Le Temps du Teuz – Morgan of Glencoe

Synopsis :
Dans le monde de 
La Dernière Geste, il est offert lors du solstice d’hiver des cadeaux en toute discrétion. Seul un indice laissé opportunément permet de découvrir qui en est l’auteur. Une manière de faire qui provoque des grands moments de complicités, d’amitiés, d’amour… et de drame !

Mon avis
Ayant un attachement particulier à La Dernière Geste (LDG) et surtout son univers foisonnant, j’étais curieuse de retrouver le Temps du Teuz, dont j’avais déjà écouté quelques morceaux en 2019 lors de la période de l’Avent. Parce que oui, Le Temps du Teuz se prête plus à la période « noëlesque » que automnale. Le livre est aussi accompagné d’une Bande Originale de la saga littéraire que j’ai eu la chance d’écouter en live lors du concert de l’autrice aux Imaginales.
N.B : il est préférable d’avoir lu au moins le 1er tome pour les 25 premières nouvelles et d’avoir aussi lu le tome 2 avant de lire les 3 dernières nouvelles au risque de vous faire spoiler certains éléments de l’histoire. Je vais toutefois, faire mon maximum pour éviter les spoiler 😉

Des tranches de vies.
Chaque nouvelle nous conte un solstice d’hiver (sauf la nouvelle Imbolc qui se passe à Imbolc, soit en février), une presque parenthèse dans le temps, un petit bout de vie d’un des très nombreux personnages que compte La Dernière Geste. Oui, car chaque personnage croisé au détour de la Dernière Geste à une vie bien à lui et n’est pas « juste » un personnage de roman. Une vie pas toujours rose, mais qui s’adoucit parfois lors de ce fameux solstice d’hiver. J’ai donc apprécié croisé la jeunesse, plus ou moins lointaine, de certains personnages, l’origine de leur arrivée parmi les Rats ou les Fourmis…

Le Teuz, une jolie tradition
Le Teuz est une tradition issue du monde keltien (si vous avez lu LDG), vous savez qui sont les keltiens, et ils ont de nombreuses traditions dont certaines sont citées ou vécues dans les romans. Ici, on s’attache au Teuz, une sorte de Père Noël secret « en chaine » en famille ou plus. Chacun fait donc un cadeau secret à une autre personne en essayant de taper dans le mille avec quelque chose dans les centres d’intérêt ! Ce qui peut s’avérer difficile si votre Teuz est assez secret sur ses passions. La tradition est super mignonne puisque tous y participent selon ses moyens et capacités (donc si votre Teuz est un enfant de 4 ans, vous risquez fortement de recevoir un dessin 😉 )

En conclusion,
Le Temps du Teuz est une parenthèse de quasi douceur, remplie de « snowy cakes », de tempêtes d’hiver, de moments de partage et de solidarité. C’est aussi le moment d’apprendre les origines de certains personnages (ils sont tellement nombreux, on a ici une toute petite sélection, avec… je l’espère, vos préférés ; les miens y sont). Encore une petite pépite à lire… Et pour la musique, préparer les mouchoirs, ça prend (aussi) aux tripes.

Pour aller plus loin : Le livre chez son éditeur, Le Mois de … Morgan of Glencoe, Le site de l’autrice
Articles associés : La Dernière Geste : Dans L’Ombre de Paris, L‘Héritage du Rail, Ordalie

Publicité

L’Académie du Disque d’Argent, tome 1 : Vagabond 21 – L.P. Hurel

Synopsis
Vous avez déjà imaginé Poudlard sur la lune ? Rejoignez L’Académie du Disque d’Argent et devenez Citoyen de l’Espace !
D’aussi loin qu’elle se souvienne, Emma a toujours rêvé d’explorer l’Univers.
Alors quand une agence secrète lui propose d’intégrer une école sur la Lune pour devenir astronaute et faire partie des premiers Citoyens de l’Espace, elle accepte sans hésiter ! Au programme : astronomie, exploration, terraformation, pilotage, diplomatie extraterrestre…
Mais à son arrivée, une révélation inattendue fait tout basculer.
Rattrapée par son passé, Emma se retrouve peu à peu entraînée dans un complot spatial dont l’enjeu la dépasse et pourrait bien menacer le sort de l’humanité…

Mon avis
Après avoir lu Les Oubliés d’Astrelune, j’ai voulu découvrir un peu plus Explora Éditions, et voilà que l’opportunité de lire L’Académie du Disque d’Argent s’est présentée. Opportunité que j’ai saisi après avoir lu le pitch qui m’a tenté. Sérieusement, Poudlard sur la Lune, c’était trop tentant !

Une école secrète sur la Lune
L’idée de base est super intéressante. Le background n’est pas si mal puisqu’on arrive 50 ans après la création de l’école qui est déjà bien évoluée. On a tout de même des explications plausibles sur sa création et les difficultés engendrées (je pense qu’il faudrait un tome préquel pour un max de détails). L’admission à cette école est assez floue (puisque la principale façon d’être recruté reste d’avoir un parent qui y a été aussi). Comme le synopsis nous le vend, on se retrouve avec une sorte de Poudlard spatial : 4 branches, quelques frictions, des cours très spécialisés dans les domaines de l’école et évidemment des secrets bien planqués au fond des placards.

Des élèves bien curieux
À l’instar d’Harry Potter, on se retrouve avec une héroïne qui ne connaît pas grand-chose de son passé (enfin, surtout celui de son paternel qui était, sous couverture, un scientifique explorateur et non un membre d’une organisation internationale spatiale), contrairement à ses camarades qui en savent beaucoup plus sur son père… Tout cela va donc entraîner une enquête sur la mystérieuse disparition du père d’Emma Lorgeais, toute nouvelle initiée de l’ISA entre 2 cours sur la Lune. Cela nous mène à découvrir ce que l’organisation a fait durant les 10 dernières années.

Une lecture facile et rapide.
La plume de l’autrice est agréable à lire sans trop de fioritures et à l’air plutôt bien renseigné sur ce qu’il se passe là-haut. On est vite entraîné dans les péripéties que vivent nos 4 amis de Cassiopée (les initiés vivent dans des sortes de suite au nom de constellations.) On établit les hypothèses avant ou avec eux. Les caractères et connaissances des 4 colocs se complètent plutôt bien et… il n’y pas de romances superflues dans ce premier tome ! (Les étudiants de l’Académie doivent avoir entre 14 et 18-19 ans en première année, donc vu l’âge et les hormones, on aurait pu assister à quelques romances, mais non et youpi ! )

En conclusion,
Si vous aviez aimé Harry Potter, si vous aimez ce qu’il se passe dans l’Espace (tout en ayant une pointe d’imaginaire, après tout, on reste dans la science-fiction 😉 ), que vous cherchez une lecture rapide et prenante, ce livre est fait pour vous !
J’ai le tome 2 qui m’attend dans ma PAL, je pense qu’il n’y restera pas très longtemps (bon j’ai quelques lectures plus urgentes à faire passer mais il ne restera pas longtemps dans ma PAL quand même 😉 )

Pour aller plus loin : Un extrait, le site de l’autrice