Le Meilleur des Mondes – Aldous Huxley

Synopsis :
Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses ou l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement ou chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel foetus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle…
La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu’avant l’avènement de l’État Mondial, l’être humain ait été issu d’un père et d’une mère ? Incroyable, dégoûtant… mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence…

Mon avis :
Je souhaitais lire, du numérique mais ManEl (mais si vous savez, mon liseur) a décidé de bouder et de continuer à prendre la poussière (bon en fait, il était déchargé -_- ) j’ai donc pioché dans ma PAL papier (un peu en mode « picnicdouille ») et j’ai pris ce livre prêté depuis un moment par Lynnae.

J’ai aimé / J’ai adoré :
– le frisson procuré par le 1er chapitre. En effet, voir (enfin lire) la fabrication des bébés et le conditionnement des enfants m’a fait horriblement frémir surtout que dans le même laps de temps, j’ai lu un article explicatif/vulgarisant parlant de la sélection génique avant la naissance… et que l’hypnopédie m’a un peu fait pensé aux spots publicitaires répétitifs. Donc même si c’est de la science-fiction, la réalité s’en approche dangereusement.
– suivre un homme certes conditionné mais plus ou moins conscient de sa condition (euh ça se répète non ? )
– découvrir Le Sauvage, ses origines,  sa découverte du monde civilisé et son (in)adaptation.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté : 
– l’écriture parfois un peu ampoulée (enfin c’est mon avis )

Je regrette :

En conclusion,
Un livre très intéressant, se rapprochant des connaissances actuelles de la science. Une lecture qui va rester un bon moment dans ma mémoire tellement j’ai été touché/choqué par le thème.

Ce livre rentre dans le cadre du S4F3 😀

S4F3

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Il faut que je le relise, je l’avais découvert en Seconde et beaucoup aimé, mais à l’époque je découvrais tout juste la SF.

    J'aime

    Réponse
  2. Ce livre à l’air très intéressant, j’aime les romans qui traitent de l’homme et de son évolution. Est-ce un gros pavé écrit en tout petit ou un livre qui se lit rapidement ?

    J'aime

    Réponse
    • C’est très court !
      L’édition en poche qu’on m’a prêté fait moins de 350 pages (c’est pour ça qu’il rentre dans le challenge S4F3 😛 )
      c’est assez prenant donc ça se lit vraiment vite ! (mon rythme de lecture est chaotique mais j’ai mis une semaine à le lire par petite bout)

      J'aime

      Réponse
  3. Je l’ai lu il y a longtemps mais j’en garde un très bon souvenir! Je le relirais bien d’ailleurs 🙂

    J'aime

    Réponse
  4. Tout comme Tesrathilde, je l’ai découvert en seconde et je l’ai relu depuis. Je le trouve édifiant dans la façon de « raconter » la société.

    J'aime

    Réponse

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Au Cœur de la Neige

    484 p

  • Challenge en cours !

    Lien direct vers les articles des organisateurs

  • Dans la Bulle

  • Dernières Neiges

  • Neiges éternelles

%d blogueurs aiment cette page :