Spicilège de Nouvelles #8

Récapépét’ : Spicilège « vient du latin spicilegium, action de glaner ; de spica, épi et legere, choisir.  » (cf wiki), terme désuet et qui signifie aussi « recueil, anthologie, choix, miscellanée, … » et donc qui colle parfaitement à l’idée d’un article avec plein de nouvelles en vrac dedans. Et dernier point méga super important dans le choix du nom de la rubrique, spicilège, ça rime avec Neige !

Me voilà de retour, j’ai finalement pris l’habitude de grignoter une ou deux nouvelles après un roman, je pense essayer de garder ce rythme qui me permet de faire une parenthèse entre 2 gros textes.
PreScriptum : je note la date de ma lecture pour la tenue du Projet Maki

Magicis in mobile – Pierre Pevel (28/03/2020)
Nouvelle présente à la fin du 1er tome du Paris des Merveille. Une nouvelle qui mêle la mauvaise foi de Griffont, l’impertinence d’Isabel de Saint Gil et une touche de Jules Verne

Raoul des Crapauds – Sylvie Denis (03/04/2020)
Voilà une nouvelle que je ressors de la Décade de l’imaginaire 2013 (oui rien que ça ! et j’ai encore toutes les autres ! ) et c’est vraiment le coup de pas de bol puisqu’elle est issue de l’univers de Haute École de l’autrice… Roman que je n’ai pas lu, donc j’ai été bien perdu vu qu’il y a l’air d’avoir un background assez important

Burgundia Remanence – Danielle Martinigol (28/04/2020)
Une nouvelle issue aussi d’une Décade de l’Imaginaire mais celle de 2014 (spéciale autrice). Je savais qu’avec Danielle Martinigol, je ne serai pas déçue et en effet, j’ai vraiment adoré 🙂
Un monde post apo / SF très lointaine avec des vacancier qui découvre les joies du vin et une très jolie chute.

Vers les airs – Camille Brissot ( 03/05/2020)
Voilà une nouvelle qui m’a bien plue, et pareil que la précédente, je l’avais en stock depuis la Décade de l’Imaginaire 2014 (pourquoi yen a plus des décades de l’imaginaire ? ) un petit air du Tour du Monde en 80 jours, un monde post apo vraiment flippant mais une écriture poétique et j’ai découvert que cette nouvelle (lisible sans autre contexte que la nouvelle) appartient au diptyque Dresseur de Fantômes / Vagabonds des Airs qui du coup est à rajouter dans ma wishlist 🙂

Et donc pour une nouvelle avancée dans le Projet Maki (d’ailleurs j’ai demandé à rétrograder en objectif pour passer de 52 nouvelles à 39 car au final je ne suis pas certaines de tenir la route pour en lire 1/semaine, j’en suis donc à 13 lectures comptables )

Spicilège de Nouvelles #7

Récapépét’ : Spicilège « vient du latin spicilegium, action de glaner ; de spica, épi et legere, choisir.  » (cf wiki), terme désuet et qui signifie aussi « recueil, anthologie, choix, miscellanée, … » et donc qui colle parfaitement à l’idée d’un article avec plein de nouvelles en vrac dedans. Et dernier point méga super important dans le choix du nom de la rubrique, spicilège, ça rime avec Neige!


logospicilège

Me revoilà avec un spicilège de nouvelles ! Le dernier datant de 2014 lors du JLNN. Il faut dire que depuis le temps j’ai rarement lu des nouvelles à l’unité alors que j’en ai un belle floppée qui n’attend que de sortir de ma « PAL numérique qui n’existe pas » (oui c’est son vrai nom 😉 )
PreScriptum : je note la date de ma lecture pour la tenue du Projet Maki 😉

Le Temple des Transactions douteuses – Alex Evans (11/02/2020)
J’ai lu il n’y a pas si longtemps La Machine de Léandre et cette nouvelle gratuite était proposée et devait être dans le même univers. Clairement, je n’en ai pas eu l’impression mais j’ai beaucoup apprécié Vif Argent et l’Epaulard dans leur transaction douteuse. cette nouvelle m’a un peu rappelé l’univers de Locke Lamora ou encore de La Trilogie de l’Ombre (facile, des voleurs, une cité portuaire, des roublardises…

Karl Seel, exterminateur de sirènes – Thomas Geha (21/02/2020)
J’avais besoin d’une transition entre 2 livres donc cette micro nouvelle me semblait idéale… Mais bof en fait ^^’ (et puis ça trainait depuis trop longtemps dans ma PALn 😉 ). C’est un journal de bord où l’on suit Karl Seel, un exterminateur de sirènes sauf que les sirènes ne sont pas des êtres mi femme-mi poisson mais des extra-terrestres… c’est un peu la fin du monde, et Karl n’a pas l’air d’avoir toute sa tête ^^’
Une nouvelle très courte (7 pages) et assez brute… j’ai (re)découvert par la suite qu’elle était issue d’un match d’écriture ce qui explique le côté « brut et peu travaillé » de la nouvelle 😉 )

Un monde magique – Elodie Serrano (01/03/2020)
Ce nom vous dit quelque chose ? forcément j’ai lu Cuits à Point de l’autrice il y a peu et j’ai découvert qu’elle avait quelques nouvelles autopubliées dispo sur son blog alors c’était le moment de découvrir un peu plus sa plume.
Me voilà donc embarqué dans une monde où la magie est monnaie courante et où des autorité compétentes doivent gérer des anomalies et où parfois le monde sans magie pourrait faire rêver.

Germination – Elodie Serrano (06/03/2020)
L’histoire d’une gamine passionnée de jardinage, de patate germée, un brin de fantastique et surtout pas mal d’esprit butée pour une jolie nouvelle 😀

Le collectionneur d’étoiles – Elodie Serrano (11/03/2020)
Une jolie histoire sur un collectionneur d’étoiles du ciel. Un vieil homme qui avait un but mais qui au final s’est rendu compte que lorsque c’est terminé, il se retrouve triste et prend une sage décision !

Voilà pour ce spicilège !

Et donc pour une nouvelle avancée dans le Projet Maki (mais erm, j’ai perdu le compte, j’attends donc le passage du Maki pour me dire où j’en suis ^^’ )