Les Faucons de Raverra, tome 1 : La Sorcière Captive – Melissa Caruso

Synopsis : 
La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrin. Ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.
Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.
Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, elle a été élevée dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

Mon avis :
Après m’être plongé dans un Paris rempli de vampires et de loup-garous, il était tant de changer d’univers et de découvrir la nouvelle collection BigBang de Bragelonne. Le synopsis me disant bien, je me suis lancée dans la découverte de Raverra et d’Ardence en compagnie de Amalia et Zaira.

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– découvrir un nouvel univers qui m’a beaucoup fait penser à l’Italie (Venise pour Raverra avec tout ses canaux)
– voir l’évolution d’Amalia : on passe de la fifille un peu geek qui ne veut rien faire à part étudier à une vraie « aventurière » et du coup je suis curieuse de la voir encore évoluer dans le tome suivant (car je sens qu’il va y avoir encore un peu d’évolution 😉 )
– le côté féministe du livre. En général, on a l’habitude de trouver plus d’hommes que de femmes quelque soit le genre du livre. Ici l’héroïne et sa co-héroïne sont des jeunes femmes, au pouvoir, encore des femmes et quelques hommes présents mais pas uniquement pour faire des faire-valoir.
– Zaira, elle est un vrai diamant brut. Mais au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue elle commence à se dévoiler
– l’intrigue (et heureusement sinon je n’aurai jamais terminé le livre). Elle reste classique : complot, politique, menace de guerre… bref rien d’affriolant mais j’aime beaucoup ça 🙂 mais aussi les réflexions sur la société de l’Empire Sérénissime et voir s’il est possible de changer ou non, comment, pourquoi …
– Le Prince Ruven, ce n’est certes pas un « bon » personnage mais il promet d’être intéressant de le rencontrer de nouveau dans le prochain tome.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette :
– qu’on passe tout de même plus de temps avec Amalia qu’avec Zaira. Enfin qu’on en apprenne plus sur l’une que l’autre. J’aurais aimé un peu plus de Zaira et un peu moins d’Amalia.
– l’absence de carte de Raverra ou d’Ardence. En effet, on passe beaucoup de temps dans ces deux cités et le livre offre plutôt une carte du continent qui n’est pas hyper parlante pour le coup (hors lorsqu’on nous parle du Vaskandar ou des Pics Sorciers)

En conclusion, 
Un premier tome intéressant avec de très nombreux rebondissements qui font que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer ou de se triturer les méninges, un système de magie intéressant, un duo de personnages principales détonnant et qui n’a pas fini de nous étonner.
Une chouette lecture qui donne envie de connaitre la suite 🙂

Pour aller plus loin : Les 42 première pages du roman 😉

D’autres avis chez : Dup, …

Publicités

Testament, tome 1 : L’Héritière – Jeanne-A Debats

Synopsis : 
Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

Mon avis : 
Après plusieurs courtes lectures, j’ai eu envie de tester une plus longue lecture 🙂 J’ai donc regardé dans les livres qui dorment depuis un peu trop longtemps dans ma PAL. Je crois que c’est la dernière phrase du synopsis qui m’a vite convaincue 😉

J’ai aimé / J’ai adoré :
– découvrir un monde alternatif dans un Paris presque actuel, (un futur pas si lointain puisque c’est en 2029) 😉 . Très souvent les romans d’Urban Fantasy / Bit Lit (merde c’est même pas un gros mot ici ! ) se passe aux USA voire en Grande Bretagne. Même si je ne connais pas bien Paris, j’ai vraiment apprécié découvrir un roman dans cette ville. De plus, on voit que l’autrice connait bien les lieux vu comme ils sont décrits avec précision (notamment le Père Lachaise ! )
– j’ai été plus que ravie de recroiser ce bon vieux Navarre. Il est loin d’être le personnage principal mais ses interventions ou les moments où il est mentionné sont toujours aussi croustillants !
– Découvrir Agnès, sa magie, ses soucis, sa vie pas très palpitante (avant l’arrivée de son oncle Gerraut) et sa nouvelle vie, ses nouvelles connaissances…
– que ça se lise tellement viiiiite ! l’écriture de l’autrice est fluide et l’histoire est tellement palpitante.
– La préface et la postface qui sont plus qu’instructif quand à la « mode » Bit Lit mais aussi sur l’histoire des personnages que nous avons suivi tout au long de se roman.

Je n’ai pas aimé / j’ai détesté :

Je regrette :
– je ne suis pas super fan de la couverture un poil trop sombre (allumez la lumière brodel 😉 ). La couverture Petit format me parle plus 😉

En conclusion,
Un roman prenant mêlant humour, enquête et AlterMonde et une (très) légère odeur de guimauve qui prend au nez arrosé de bourbon 😉 Un univers futuriste (mais pas trop), un point de vue à la première personne qui permet de vivre intensément ce que vit Agnès (rah les sentiments et toutes ces choses qui vous chatouillent dans le ventre). En bref, il faut le lire 🙂

Article associé : Métaphysique du Vampire
D’autres avis chez : Xapur, Jae_Lou, MarieJuliet, BlackWolf, Dup, …