terrible lui tombe dessus : des femmes de bonne famille sont retrouvées assassinées aux quatre coins de la capitale. Et sur elles, on retrouve systématiquement une carte musicale pour un orgue de Barbarie. Qui pourrait s’en prendre à ces demoiselles ? Et pourquoi ? Lachance va devoir mettre de côté sa mauvaise humeur pour espérer résoudre ces meurtres sordides !

Mon avis :
J’aime beaucoup les enquêtes dans des univers steampunk, c’est donc naturellement que j’ai été attiré vers ce court roman avec sa couverture explicite 😉

Un Détective loin de mes habitudes
En effet, le Détective Gustave Laffanaire dit LaChance est un vieux « schnock », il voudrait prendre sa retraite mais sa Commissaire l’en empêche. Il a un (léger) penchant pour la bouteille et les fumeries d’opium et il est loin de s’en cacher, ça change clairement de « d’habitude ». Il est aussi très ouvert (en matière de diversité ethnique) mais pas vraiment féministe ^^’

Une enquête assez simple mais un fil rouge qui débute
L’enquête est assez classique même si les victimes sont de diverses ethnies, on se laisse quand même bien prendre au jeu de l’enquêteur. Toutefois, ce tome ouvre un fil rouge que j’ai trouvé plus intéressant sur le passé (et donc le futur) de LaChance.

Une esthétique « steampunk » agréable
On se retrouve dans le Paris du début du XXè siècle où vivent de nombreuses créatures magiques au milieu des humains. Les monuments, les évènements historiques sont donc « redessinés » avec leur présence ce qui rend l’univers bien agréable (avec un petit côté Paris des Merveilles 😉 )

En conclusion,
Un court roman de gaslamp fantasy (j’ai retenu 😛 ) avec une enquête intéressante mais simple. On se laisse vite prendre au jeu mais on voit surtout qu’il y a un fil rouge tout au long du livre et qu’il va se continuer dans des tomes prochains ce qui me donne envie de poursuivre avec le Détective Lachance