L’Académie du Disque d’Argent, tome 1 : Vagabond 21 – L.P. Hurel

Synopsis
Vous avez déjà imaginé Poudlard sur la lune ? Rejoignez L’Académie du Disque d’Argent et devenez Citoyen de l’Espace !
D’aussi loin qu’elle se souvienne, Emma a toujours rêvé d’explorer l’Univers.
Alors quand une agence secrète lui propose d’intégrer une école sur la Lune pour devenir astronaute et faire partie des premiers Citoyens de l’Espace, elle accepte sans hésiter ! Au programme : astronomie, exploration, terraformation, pilotage, diplomatie extraterrestre…
Mais à son arrivée, une révélation inattendue fait tout basculer.
Rattrapée par son passé, Emma se retrouve peu à peu entraînée dans un complot spatial dont l’enjeu la dépasse et pourrait bien menacer le sort de l’humanité…

Mon avis
Après avoir lu Les Oubliés d’Astrelune, j’ai voulu découvrir un peu plus Explora Éditions, et voilà que l’opportunité de lire L’Académie du Disque d’Argent s’est présentée. Opportunité que j’ai saisi après avoir lu le pitch qui m’a tenté. Sérieusement, Poudlard sur la Lune, c’était trop tentant !

Une école secrète sur la Lune
L’idée de base est super intéressante. Le background n’est pas si mal puisqu’on arrive 50 ans après la création de l’école qui est déjà bien évoluée. On a tout de même des explications plausibles sur sa création et les difficultés engendrées (je pense qu’il faudrait un tome préquel pour un max de détails). L’admission à cette école est assez floue (puisque la principale façon d’être recruté reste d’avoir un parent qui y a été aussi). Comme le synopsis nous le vend, on se retrouve avec une sorte de Poudlard spatial : 4 branches, quelques frictions, des cours très spécialisés dans les domaines de l’école et évidemment des secrets bien planqués au fond des placards.

Des élèves bien curieux
À l’instar d’Harry Potter, on se retrouve avec une héroïne qui ne connaît pas grand-chose de son passé (enfin, surtout celui de son paternel qui était, sous couverture, un scientifique explorateur et non un membre d’une organisation internationale spatiale), contrairement à ses camarades qui en savent beaucoup plus sur son père… Tout cela va donc entraîner une enquête sur la mystérieuse disparition du père d’Emma Lorgeais, toute nouvelle initiée de l’ISA entre 2 cours sur la Lune. Cela nous mène à découvrir ce que l’organisation a fait durant les 10 dernières années.

Une lecture facile et rapide.
La plume de l’autrice est agréable à lire sans trop de fioritures et à l’air plutôt bien renseigné sur ce qu’il se passe là-haut. On est vite entraîné dans les péripéties que vivent nos 4 amis de Cassiopée (les initiés vivent dans des sortes de suite au nom de constellations.) On établit les hypothèses avant ou avec eux. Les caractères et connaissances des 4 colocs se complètent plutôt bien et… il n’y pas de romances superflues dans ce premier tome ! (Les étudiants de l’Académie doivent avoir entre 14 et 18-19 ans en première année, donc vu l’âge et les hormones, on aurait pu assister à quelques romances, mais non et youpi ! )

En conclusion,
Si vous aviez aimé Harry Potter, si vous aimez ce qu’il se passe dans l’Espace (tout en ayant une pointe d’imaginaire, après tout, on reste dans la science-fiction 😉 ), que vous cherchez une lecture rapide et prenante, ce livre est fait pour vous !
J’ai le tome 2 qui m’attend dans ma PAL, je pense qu’il n’y restera pas très longtemps (bon j’ai quelques lectures plus urgentes à faire passer mais il ne restera pas longtemps dans ma PAL quand même 😉 )

Pour aller plus loin : Un extrait, le site de l’autrice

Publicité

Vic Swanson, tome 1 : À double sens – Alex Ferder

Synopsis :
Enquêtrice à mon compte, je m’appelle Vic Swanson et je suis une Sensorielle. Cela me permet entre autres de reconstituer les dernières minutes d’un meurtre. J’ai un sale caractère, vis au jour le jour, et ah… Je n’aime pas les mages. C’est comme ça, je les déteste. Et je peux me le permettre, parce que j’en suis un moi-même.
Dans mon boulot, je suis la meilleure, tout le monde le sait… Enfin, j’étais la meilleure jusqu’à ce qu’on fasse appel à moi et à mon équipe pour résoudre le meurtre d’une femme liée à la meute de Semaj, un métamorphe tigre aussi arrogant que sexy.
Ce n’est pas notre première rencontre, mais comme à chaque fois, les étincelles jaillissent.
Je le déteste autant qu’il m’attire, mais hors de question que je lui cède. Et comme si la situation n’était pas assez compliquée, une autre femme disparaît, presque sous mon nez. Sous mon nez !
J’aurais dû savoir que cette affaire serait dangereuse pour ma santé mentale. Quand on s’attend au pire, on n’est jamais déçu, si ?

Mon avis :
J’ai eu la chance de remporter un lot composé de plusieurs livres de chez AlterReal lors du GpP de cette année chez Bookenstock et ce tome était dedans… de plus le mois de juin, est un mois dédiée à l’autrice de ce roman, c’était donc l’occasion pour moi de me lancer dans cette lecture.
(oui je suis méga à la bourre, alors que j’ai fini ma lecture depuis mi juin… Mais, j’ai un peu cumulé les malades (la varicelle, c’est fait ! x2) à la maison et donc trop crevée pour écrire sur le blog… Du coup le mois de Alex Ferder est terminée, je l’ai suivi en dilettante sans poser de question mais vous aurez de quoi lire avec 12p d’interviews ! )

Des magies intéressantes
J’ai beaucoup apprécié les « systèmes de magies ». En effet, on change des « simples » garou avec des Métamorphes (qui peuvent être n’importe quel animal comme le majestueux tigre ou le libidineux cochon…). On trouve aussi des Sensoriels qui sont ceux qui m’ont le plus intrigué car ils sont de « simples » humains avec un ou plusieurs sens méga développés et j’avoue que je ne saurais, si j’avais le choix, lequel me plairait le plus. On y croise aussi des magiciens, assez peu développé dans ce tome mais maitrisant principalement un élément de ce que j’ai compris.

Un tome un peu trop chat et souris
Vic est une Sensorielle particulière… Semaj est un Métamorphe particulier… Ils sont évidemment attirés par l’autre et ça m’a gonflé… Vic a une façon de « destresser » basé sur le sexe. Semaj étant mega maxi attirant, elle veut de lui mais non en fait et puis si et puis… Bref… j’ai trouvé que leur petit jeu de chat et souris m’a un peu ennuyé, parce que je me doutais de comment ça se finirait. Peut-être ne suis-je pas faite pour ce genre de lecture !

Une enquête un peu « baclée »
Vic est membre d’une équipe de « détectives ». L’idée principale de l’enquête m’avait bien intéressé mais le point soulevé précédemment a fait que ça patauge et puis ça avance d’un coup et bien trop vite et avec, selon moi, pas assez d’explication et nous lance déjà dans une suite/nouvelle intrigue qui arrive à plein nez.

En conclusion,
C’est dommage, je n’ai pas spécialement accroché à cause de la relation Vic-Sejam et c’est bien dommage, parce que j’ai vraiment aimé l’idée de la triade « magique » et le background me parlait bien.
Je ne sais pas si j’essayerai de lire la suite. Toutefois j’ai bien apprécié la plume de l’autrice alors peut-être que je tenterai autre chose une autre fois 😉

D’autres avis chez : Bookenstock (Phooka), Mutinelle, …
Pour aller plus loin : Le Mois de Alex Ferder