RC 2722 – David Moitet

Synopsis :
Dans un monde où une infime partie de la population a survécu à une épidémie, Oliver est le réfugié climatique RC 2722. Il fait partie des chanceux. Du moins c’est ce qu’il croit…
Depuis le grand effondrement, Oliver a grandi dans une ville souterraine, hypersécurisée, où la population se protège des virus et des ondes radioactives extérieuresEntre un père et un frère, tous deux haut gradés, il a du mal à trouver sa place. Mais quand l’un meurt mystérieusement et que l’autre est condamné à l’exil, son univers vacille.
Et si ces deux évènements cachaient un secret bien plus grand ? En quête de réponse, Oliver n’a pas le choix : Il doit remonter à la surface !

<p class="has-text-align-justify" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong><span class="has-inline-color has-luminous-vivid-orange-color">Mon avis : </span></strong><br>Je connaissais l'éditeur Didier Jeunesse pour ses superbes albums jeunesses. Et le pitch de ce livre m'a intrigué (bon le fait qu'on soit en pleine pandémie a pas mal joué)Mon avis :
Je connaissais l’éditeur Didier Jeunesse pour ses superbes albums jeunesses. Et le pitch de ce livre m’a intrigué (bon le fait qu’on soit en pleine pandémie a pas mal joué)

Un post apo pas si lointain
On se retrouve dans ce roman dans un monde post apocalyptique qui me semble assez réaliste : Une pandémie (et une très mauvaise gestion du gouvernement…), des bunkers géants, un désert du au réchauffement climatique intense, des réfugiés, des villes controlées par les puissants, ya même des zombies ^^’ … Mais aussi de bons côtés : des adaptations climatiques, des villes souterraines, un renouveau super ingénieux… Le tout nous permet de réfléchir à notre vie avec des thématiques très actuelles : réchauffement climatique, surconsommation, pandémie, nucléaire…

Des personnages intéressants
On suit Oliver dans sa quête (le livre est principalement de son point de vue), il rencontrera Tché, son opposé complet, tant par leur caractère que leur vécu. Ils vivront ensemble des moments riches en émotions. J’ai fortement apprécié la relation entre les deux jeunes. Elle se crée certes rapidement, mais c’est un premier amour, des premiers émois, des interrogations mais surtout du respects entre les deux (même si ça se frite un peu 😉 )
On croise aussi d’autres personnages un peu « cliché » comme le commandant privilégié et sexiste ou un grand méchant (qui ne l’est peut-être pas tant).

En conclusion,
Un roman prenant, parfait pour faire plonger un·e jeune lecteurice dans le post-apo, le tout est bien ficelé, les personnages attachants, les réflexions sont présentes et une lueur d’espoir brille sur la fin du roman.
J’ai découvert David Moitet et je pense que si l’occasion se représente, je me pencherai de nouveau sur un de ses livres

<p value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><br>D'autres avis chez : <a href="https://lespagesquitournent.wordpress.com/2021/02/09/rc-2722-de-david-moitet-plib2021/">Saiwhisper</a&gt;,
D’autres avis chez : Saiwhisper,

Un Reflet de Lune – Estelle Faye

Synopsis :
Paris, un siècle après l’apocalypse. La capitale est plongée dans les pluies de printemps et Chet, dans une affaire qui le dépasse. Des sosies apparaissent pour lui faire porter le chapeau de crimes dont il est innocent. Du lagon du Trocadéro au repaire lacustre des pirates de la Villette, Chet arpente les bords de la Seine en crue à la recherche de ces mystérieux doubles, autant que de lui-même.

Mon avis :
Quand j’ai vu l’annonce d’un nouveau livre avec Chet, il était certain que je me dépêcherai de le lire. Parce que Chet ! C’est donc avec joie que j’ai ouvert et dévoré ce livre en une après midi et que je n’ai pas encore eu le courage de reprendre une nouvelle lecture !

Paris en personnage
On retrouve ou on découvre (Un Éclat de givre et Un Reflet de Lune sont indépendants 😉 ) Chet dans son Paris post apo. Un Paris qui souffre de la pluie continue, avec ses clans (bohémien, enfants psy, marayeurs… ), ce Paris génétiquement modifié… La ville n’est pas uniquement un décor, elle est aussi un personnage à part entière, une ville que l’on se surprend à apprécier malgré tout ce qu’elle a enduré et ce qu’elle fait endurer à ses habitants.

Chet, Ses amis, ses amours, ses emmerdes
J’ai eu grand plaisir à retrouver Chet, ce personnage sans pareil avec son look, son charme fou (aaaaah Chet *soupir*), ses amis, ses amours (même des passages), ses défauts et surtout ses embrouilles. On se demande toujours dans quel bâteau il s’est glissé et ce qui va lui arriver. Une fois de plus, il n’y est pour rien mais est entrainé dans un tourbillon de choses qui le dépasse. Accompagné de personnes qui lui sont chères (où qui aurait pu le devenir) il va réussir à élucider tout ça.

En conclusion,
Un vrai plaisir de retrouver à la fois Chet, Paris et l’écriture d’Estelle Faye. Un livre physique superbe, une histoire avec des rebondissement et surtout un personnage tellement unique auquel on s’attache !

Pour aller plus loin : Le site de l’autrice
Article associé : Un Éclat de Givre (article un peu « avorté »)
D’autres avis chez : Dup, Célindanaé, Aelinel