Le Mois de… Lionel Davoust

Après le mois d’Avril sous le signe de Nathalie Dau, les vénérables ont pris un mois de « vacances » pour revenir en mai avec le Mois De… Lionel Davoust !

Et si j’avais fangirlisé (mais si ça existe ! ) tout le mois d’Avril, ça n’est pas près de s’arrêter en Juin !

– rediff – Basalte sur la Route de la Croquette

Lionel Davoust, je l’ai découvert en 2011, grâce à Lelf (c’était elle aussi qui m’avait offert mon premier Nathalie Dau 😉 )
J’ai commencé avec La Volonté du Dragon qui venait de sortir cette année là ! Je ne vous raconte pas le coup de cœur phénoménal avec ce court roman. Bon pour info, il faut savoir que je découvrais la « nouvelle vague » de fantasy et surtout les auteurs de fantasy française « new génération ».
Depuis La Volonté, j’ai continué de suivre, les écrits de l’auteur, mais aussi bien son Facebook, son blog et même aux Imaginales 😀 (bon je le stalke pas non plus, hein XD )

Ma biblio davoustienne /!\ il en manque un 😛

La fanittude a même été jusqu’à ne plus à avoir justifié pourquoi il faut lire « Lionel » ce qui a mené à la création d’un vrai faux fan club de l’auteur 😛
Alors autant vous dire que quand les Vénérables ont annoncé le Mois de Lionel (Davoust), j’ai fait « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! »
Et je ne vous raconte pas quand j’ai vu que j’étais sélectionné pour le 1er tome des Dieux Sauvages, j’ai fait encore plus « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! » (au point de faire sursauter M.Snow erm ^^’ )

Un futur fan ?

Alors si vous ne connaissez pas l’auteur ou que comme moi vous êtes over-fan, rejoignez nous sur BookEnStock durant tout le mois de Juin pour découvrir et poser des questions à l’auteur 😀 (j’en ai déjà au moins UNE en tête 😛 le reste viendra sans doute plus tard 😛 )

Retrouvez mes lectures davoustiennes sur le blog :
La Volonté du Dragon
Leviathan, trilogie : tome 1, 2 et 3
La Route de la Conquête

Contes Myalgiques, tome 2 : Les Atouts du Diable – Nathalie Dau

Synopsis : 
Il rôde. Dans les galeries du bassin houiller, le touffu des forêts sauvages et la noirceur des sentiments. Dans la souffrance et puis les larmes, les cauchemars du quotidien, le désespoir, la solitude… et la peur qui pousse à le voir là où il ne s’est pas tenu. La rancœur qui l’invoque. La vengeance qui lui livre son dû. Il rit, aussi, de la folie et de ses farces. Des illusions, des accidents, des maux. Du Mal. Et il attend. Armé de ses atouts.

Mon avis :
Afin de continuer dans l’ambiance du Mois De Nathalie Dau qui battait son plein sur BookEnStock, j’ai ENFIN sorti le tome 2 des Contes Myalgiques (qui est entré dans ma PAL en 2011 ! ) Je sais et j’ai été prévenu qu’il ne serait pas hyper joyeux voire sombre… J’ai attendu le bon moment, mais il n’est jamais venu… Le Mois de m’a décidé à le sortir tout de même !

Scartime (poème) :
Un court poème qui nous annonce clairement la couleur de ce recueil

Païenne :
Une nouvelle autobiographique (quand on a lu quelques réponses du Mois De, on comprend vite que c’est autobiographique 😉 ) qui m’a beaucoup plu, qui m’a ouvert une porte sur l’enfance de l’auteure que j’aime beaucoup… j’ai pu vivre un moment avec elle 🙂

 Une petite pièce après l’autre :
À partir d’un fait divers on se retrouve avec une explication tout à fait mythique et logique ! Étrangement, j’ai compris la chute à peine avions-nous croisé l’église « magique ».

Global Punishing System :
Une nouvelle étrange avec un GPS… une façon subtil de détourner le mal de façon inattendue

Knock, Knock, Knocking on Hell’s Door :
Une nouvelle passionnante qui nous mène dans l’antre des mineurs (de la mine 😉 ) J’ai été impressionné par la richesse de cette nouvelle. Un nain aurait vraiment apprécier la richesse des détails !

Le Goût du Miel :
Une nouvelle assez attendrissante une fois que l’on arrive à la fin… Il aura fallu un peu de temps et beaucoup de douleur à cet apiculteur pour retrouver le goût du miel

Solamente :
Je crois que c’est la nouvelle à laquelle j’ai le moins accroché… au point que je ne peux en parler tellement j’ai été « étrangère » à cette nouvelle :/

Raven Party :
Une nouvelle pleine de fantasy, même si mon « imaginaire » ne connaissait pas ces personnages qui ont l’air d’être assez connu. Une étrange prise de conscience

War Seed :
Quand les jeux-vidéo et le handicap (mais aussi un peu la maladie mentale) se mêlent, ça donne cette nouvelle assez étonnante

La Force du déni :
Cette nouvelle est juste horrible pour mon petit cœur de jeune maman… J’ai du relire la fin 2x avant d’être sure d’avoir compris parce que mon cerveau a lui aussi fait un déni du dénouement de cette nouvelle !

La Peau du Diable :
Une nouvelle au « montage » qui m’a un peu perdue et dont le sujet est assez prenant…

La Bouche :
Une nouvelle sur l’excision et les violences perpétrées à de trop nombreuses femmes. Une vengeance mérité même si affreusement douloureuse

Un peu de douceur (photo retouchée car prise de nuit 😉 )

Pour Camille :
Une nouvelle de Noël… un Noël sans neige, bien trop chaud mais plein de santons et même si ce n’est pas tout rose, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle avec sa douce magie et ce qu’elle apporte.

Nouveau-né :
J’ai ri avec cette nouvelle 🙂 J’ai pu imaginer des gameurs de MMORPG à souhait (ça c’est parce que j’ai déjà regardé NooB ) et la chute raaah la chute ! Un bel éclat de rire dans cette antho plus que sombre !

Les Ailes de l’Anaconda :
Une nouvelle qui m’a beaucoup plu. Elle nous entraine au fond de l’Amazonie où un demi-dieu rêve d’humanité… et y croit un peu trop (l’humanité n’est pas aussi belle qu’il l’idéalise)

Pour qui sonne Clochette ? :
Une nouvelle sur les fées, sur la jolie Clochette principalement. Une nouvelle sur la part d’enfance qu’on devrait tous garder en nous.
« Chaque fois qu’un enfant dit : “Je ne crois pas aux fées”, il y a quelque part une petite fée qui meurt. » – James Barrie

Quand viendra l’aube :
Une histoire de chasse Nocte où un homme « vend » l’une de ses filles tandis que l’aîné est possédée… S’ensuit l’éducation de la cadette jusqu’à ladite chasse Nocte… une chasse pas aussi pure que l’est la jeune fille…

Notre-Dame des Algues :
Une nouvelle qui m’a beaucoup plus par son folklore et sa chute. On y retrouve Arlequin un peu fou et sa troupe, mais aussi 2 petits qui grandiront lors de la nouvelle recueilli par la troupe. 2 petits dont l’histoire n’est pas sans conséquence pour la « joyeuse » troupe.

Le Saut de l’Ange :
Une nouvelle qui au début m’a fait pensé à l’histoire de Quasimodo (on y trouve beaucoup de similarité) mais qui au final ne finit pas aussi bien que le dessin animé de Disney (oui je n’ai que cette référence, je n’ai pas lu la version d’Hugo 😉 )

Celle qui demeurait :
Une nouvelle très intéressante. Un chef de troupe doit aller tuer une mère parce que selon une prophétie, son fils causera la mort du régnant actuel… La chute n’a fait que m’impressionné par la force de caractères de la mère.

Textament (poème) :
Un petit poème qui m’a touché pour conclure ce tome pas toujours facile

En conclusion,
Comme prévu, un tome sombre et parfois très dur mais avec quelques nouvelles plus légères qui permet de reprendre son souffle dans cette antho qui accueille beaucoup de maux sous la jolie plume de Nathalie Dau

Article associé : Les Contes Myalgiques tome 1

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles