Le Dernier Apprenti Sorcier, tome 5.5 : Peur sur la Ligne – Ben Aaronovitch

Synopsis :
Comme tous les matins, vous prenez votre métro ou votre train de banlieue pour gagner le centre-ville de Londres où vous attend une rude journée de travail. L’attente, les bousculades, la morosité des autres voyageurs sont votre lot quotidien. Même l’occasionnel illuminé qui braille et gesticule ne vous émeut plus. Mais là, c’est différent : qui sont ces étranges personnages vêtus de façon anachronique qui, tous, essaient de vous communiquer un message urgent? Le plus curieux, c’est que vous oubliez presque aussitôt leur existence… Hum, de quoi parle-t-on déjà?
Aucun doute, cela relève du domaine de compétence de l’agent Peter Grant, pour l’occasion accompagné d’une stagiaire encombrante et d’un chien détecteur de fantômes à la fiabilité toute relative…
Peur sur la ligne est une aventure indépendante, qui se situe chronologiquement entre les tomes cinq et six du Dernier apprenti sorcier.

Mon avis : 
Après avoir tenté de lire Rêver 2074 et l’avoir abandonné par ennui total, j’ai eu besoin d’une valeur plus que sure et c’est donc dans cet « entre-tome » de la série du Dernier Apprenti Sorcier que je me suis réfugiée.
Petite note appréciable, l’édition française a ENFIN repris les couvertures sympa de la VO (du coup réédition des tomes précédents ^^’ )

Une courte enquête
En effet, on suit une enquête toujours aussi paranormale sur 160p (d’habitude c’est bien plus). Toutefois celle-ci est toujours aussi bien ficelée même si on n’entre pas dans les détails et qu’on approfondit peu et que le fil rouge de la série n’est pas mentionné (pour rester indépendant). On a même une petite sous intrigue avec un nouveau « dieu local » relativement jeune.

Abigail 
On retrouve Peter et Abigail sa jeune nièce bien prometteuse. On l’avait alors un peu croisée dans le tome 5. Cette jeune fille donne un peu de fil à retordre à Peter et promet d’être encore plus présente dans les prochains tomes.

Une enquête indépendante mais 
La pitch nous annonce une enquête indépendante, mais clairement si l’on n’a pas lu les tomes précédents, on peut manquer d’un sacré background sur les personnages. Donc je pense que si on ne lit pas cet entre-tome, on ne perd sans doute pas grand chose mais la réciproque n’est pas vraie 😉

En conclusion
Une enquête relativement courte mais tout de même sympathique qui permet d’introduire un peu plus Abigail qui promet d’être plus présente, par la suite, dans les pattes de Peter, notre agent préféré de la Folie !

Articles associés : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5,
Pour aller plus loin : un petit extrait
D’autres avis chez  : Herbefol

Psssst ce livre étant une novella, il rentre dans le Projet Maki 🙂

L’Une Rêve, l’Autre Pas – Nancy Kress

Synopsis :
Alors que deux jumelles viennent au monde, l’une d’entre elles bénéficie d’une modification génétique qui lui permet de ne plus dormir. Huit heures d’éveil de plus par jour, un rêve pour apprendre, vivre et découvrir le monde… Huit heures qui feront aussi d’elle, un être à part.

Mon avis :
J’avais besoin d’une nouvelle lecture courte après le Paris des Merveilles, ce petit livre gagné lors du GpP 2019 n’a donc pas trop eu le temps de dormir dans ma PAL physique.

Une novella centrée sur UNE des jumelles
À la base, je pensais qu’on aurait plus une « comparaison » entre les jumelles. Au final non, on est centré sur Leisha la Non Dormeuse. On nous raconte sa jeunesse jusqu’à la fin de sa vingtaine le tout avec quelques ellipses temporelles pour que ça rentre dans ce format court.

Un récit sur la différence
Ici la différence n’est ni la couleur, l’argent, la religion (même si la plupart des Non Dormeurs suivent une certaine philosophie) mais le fait d’avoir été modifié génétiquement à la conception pour ne plus dormir…
Plus de possibilité, moins de soucis de santé… tout pour être jaloux et donc de les haïr alors que les Non Dormeurs n’ont pas demandé à l’être.
On suit donc Leisha qui vit et subit tout cela au début sans vraiment s’en rendre compte
Mais tout le monde n’est pas des « haters », ils ont aussi des soutiens et devront les accepter.

En conclusion, 
Un récit court et entraînant, suivi d’une interview très intéressante de l’auteur (comme souvent avec les formats courts Hélios 😉 )
Un récit parlant de sciences, d’eugénisme, de différences qui résonnent beaucoup dans notre actualité.

D’autres avis chez : Cornwall, MarieJuliet, Lorhkan, Lhisbei, Vert, Celindanae

Pssst une lecture de plus pour le Projet Maki !