Le Livre de l’Énigme – « Annexes » : Fragments de l’Âge Ancien – Nathalie Dau

Synopsis : 
Le temps s’abreuve à de nombreuses sources.
Ton présent, Ceredawn, fut préparé de longue date, que nous l’ayons souhaité ou non.
Tu dis que tu veux comprendre ? Alors écoute, mon garçon. Écoute, ressens, apprends… et souviens-toi de tout ce qui fut avant toi.
Rassembler nos fragments te donnera plus claire image de l’avenir que tu es destiné à bâtir.
Cosmogonie, Éradication, dragons, lune bleue, maîtres-chats… et l’origine d’un dorsal, d’une statue aux bras brisés, d’une amitié nourrie de fascination et plus puissante que la mort. Dans ce recueil, Nathalie Dau lève le voile, par petites touches, sur les événements situés en amont de son cycle « Le Livre de l’Énigme ». Et prolonge l’enchantement.

Mon avis : 
J’ai craqué, oui j’avoue, j’ai cédé à l’appel des sirènes pour acheter mon 2è livre de l’année (le 1er étant… Port d’âmes de Lionel Davoust en poche [en plus j’aime beaucoup plus la couverture poche 😛 mais lui il dort encore dans la PAL] ) et j’ai acheté ce minuscule tome relié à la saga du Livre de l’Énigme !

Cosmogonie 
Cette nouvelle je vais finir par la connaitre par cœur puisque c’est au moins la 3è fois que je la lis. La 1ère fois dans La Somme des Rêves, puis dans les annexes numériques de Source des Tempêtes et enfin là. J’aime toujours autant son histoire tout en « poésie », celle de la création de Kepheda, de la création de certains êtres vivants de la création du monde de l’Énigme.

Berceau d’écailles
J’ai énormément apprécié cette nouvelle. En effet, on y apprend la naissance des Dragons, êtres très peu nombreux dans le livre de l’Énigme mais le peu qui est présent m’a intrigué. On en avait appris un peu sur eux dans Source des Tempêtes mais sans toucher à leur création et là, la faim de savoir a été rassasiée. On en apprend aussi un peu plus sur la vie des Peuples du Prilecte et on découvre le personnage de Namuh, oui celui de la fameuse énigme et j’étais aussi curieuse de rencontrer ce jeune homme.

L’Énigme de Namuh
L’Énigme de Namuh a été cité une fois entière (si ma mémoire est bonne) dans Source des Tempêtes et ensuite on retrouve régulièrement des petits bout cités dans les 2 tomes. J’ai donc beaucoup apprécié pouvoir la lire et la relire, reconnaître ce qui sera et ce qui est passé (enfin sera passé au moment de Source des Tempêtes)

L’Épée sorcière
Cette nouvelle nous conte comment le mage bleu Soren Edgam a vaincu Voëre (Nathalie, si tu passes par là, comment on prononce ce nom ? il me pose soucis ^^’ ). On s’attend à quelque chose d’épique à souhait et au final… au final c’est plus que ça 🙂

Ton visage et mon cœur
Une nouvelle que je connais pour l’avoir lue au moins 3 ou 4 fois. Je me suis demandée si elle n’avait pas été légèrement modifiée ou si c’est mon souvenir qui était erroné. Je me souvenais de l’essence de la nouvelle mais pas des détails, j’ai donc pu la relire encore une fois et la redécouvrir encore une fois avec plaisir, même si la nouvelle n’est pas des plus réjouissantes ^^’

Vicier l’azur
Une très longue nouvelle, en plusieurs partie. Au début j’ai cru à une nouvelle sur les bébés (ou plutôt leur absence) et une mage bleue en particulier avec une succession d’épisode malheureux mais non il s’agit d’une histoire bien plus complexe sur le début de l’éradication des Mages Bleus

Le Cantique de Kernann
Un cantique dont on voit passer de nombreuses fois des extraits et qui se trouve ici complet 🙂

Shéradye
Une nouvelle sur la lune bleue, ses effets mais aussi ce qu’on peut ressentir lors du départ d’un enfant puis de sa perte.
Dès le début, l’histoire me semblait peu heureuse, la chute m’a convaincu de mon pressentiment… L’amour d’une mère pour son enfant, ce qu’elle renie, ce qu’elle cache…

Un éveil
Une nouvelle qui nous amène dans la jeunesse d’Ardégyl, qui nous permet de comprendre un petit bout de l’histoire de Cerdric. Une nouvelle qui m’a beaucoup plus car elle permet d’assembler certaines pièces du grand puzzle du Livre de l’Énigme.

La Mémoire du Dorsal
J’avais une nouvelle fois, déjà lu cette nouvelle mais sans me souvenir d’où… (un passage dans un des 2 tomes, dans des annexes… ?) Et comme toujours même si je l’avais déjà lu, que j’en connaissais la fin, j’ai apprécié relire cette histoire. Une histoire de vengeance et de résignation.

En conclusion, 
Un très court recueil que j’aurais pu engloutir en quelques heures mais que j’ai fait trainé au maximum afin d’en savourer chaque nouvelle inédite ou pas tellement l’écriture de Nathalie Dau me plait et que son œuvre sur les Mages Bleus me fait voyager. Un vrai plaisir de lecture pour terminer cette fin d’année 2017 !

Articles associés : Le Livre de l’Énigme, tome 1, tome 2

 D’autres avis chez : Xapur,

Publicités

Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine, tome 4 : Artifices et Arbalètes – Gail Carriger

Synopsis : 
Apprendre l’art de l’espionnage au sein de l’école volante de Mlle Géraldine est devenu fastidieux pour Sophronia, privée de la présence de Savon à ses côtés. Elle préfèrerait utiliser ses talents pour contrarier les plans des Vinaigriers, mais ses maints avertissements au sujet des lâches intentions de ces derniers sont encore et toujours ignorés et Sophronia ne sait plus à qui se fier. Quelles informations détient le bourru dewan de Sa Majesté ? Dans quel camp se place l’élégant vampire Lord Akeldama ? Une seule chose est certaine : un complot d’envergure se trame, et Sophronia doit se préparer à sauver ses amis, son école et Londres tout entier du désastre à venir – sans jamais se départir de son spectaculaire raffinement, bien évidemment.

Mon avis :
Après avoir lu le tome 3, je n’ai pu me résoudre à lire autre chose que le quatrième et dernier tome du pensionnat de Mademoiselle Géraldine. En effet, j’étais absolument dans l’ambiance et je ne voulais pas la quitter tout de suite ! J’ai donc patienté quelques jours (des fois que l’envie me passerait) et j’ai jeté mon dévolu sur ce dernier tome.
Attention risque de spoil sur cet avis !

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– comme toujours retrouvé le monde alternatif créé par Gail Carriger ! J’ai eu une petite pensée émue en me disant que flûte c’est le dernier tome !
– la relation entre Sophronia et Savon qui évolue encore et toujours pour mon plus grand plaisir. Bon, je m’en doutais, un peu gros comme une école dirigeable ! De plus, suivant le pinterest de l’auteur, j’ai sans doute été un peu spoilé par des images un peu révélatrice (du coup je n’attendais que ça en gloussant sous ma couette [oui quand je peux, je lis dans mon lit ou sur le canapé couverte d’une couette… même par 40°C !]).
– J’ai été bluffé par les révélations sur la fameuse Mademoiselle Géraldine que je trouvais un peu… gougourde (pour être gentille)
– la révélation, un peu tardive sur Lord Mersey. Je me doutais d’un truc mais pas ça ! 😮
– L’épilogue. J’ai du le relire 2x pour bien comprendre ce que j’avais lu… En effet, si j’ai bien compris, il serait un « lien » clair entre Le Pensionnat et Le Protectorat 😮 En effet, il y a des éléments connus et d’autres qui m’ont fait faire « mais 😮 « 

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– Les Vinaigriers… mais quelle plaie ceux là !

Je regrette : 
– que les titres des tomes en VF colle un peu moins bien que ceux en VO… J’ai remarqué ça sur toute la série… Peut-être est-ce parce que ça microspoile ?
– je suis un peu triste de la façon dont se termine ce tome… même si des choses bien sympathiques y arrivent, c’est tout de même dommage pour le Pensionnat.

En conclusion, 
Une série et surtout un dernier tome, riche en rebondissement, qui donne la part belle à Sophronia qui se débrouille presque toute seule dans ce tome, qui découvre aussi que le métier d’espionne n’est pas qu’un simple amusement et qu’il peut entrainer des choses pas très propre.
Un univers toujours aussi agréable à visiter et des personnages riches qu’on apprécie de retrouver ailleurs que dans cette série (l’avantage d’avoir des immortels 😉 )
Je suis un peu triste de quitter cette série, mais je sais qu’il me reste encore le dyptique du Protocole de la Crème Anglaise à lire et je sens que je vais apprécier les aventures de Prudence Maccon 😉

Articles associés : Tome 1, tome 2, tome 3Le Protectorat de l’Ombrelle, tome 1, tome 2, tome 3, tome 4 et tome 5
D’autres avis chez : Mycoton, Mypianocanta

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles