Les Ombres d’Esver – Katia Lanero Zamora

Synopsis :
Amaryllis a 16 ans et n’a jamais connu que la maison où elle est née, le domaine d’Esver, reculé, magnifique, mystérieux. Dans ce manoir qui tombe en ruines où elle vit seule avec sa mère austère, elle étudie la botanique avec l’espoir d’en faire son métier… Le jour où elles reçoivent une lettre du père annonçant la vente du domaine et le mariage forcé d’Amaryllis à un de ses associés, tout bascule. Pour échapper à ce destin, malgré les ombres qui hantent ses nuits, la jeune fille répondra-t-elle à l’aventure fantastique qui se cache derrière les portes fermées d’Esver ?

Mon avis :

Après m’être plongé dans un univers fantasy, j’avais envie d’autres choses et du plus court. Les Ombres d’Esver m’a intrigué avec son synopsis. Les lecteurices réguliers de ce blog savent déjà que le fantastique n’est pas forcément mon « genre » préféré en imaginaire, même si depuis quelques années j’essaie de m’y remettre par petite touche.

J’avoue donc avoir du mal avec le fantastique, surtout celui qui fait « peur » (oui trouillarde pour toujours et j’assume), mais Esver m’a happé, les pages ont défilés sous mes doigts (enfin plutôt sous les touches de la liseuse). L’ambiance gothique n’y est pas pour rien. J’apprécie de plus en plus ces décors, l’époque et l’ambiance toujours en mode « sépia » 😛

On suit donc l’histoire d’Amaryllis à 16ans, il existe un certain nombre de zones d’ombres qui vont s’éclairer (ou pas) au fil des chapitres qui nous explique pourquoi elle vit seule avec sa mère austère qui veut faire d’elle une éminente botaniste, qu’elle ne connait rien du monde extérieur à Esver et quelle est cette maladie étrange qu’elle a…

Le roman s’organise donc sur la vie de cette jeune fille. On navigue entre réalité et imagination… à en douter très fortement. Je me suis demandée parfois à la fin d’un chapitre si Amaryllis était folle, si c’était moi qui l’était, si je n’avais pas tout compris… J’étais parfois triste en apprenant les révélations, parfois heureuse mais toujours à me poser des questions sur la réalité ou le conte et l’autrice tient le bout entre la réalité et la folie jusqu’au bout.

Le roman est aussi résolument féministe en parlant de la place de la Femme dans la société. En effet, on y parle de leur droit à étudier, de pouvoir déposer un brevet, d’être sous la coupe d’un homme (que l’on aime ou pas) du « qu’en dira-t-on ? ». Je lis de plus en plus de livres avec ce genre de réflexions non dissimulées mais toujours intéressantes et j’aime voir que la place de la femme change doucement (ou enfin qu’on en parle réellement même dans les livres d’imaginaire 😉 )

En conclusion,
Un roman dans une magnifique ambiance gothique remplie de plantes diverses et variées, une histoire entre réalité et folie qui ont parfois du mal à se démêler, et des pointes de féminismes bien dosé. En Bref, une petite pépite qu’il fait bon lire 😀
P.S.: Il parait que c’est du Young Adult parce que la protagoniste principale est une ado de 16ans, … bah franchement ça a aussi sa place en lecture adulte 😉

D’autres avis chez : OmbreBones, Julien Naufragé, Chut Maman Lit !,

Psssst ce livre rentre dans le cadre du S4F3 😉

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. S4F3 : Les Fous des Volantes ont franchi la ligne d’arrivée!!! – Albédo

Déposez un flocon

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :