Paris des Merveilles, tome 2 : L’Elixir d’Oubli – Pierre Pevel

Synopsis :
Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

Mon avis :
Après une petite panne de lecture (d’envie de faire quelque chose à vrai dire…), me voilà à me plonger de nouveau dans le Paris des Merveilles pour retrouver Griffont et Isabel de Saint Gil pour une nouvelle aventure. Toujours en lecture commune avec Lynnae (qui malheureusement lâche l’affaire pour la suite et on ne lui en voudra pas 😉 )

Des ficelles similaires au 1er tome
On retrouve notre équipe de chic et de choc quelques mois après leur précédente aventure. Ça commence l’air de rien par un évènement qui semble minime mais qui se retrouve complémentaire d’un complot plus compliqué mêlant humains, mages, outremondiens et dragons renégats.
Comme dans le précédent tome, la fin est un peu précipité, va un peu trop vite alors qu’on a pris notre temps de démêler l’entrelacs d’intrigues diverses.
Même si une nouvelle fois, la résolution de l’intrigue me semble un peu décousue (mais bon c’est magique).

Un gros flashback
Pile a des moments « clé », (enfin surtout des moments où on n’a pas envie de lâcher la vie de Griffont ou d’Isabel de Saint Gil), on quitte la Belle Epoque et on se retrouve durant l’hiver 1750 à suivre une autre intrigue qui parait de prime abord sans rapport. Ce FlashBack nous permet de découvrir l’origine des Cercles de mages ou encore de la rencontre entre Griffont et la baronne donc ce sont des moments très intéressants 🙂

Toujours un peu plus loin dans la magie
Si j’avais aimé le 1er tome pour ça, le second m’a réjouis en nous faisant découvrir un peu plus le monde magique : Dragons renégats, ogre intelligent, minimets (qui m’ont fait pensé au dessin animé « Minipouss« ). On ne visite pas trop Ambremer ou l’Onirie rencontré dans le 1er tome mais on y découvre Sepulcra. On apprend aussi l’ultime punition que peuvent subir les êtres magiques.

En conclusion, 
Un tome qui m’a plus plu que le précédent même si les ficelles sont très semblables, l’esthétisme, les caractères des personnages et la nouvelle intrigue m’ont bien plu et je me plongerais avec plaisir dans le 3è et dernier tome de cette série (et si le cœur m’en dit dans les nouvelles associées 😉 )

D’autres avis chez : Sia, Elhyandra, …

Binti – Nnedi Okorafor

Synopsis : 
Maîtresse harmonisatrice du peuple Himba, Binti est vouée à reprendre la boutique d’astrolabes de son père… Mais l’incroyable don pour les mathématiques de l’adolescente lui ouvre les portes de la prestigieuse université interplanétaire Oomza.
Binti embarque sur le Troisième Poisson à l’insu de sa famille. Mais au cours du trajet, les Méduses, ennemies millénaires des humains, abordent le vaisseau pour en massacrer les passagers. Commence alors pour Binti un combat pour sa survie et celle de ceux qui lui sont chers.

Mon avis : 
Après avoir découvert la plume de Nnedi Okorafor avec Kabu Kabu, j’ai voulu continuer avec Binti qui est un format « plus long » puisque cet ouvrage contient les 2 premiers « tomes » de la saga Binti qui en comprend 3 : 1.Binti, 2. Binti : Home, 3. Binti : The Night Maskerade. Le dernier étant sorti en 2018 en VO est sans doute en cours de traduction puisqu’il est sensé sortir l’an prochain 😉

Un mélange d’Afrique, de Space opéra et de Mathématiques
Binti est une jeune fille/femme issue de la communauté Himba, une communauté très fermée sur elle-même. Elle possède un très grand talent mathématique et se voit offrir une place dans la plus prestigieuse université de l’Univers.
Tout au long du livre, on croise de nombreuses occurrences au mathématique puisque Binti « médite » en « arborescent » diverses équations (perso ça me filerait juste la migraine vu mon amour des maths ^^’ ). Elle est aussi très attachée à sa culture et comme l’histoire est surtout du point de vue de Binti, on est assez vite immergée dans cette « vague rouge orange comme l’otjize »

Une première partie assez « simpliste »
Hormis le passage assez dur à lire de l’abordage des Méduses, j’ai trouvé la 1ère novella assez simpliste. en effet après le carnage qu’elle a vécu, elle devient malgré tout ami avec ses agresseurs, elle se retrouve propulser héroïne et même si elle est un peu solitaire se fait assez facilement des amis.
Donc à part le passage « guerrier » et la parenthèse désertique, je n’ai pas spécialement été convaincue, mais je voulais quand même savoir la suite.

Une seconde partie plus passionnante.
La seconde novella nous ramène sur Terre. Là on découvre les conséquence de l’acte de Binti de partir pour Oomza, à quel point ça a chamboulé sa famille. Et surtout on découvre un nouveau peuple, des choses qu’on n’aurait pas pu imaginer (même pour Binti) et même si ça reste assez succinct (du fait du format novella) ça m’a beaucoup plus parlé que la partie extra-terrestre.

En conclusion, 
Un livre à la lecture sympathique, même si j’avoue n’avoir pas compris l’engouement (surtout le double prix qu’à reçu la 1ère partie). Un ménage intéressant de culture traditionnelle Himba, de mathématiques et d’extra-terrestre. J’ai plus apprécié la seconde partie et attend la troisième et dernière car on termine sur une action qui débute et dont je veux connaitre la suite.

D’autres avis chez : Lune, Ombre Bones, Celindanaé, Tigger Lilly
Et pour comprendre cette histoire d’intégrale pas vraiment intégrale, je vous laisse lire cet article

Et comme je l’ai expliqué, c’est un ensemble de Novella donc ça rentre encore dans le projet Maki 😛
Voilà donc ma 4è lecture ! ( plus que 48 lectures ! je crois que je suis à la bourre ^^’ )