BMS, La Brigade du Surnaturel, tome 1 : Limbus Patronum – Floriane Impala

Synopsis
Quand un inconnu s’introduit dans son appartement, la vie de Claire Desfontaine bascule. D’abord sur le canapé, puis sur le siège en cuir d’une berline années 60 pour un road trip sanglant vers les limbes. Car le bellâtre qui vient de braquer son intimité n’est pas de ceux à qui l’on refuse sa main : envoyé par le Big Boss des Enfers lui-même pour résoudre une affaire de meurtres en série parmi ses ouailles démoniaques, il est bien décidé à faire de Claire, inspectrice de la Brigade de la Magie et du Surnaturel, sa coéquipière. 

Entre un Kill Bill, un Buffy et un American Gods passés à la bombe fluo de la romance, ce tome 1 de La Brigade du Surnaturel assaisonne tous les clichés du genre pour en tirer un cocktail de première main : une traque mythologique, des ébats torrides, des High Kick plus convaincants que ceux de Bruce Lee et un art de la punchline qui pimente l’Urban Fantasy de cette enquête démoniaque.

Mon avis :
Avec un pitch pareil, ça ne pouvait que me tenter. J’ai mis un peu de temps avant de me lancer parce que j’appréhende toujours un peu les pavés 😉 J’ai donc commencé ma lecture un jour de « bad mood » donc pas forcément dans les bonnes conditions pour lire ce genre de livre ! Heureusement le lendemain, j’allais bien mieux et j’étais « prévenue » de ce que j’allais lire

Une bonne dose de mythologie
J’ai adoré le mélange des diverses mythologies même si dans ce tome, on croise principalement de la mythologie judéo-chrétienne (ange, démon…) on y croise aussi un peu de mythologie scandinave et des clins d’œil à encore d’autres puisque toutes les religions et croyances peuvent se rejoindre via les Limbes et ça c’est super intéressant parce que du coup on pourrait très bien croiser Shiva en train de faire un duel thé avec Loki ou Zeus (oui ça pourrait donner un truc marrant… ou pas).

Un duo détonnant
En général quand on rencontre quelqu’un, on apprend à le connaitre, souvent en discutant… Claire et Keziah ont commencé d’une autre façon… Heureusement, ils vont ensuite reprendre le « cours normal » des choses au niveau de leur relation même si il y a une sacrée tension entre eux deux ce qui peut créer des moments assez cocasses.
Les relations entre les divers personnages sont aussi intéressantes entre les personnages secondaires/tertiaires, du fait que les mythologies se croisent, ça peut créer des mélanges étranges.
Les personnages ont aussi leur lot de traumas à gérer surtout Claire et Keziah qui ont tous deux un sacré bagage émotionnel (entre les deuils, la gestion de SPT, les ex, les fins de relation compliquées…)

Une enquête assez simple
Moi qui ne suis pas trop « policier » (à part en série TV), j’ai apprécié cette petite enquête assez « facile » à résoudre. En effet, j’ai vite trouvé la/le coupable (on me dit dans l’oreillette que c’était un peu voulu 😉 ) mais j’étais curieuse de connaitre comment ça allait se résoudre.

En conclusion,
Si tu aimes la série Lucifer (surtout les 1ères saisons), ce livre pourrait grave te plaire. On y trouve en effet tout un cocktail détonnant mêlant enquête policière, quelques scènes ohlala ! et une bonne grosse dose de mythologieS. Bref, une lecture bien plaisante
P.S. : Longue vie à Cornichon (comprendront ceux qui pourront 😉 )

D’autres avis chez : Les Pipelettes en parlent, Fantasy à la carte
Pour aller plus loin : Chez l’éditeur, Le site dédié au roman (attention risque de spoiler ! )

Binti, tome 2 : La Mascarade Nocturne – Nnedi Okorafor

Synopsis
De retour sur Terre après son année passée à l’université intergalactique d’Oomza, la jeune Binti n’en a pas fini avec les surprises. Elle vient d’apprendre qu’elle est la descendante des Enyi Zinariya, un peuple extraterrestre, et elle se retrouve désormais capable de communiquer sans technologie tierce à travers de grandes distances. Mais la découverte de ce nouveau don, qu’elle maîtrise encore difficilement, s’accompagne d’une douloureuse nouvelle : pendant sa retraite dans le désert, les Khoush ont attaqué son village et sa famille a péri dans l’incendie de leur maison. Mais le temps du deuil n’est pas encore venu : Binti doit d’abord parvenir à concilier ses natures humaine et extraterrestre pour ramener la paix au sein de son peuple… quel qu’en soit le prix.

Mon avis
Après le premier tome de Binti (qui contenait en fait le 1er, le 2nd tome et une nouvelle supplémentaire) voilà le vrai 3è tome et la fin de l’histoire de notre harmonisatrice himba

Binti, à la fois tout et personne
Dans le 1er livre, Binti se découvrait et avait déjà évolué d’une certaine manière. Dans cette dernière partie, notre harmonisatrice évolue de nouveau sur de nouveaux plans. C’est à la fois fascinant de la voir intégrer de nouvelles choses mais aussi un peu « facile ». En effet, à chaque étape, elle devient un peu plus quelque chose d’autre et un peu moins elle sans pour autant choquer tout le monde (sauf les Terriens), alors qu’au départ on partait sur une quête identitaire… et là je trouve que ça devient compliqué de savoir qui on est quand on est un tout.

Une lecture toutefois agréable
Toutefois même si la quête identitaire de Binti est complexe, cette lecture me parait moins compliqué que le tome précédent. Surement parce qu’il ne s’agit que d’une seule histoire et non d’un fix-up. Toutefois, on retombe un peu dans le « Young Adult » avec quelques facilités (depuis quand Binti possède-t-elle ses capacités ? ) du tout premier tome (Binti).

En conclusion,
Une conclusion de série agréable à lire, même si je me demande encore le pourquoi du comment du prix Hugo. Et je reste pas mal mitigée sur ma lecture : ça se lit bien, on y trouve des thèmes peu abordés (et surtout par les 1er·e·s concerné·e·s) mais au delà…

Article associé : Binti
Pour aller plus loin : le livre chez l’éditeur,
D’autres avis chez : Tigger Lilly, CelineDanae, …