Hunger Games, intégrale – Suzanne Collins

Synopsis tome 1 :
Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Mon avis :
Voilà une trilogie qui me tentait depuis un moment mais toute l’effervescence autour des romans ou même des films m’ont un peu bloqué du coup, tout comme la « mode de la dystopie » où il en sortait 4 à la minute. J’ai patiemment attendu que ça se calme (en évitant au maximum les spoilers) et que l’envie me revienne de lire cette trilogie et bien m’en a pris puisque j’ai dévoré la trilogie en étalant ma lecture sur 4 jours. N’ayant pas vraiment fait de pause entre chaque tome, je vais donc faire un tir groupé avec une chronique « intégrale ».

Une dystopie.
On se retrouve dans des USA bien changé puisque désormais, ils se nomment Panem (Tout du long de la trilogie, j’avais en tête ce nom qui me disait quelque chose et c’est au dernier tome que j’ai enfin compris pourquoi 😉 ) Le pays est divisé en 13 districts, enfin 12 districts ainsi que le Capitole (la capitale donc), chaque district a un but (le 12 approvisionne en charbon par ex) et le Capitole se la coule douce. Toute cette organisation fait suite à divers évènements non décrits appelé Temps Obscurs.
Pour remédier à cela, le Capitole a instauré les Hunger Games où 24 enfants (entre 12 et 18 ans) sont sommés de s’entre-tuer dans une arène… Une étrange façon de garder le contrôle…

Une jeune fille centrale
On suit la désormais célèbre Katniss Everdeen dans son point de vue tout du long de la trilogie. Elle n’a que 16 ans lorsque commence le récit et 17 quand il se finit. C’est une jeune fille plutôt renfermée qui ne vit que pour faire survivre sa famille après la perte de son père. Elle a un caractère assez buté, on ne peut pas le nier et ce tout du long de ces trois livres. Elle ne comprend pas tout du premier coup, surtout quand il s’agit de politique (il faut dire qu’au même âge, je ne comprenais pas tout non plus) qui se fait manipulé mais qui a quand même un minimum de jugeotte et fini par comprendre.

Une montée en puissance pour finir en apothéose.
Les 3 tomes sont bien distincts malgré ma lecture en enfilade.
Le premier nous place le décor, nous fait vivre des choses intenses mais « normales » dans ce nouveau monde et instille des graines de changements.
Le second fait monter la tension, les réflexions se forment, les cartes sont en train de changer de main.
Le dernier fait littéralement tout péter pour finir en toute beauté ! Et ce malgré toutes les tensions qui existent.

En conclusion,
Une trilogie qui me faisait envie, une trilogie qui m’a passionné (dans le sens page turner), une lecture comme il y a longtemps que je n’en avais pas lu… Bref, une lecture très plaisante. Elle possède tous les éléments qui en ont fait le succès.
Ne me reste plus qu’à regarder les 2 derniers films (les 2 premiers sont pas mal mais si je vois gros comme une maison les quelques modifications ^^’ )

D’autres avis chez (attention, vu que le livre n’est pas récent, j’ai fouillé les archives des blogopotes 😉 ) : Mypianocanta (intégrale), Xapur, (tome 1), Lorhkan (tome1), Vert (tome 1), Acr0 (tome 1)…

7 réflexions au sujet de « Hunger Games, intégrale – Suzanne Collins »

  1. J’avais lu les tomes 1 et 2 (le 3 devait être emprunté à la médiathèque…), je crois juste avant de me lancer dans le blog, et je n’ai jamais rattrapé la fin ! à l’occasion… je me souviens encore plutôt bien de ma lecture 😉 J’avais aussi eu le même réflexe de rejet que toi (ça ne me paraissait pas être très brillant non plus…) et finalement j’avais bien accroché, l’histoire est dynamique et on a envie d’en savoir plus, et ce n’est pas si mal écrit non plus – en tous cas pas de quoi me faire rejeter le livre.

    J'aime

  2. Ping : Hunger Games – Suzanne Collins – Les Lectures de Xapur

  3. Je ne suis pas aussi enthousiaste mais c’est vrai que c’était une lecture sympathique. Sur certains points, je trouvais que les films étaient presque meilleurs.

    J'aime

  4. Comme Shaya, lecture sympathique avec de très bons moments mais je préfère les films qui donnent un peu plus de contexte et d’épaisseur à l’univers.

    J'aime

  5. Pour moi qui l’ai lu à peu près au moment de la « mode », ça reste une des meilleures dystopies YA de la décennie (suivie de près par Delirium). Mais je n’ai toujours pas vu les films, cependant les commentaires me donnent bien envie 🙂
    Merci pour le lien !

    J'aime

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.