Testament, tome 1 : L’Héritière – Jeanne-A Debats

Synopsis : 
Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

Mon avis : 
Après plusieurs courtes lectures, j’ai eu envie de tester une plus longue lecture 🙂 J’ai donc regardé dans les livres qui dorment depuis un peu trop longtemps dans ma PAL. Je crois que c’est la dernière phrase du synopsis qui m’a vite convaincue 😉

J’ai aimé / J’ai adoré :
– découvrir un monde alternatif dans un Paris presque actuel, (un futur pas si lointain puisque c’est en 2029) 😉 . Très souvent les romans d’Urban Fantasy / Bit Lit (merde c’est même pas un gros mot ici ! ) se passe aux USA voire en Grande Bretagne. Même si je ne connais pas bien Paris, j’ai vraiment apprécié découvrir un roman dans cette ville. De plus, on voit que l’autrice connait bien les lieux vu comme ils sont décrits avec précision (notamment le Père Lachaise ! )
– j’ai été plus que ravie de recroiser ce bon vieux Navarre. Il est loin d’être le personnage principal mais ses interventions ou les moments où il est mentionné sont toujours aussi croustillants !
– Découvrir Agnès, sa magie, ses soucis, sa vie pas très palpitante (avant l’arrivée de son oncle Gerraut) et sa nouvelle vie, ses nouvelles connaissances…
– que ça se lise tellement viiiiite ! l’écriture de l’autrice est fluide et l’histoire est tellement palpitante.
– La préface et la postface qui sont plus qu’instructif quand à la « mode » Bit Lit mais aussi sur l’histoire des personnages que nous avons suivi tout au long de se roman.

Je n’ai pas aimé / j’ai détesté :

Je regrette :
– je ne suis pas super fan de la couverture un poil trop sombre (allumez la lumière brodel 😉 ). La couverture Petit format me parle plus 😉

En conclusion,
Un roman prenant mêlant humour, enquête et AlterMonde et une (très) légère odeur de guimauve qui prend au nez arrosé de bourbon 😉 Un univers futuriste (mais pas trop), un point de vue à la première personne qui permet de vivre intensément ce que vit Agnès (rah les sentiments et toutes ces choses qui vous chatouillent dans le ventre). En bref, il faut le lire 🙂

Article associé : Métaphysique du Vampire
D’autres avis chez : Xapur, Jae_Lou, MarieJuliet, BlackWolf, Dup, …

Publicités

La Voie des Oracles, tome 3 : Aylus – Estelle Faye

Synopsis : 
L’intervention de Thya a changé l’Histoire. Vingt ans après, guidé par Thya, Aylus est devenu Empereur. Il règne à Rome en basant toutes ses décisions sur la divination et s’entoure d’oracles plutôt que de conseillers. Tout cela, il en est persuadé, est pour le plus grand bien de son peuple. Ayant créé une théocratie redoutable, il n’hésite pas à sacrifier des centaines de vies humaines au nom d’un avenir meilleur promis par les oracles. La ville de Rome elle-même a changé. Les statues de Tirésias, d’Apollon, de Cassandre ornent désormais le forum, et le symbole d’Aylus, un grand œil pourpre, qui pleure des larmes de peinture, recouvre les murs et les stèles des rues.
Pour avoir perpétré une tentative d’assassinat sur son frère, Gnaeus Sertor, le père de Thya, a été démis de toutes ses fonctions dans l’armée, privé de son statut de sénateur, et exilé dans la plaine du Pô, dans une latifundia dont il ne sort plus, rongé par la culpabilité.

Mon avis : 
Après avoir adoré les 2 premiers tome, je n’ai pas voulu laisser trainer la série trop longtemps et la terminer assez rapidement. L’envie de la lecture étant de nouveau présente, j’ai donc choisi quelque chose de plaisant et de curieux 🙂

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– retrouver Thya et découvrir les conséquences de ce qu’elle avait fait dans les tomes précédents
– pour rejoindre le point précédent, redécouvrir les personnages que l’on a appris à connaitre, à apprécier ou détester. Ce tome est absolument formidable car la donne a entièrement changé et un personnage qu’on pouvait détesté devient plus appréciable et inversement.
– j’ai trouvé intéressant de voir comment notre Thya (celle des tomes précédents) s’infiltre discrètement dans le monde qu’elle a créé pour le faire de nouveau changer en voyant qu’elle n’avait pas pris la bonne décision
– à nouveau découvrir une nouvelle mythologie (enfin pas si nouvelle pour moi mais on la croise peu souvent), j’ai donc apprécié le passage « britannien » de Thya et Enoch (qui a pas mal changé ^^)

Je n’ai pas aimé / j’ai détesté :

Je regrette :
– que ça aille si vite, j’en aurais aimé un peu plus, surtout sur la fin, enfin sur l’épilogue 😉

En conclusion,
Un tome qui relance toute l’histoire que nous avions connu dans les deux tome précédents en la changeant totalement (sauf les personnages mais ceux-ci n’ont plus les mêmes rôles), un tome qui va vite par l’urgence de la situation et un dénouement agréable

Résultat de recherche d'images pour "aylus la voie des oracles"

Comme disait mon papa :
une de plus en moins 😉

Articles associés : Tome 1, Tome 2

D’autres avis chez : Sia, Blackwolf, Café Powell, Mypianocanta, …