Les Faucons de Raverra, tome 1 : La Sorcière Captive – Melissa Caruso

Synopsis : 
La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrin. Ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.
Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.
Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, elle a été élevée dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

Mon avis :
Après m’être plongé dans un Paris rempli de vampires et de loup-garous, il était tant de changer d’univers et de découvrir la nouvelle collection BigBang de Bragelonne. Le synopsis me disant bien, je me suis lancée dans la découverte de Raverra et d’Ardence en compagnie de Amalia et Zaira.

J’ai aimé / J’ai adoré : 
– découvrir un nouvel univers qui m’a beaucoup fait penser à l’Italie (Venise pour Raverra avec tout ses canaux)
– voir l’évolution d’Amalia : on passe de la fifille un peu geek qui ne veut rien faire à part étudier à une vraie « aventurière » et du coup je suis curieuse de la voir encore évoluer dans le tome suivant (car je sens qu’il va y avoir encore un peu d’évolution 😉 )
– le côté féministe du livre. En général, on a l’habitude de trouver plus d’hommes que de femmes quelque soit le genre du livre. Ici l’héroïne et sa co-héroïne sont des jeunes femmes, au pouvoir, encore des femmes et quelques hommes présents mais pas uniquement pour faire des faire-valoir.
– Zaira, elle est un vrai diamant brut. Mais au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue elle commence à se dévoiler
– l’intrigue (et heureusement sinon je n’aurai jamais terminé le livre). Elle reste classique : complot, politique, menace de guerre… bref rien d’affriolant mais j’aime beaucoup ça 🙂 mais aussi les réflexions sur la société de l’Empire Sérénissime et voir s’il est possible de changer ou non, comment, pourquoi …
– Le Prince Ruven, ce n’est certes pas un « bon » personnage mais il promet d’être intéressant de le rencontrer de nouveau dans le prochain tome.

Je n’ai pas aimé / J’ai détesté :

Je regrette :
– qu’on passe tout de même plus de temps avec Amalia qu’avec Zaira. Enfin qu’on en apprenne plus sur l’une que l’autre. J’aurais aimé un peu plus de Zaira et un peu moins d’Amalia.
– l’absence de carte de Raverra ou d’Ardence. En effet, on passe beaucoup de temps dans ces deux cités et le livre offre plutôt une carte du continent qui n’est pas hyper parlante pour le coup (hors lorsqu’on nous parle du Vaskandar ou des Pics Sorciers)

En conclusion, 
Un premier tome intéressant avec de très nombreux rebondissements qui font que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer ou de se triturer les méninges, un système de magie intéressant, un duo de personnages principales détonnant et qui n’a pas fini de nous étonner.
Une chouette lecture qui donne envie de connaitre la suite 🙂

Pour aller plus loin : Les 42 première pages du roman 😉

D’autres avis chez : Dup, …

Publicités
Poster un commentaire

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :